Mois : mars 2015

les mauvaises habitudes qui vieillissent

10 mauvaises habitudes qui nous vieillissent

Vous avez 30 ans (ou presque), mais vous le cachez bien. Pour l’instant, vous avez réussi à éluder la question de votre âge en noyant le poisson de manière habile. Vous arrivez encore facilement à camoufler vos premières rides ainsi que ce cheveu blanc revêche qui sort parfois pour vous narguer. En fait, vous avez si bien réussi à masquer les signes qui montrent que vous avez la trentaine que ceux qui s’aventureraient à estimer votre âge vous situeraient encore dans la vingtaine. Bravo. Bien joué. Mais j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : ça ne va pas durer.

Passer le permis à 30 ans

Objectif : passer le permis

L’autre jour j’ai discuté avec une copine qui, à 30 ans (ou presque), envisageait de passer le permis dans un avenir proche. Moi, le permis, je l’ai obtenu quand j’avais 19 ans. Autant dire il y a très très très longtemps de cela. Au siècle dernier, même. Et j’en suis bien contente. À l’époque, mes parents m’avaient poussée à le passer, alors que je n’en voyais pas vraiment l’utilité. J’en avais vraiment bavé, révisant sur un vieux bouquin qui sentait la naphtaline, passant les cours de code… mais j’avais fini par l’avoir. Aujourd’hui, on n’a plus d’excuses pour ne pas passer le code, puis le permis. Je ne dis pas que c’est plus facile de les avoir, mais en tous cas, c’est sûrement plus fun de réviser. En effet, on peut désormais tout trouver sur internet et s’entrainer au code sans aller à l’auto école ! En plus, les sites consacrés à ça sont souvent couplés de leur appli Iphone.  Ça veut dire que vous pouvez même réviser en étant en déplacement, par exemple quand vous …

La femme parfaite se met en 4

Recette pour être la femme parfaite (en trichant un peu)

Sur ce blog, je parle souvent de modèles. Pourquoi ? Parce que l’on a toutes grandi en imaginant ce que l’on allait devenir plus tard. Ainsi, que vous ayez passé votre enfance et votre adolescence à vous identifier à Claudia Schiffer, à Simone Veil, à Barbie ou même à votre mère, vous avez espéré devenir un jour à votre tour un modèle de beauté, d’intelligence, de réussite. Et puis au final, vous êtes devenue vous. A 30 ans, on peut dire que pour vous, les choses sont figées (ou presque). En effet, vous avez achevé votre développement physique, votre personnalité s’est forgée, que vous êtes celle que vous serez pour toujours. En général, vous le vivez plutôt bien. C’est pas si mal, après tout, d’être vous. Mais il faut vous rendre à l’évidence : vous n’êtes pas la personne parfaite que vous aviez rêvé de devenir. Tout ne s’est pas passé comme prévu. Quelque part, quelque chose a mal tourné. Malgré tous vos espoirs, tous vos efforts… vous n’êtes pas devenue la femme parfaite. Heureusement, …