Mois : octobre 2015

Femme sorcière

Je ne suis pas superstitieuse, mais…

Je suis quelqu’un de sensé. Je suis rationnelle. Je suis instruite. Je n’ai donc aucune raison d’être superstitieuse. D’ailleurs, j’adore les chats, même noirs, je n’ai aucun porte-bonheur, cela ne me dérange pas d’être la 13ème à table… et si je finis la bouteille (d’eau, of course…), je sais bien que je ne finirai ni mariée ni pendue dans l’année pour autant. Et pourtant, à 30 ans (ou presque), il m’arrive encore d’avoir quelques frissons quand je suis confrontée à certaines croyances…

En prison à 30 ans

Le jour où j’ai failli mal tourner

Aujourd’hui je vais prendre mon ton le plus solennel. Aujourd’hui, je vais évoquer un sujet sérieux, un sujet qui touche à la moralité : il s’agit de la différence entre le bien et le mal. Et pour vous en parler, je vais revenir sur un élément douloureux de ma vie, un moment déterminant, dont l’issue, si elle avait été différente, aurait pu changer le cours de ma vie. Il s’agit du moment où j’ai failli mal tourner.

Telle mère telle fille

12 signes que vous vous transformez en votre mère

Un matin, pas réveillée, vous avez croisé un regard familier en entrant dans votre salle de bain. « Maman, c’est toi ? » Non, c’était juste votre reflet dans le miroir. Inutile de lutter, vous ne rêvez pas : vous êtes bel et bien en train de vous transformer en votre mère. Et le pire, c’est que le début de cette transformation ne date pas d’hier. Avant, vous dire que vous ressemblez à votre mère était l’insulte suprême. Aujourd’hui, vous commencez à vous rendre compte que ça devient de plus en plus vrai. Méfiez-vous, d’ici peu, vous allez finir par penser que c’est un compliment…

parler vieux ou avoir un vocabulaire de jeune

Ces 7 mots qui vous donnent l’air vieux

Rester jeune, c’est aussi une question de vocabulaire. Ainsi, quand on a 30 ans (ou presque), avoir une manière de parler actuelle contribue à réduire le fossé générationnel. Les jeunes vous comprennent et vous les comprenez. En un mot : vous êtes capables de communiquer. D’habitude je vous explique comment parler comme les jeunes. Mais aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de vous aider à faire le tri dans votre vocabulaire afin de ne pas sonner comme un vieux croûton.

La recette du bonheur

La fille la plus heureuse de France

Quand j’étais ado, il y avait un magazine dont je ne ratais aucun numéro. Il s’agissait du mensuel 20 ans, aujourd’hui disparu. Du milieu du collège jusqu’à la fin du lycée, je crois que je n’ai jamais dû en manquer un seul numéro. Je pense même en avoir conservé quelques-uns, qui doivent encore m’attendre sagement dans la chambre qui m’a vue grandir. Ce magazine se démarquait du reste de la presse pour ados et jeunes filles (en fleurs ?) par son humour caustique, ses billets ironiques, ou encore les chroniques drôles et provocantes signées par Diastème. 20 ans était un magazine frais et drôle, qui ne se prenait pas au sérieux et surtout, qui ne prenait pas ses lectrices pour des idiotes, contrairement à ses concurrents cuculs tels que Jeune & Jolie. Sous couvert d’humour, les sujets évoqués étaient souvent très sérieux et répondaient aux préoccupations des jeunes filles des années 90-2000. 20 ans était ma Bible. Et si à l’époque j’en avalais goulûment le contenu, il reste après toutes ces années un article qui …