Mois : mai 2015

pardonner à sa maman à 30 ans

Pardonner à sa mère

Plutôt que de lui acheter un bouquet de fleurs ou des bijoux, j’ai décidé cette année d’offrir le plus des cadeaux à ma maman pour la Fête des mères. J’ai décidé… de lui pardonner. Nous avons tous une histoire avec notre maman qui nous est propre. En effet, il n’y a rien de plus personnel, de plus individuel que le rapport à la mère. Il se construit dès la plus tendre enfance et, en grandissant, il évolue. Ce changement est nécessaire et je dirais même que quelque part, il est sain, car il reflète notre propre évolution, celle qui fait que nous devenons des adultes à notre tour. Pardonner à sa mère, ou au-delà, à ses parents, les accepter tels qu’ils sont, dans leurs défauts comme dans leurs qualités, c’est un signe de maturité. C’est une étape par laquelle je pense qu’il faut passer dans la vie. C’est pourquoi je rajouterais cet objectif à la liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans ou bien à la bucket list…

détester la stagiaire

33 raisons de détester la stagiaire

C’est le printemps ! La saison des amours, des pollens et… des stagiaires. En effet, profitant du retour du beau temps, les stagiaires prolifèrent et font leur retour en entreprise, pour quelques semaines, voire quelques mois. Mais souvenez-vous… vous aussi vous avez été stagiaire, il y a très, trèèès longtemps de cela. Heureusement, ça ne va pas vous empêcher de les détester, au contraire. En effet, si vous avez 30 ans (ou presque), vous êtes forcément vous-même passé un jour par la case « stage ». Car le système est le même depuis des années : pour espérer décrocher un jour un job en CDD payé au SMIC, il faut obligatoirement enchaîner les stages café-photocop’ pendant toute la durée de ses études. Ce qui a changé, par contre, c’est que de notre temps (oui, toi aussi cher lecteur, tu es vieux !) les stages n’étaient pas rémunérés. Il n’y avait pas de collectifs comme celui de Génération Précaire pour défendre nos droits. Les patrons pouvaient nous exploiter pendant des semestres durant pour pas un kopeck. Et on …

Avoir un bébé oblige à changer

Avoir un bébé oblige-t-il à changer ?

Avoir un bébé, c’est bien connu, ça vous change. Cela fait de vous une meilleure personne. Ou presque. Ou pas. Si le fait d’avoir 30 ans ne suffit pas pour devenir d’un coup un adulte responsable, avoir un enfant, ça, ça vous transforme. En théorie. Moi, je dois avoir raté une étape. Même si beaucoup de choses ont changé autour de moi depuis que j’ai eu un bébé, j’ai gardé certaines (mauvaises ?) habitudes.