Année : 2017

Tout pour choisir son calendriers de l'avent pour adultes 2017

40 calendriers de l’avent pour adultes 2017

Si vous aussi vous êtes comme moi restés de grands enfants, alors je parie que vous allez succomber dans les prochaines semaines à l’achat d’un calendrier de l’avent ! Depuis quelques années, les calendriers de l’avent ne sont en effet plus réservés aux enfants : ce plaisir régressif a désormais contaminé une bonne partie de la population adulte qui savoure chaque matin du mois de décembre le plaisir d’ouvrir une nouvelle case et d’y découvrir une surprise gourmande, ou encore un produit de beauté ou, pourquoi pas, un sachet de thé… voire même une bière ! La nouveauté cette année c’est que les calendriers sont devenus tellement tendance que certaines marques n’hésitent plus à sortir 2, voire même 3 calendriers différents ! Je vous préviens, vous aurez l’embarras du choix… Dans cette sélection j’ai recensé une quarantaine de calendriers de l’avent pour adultes, mais cette liste va s’enrichir dans les semaines à venir à mesure que de nouveaux calendriers sortiront. Donc n’hésitez pas à revenir régulièrement sur cette page.

Mes origines de blogueuse auvergnate

Embrasser ses origines

Aujourd’hui, j’ai une révélation importante à vous faire. Vous qui me lisez ici depuis un moment, depuis quelques jours, quelques mois ou bien quelques années… vous n’allez plus jamais m’imaginer de la même manière. Attention, ce que je vais vous dire aujourd’hui casse le mythe de la blogueuse telle qu’on peut l’imaginer… Voilà, je suis auvergnate. Je sais, personne n’est parfait. Mais si je vous en parle aujourd’hui c’est parce que je pense qu’il est important d’accepter ses origines, et même au-delà, de les embrasser. En grandissant, je n’ai pas été toujours fière de ma région natale. Peut-être manque-t-elle trop de glamour, peut-être est-elle trop synonyme de ruralité, peut-être a-t-elle une image trop vieillotte. Et puis, au fil du temps, j’ai appris à l’aimer, mon Auvergne natale. Mieux que cela, j’en suis devenue fière, à tel point qu’aujourd’hui on peut me considérer comme chauvine. J’ai quitté la région il y a de nombreuses années et si, à bien des égards, je me considère comme nantaise, je n’en reste pas moins auvergnate, cœur et âme.

Suis-je vieille à 30 ans

Quand on me fait comprendre que j’ai vieilli…

Je sentais bien que ça allait finir par arriver. Je me leurrais en me disant que j’allais faire en sorte que le grand âge me tombe dessus le plus tard possible… Au tournant de la trentaine, je me suis même juré de continuer à rester celle que j’ai toujours été, à savoir cette grande gamine un peu naïve, un peu rêveuse… Et pourtant, c’est arrivé : la vieillesse m’a rattrapée. Comme quoi, personne n’est à l’abri. Méfiez-vous, un jour, ça va vous tomber sur le coin du nez, à vous aussi. Pourtant, je n’ai pas changé. J’ai toujours 20 ans (+ quelques années). En fait, j’ai plus l’impression que c’est l’attitude des autres à mon égard qui a évolué… comme s’ils cherchaient à me faire comprendre qu’à 30 ans (ou presque), je n’étais – plus aussi – jeune…

Les métiers que l'on rêve d'exercer

Les 10 métiers que j’aurais voulu exercer

« Qu’est-ce que tu voudrais faire plus tard ? » Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai toujours eu du mal à répondre à cette question, pourtant très courante. Il faut dire qu’en grandissant, j’ai souvent changé d’avis. Une vocation est rarement innée : elle se construit avec le temps, au fil des carrières envisagées, considérées, puis souvent abandonnées. Comme tout un chacun, j’ai donc eu au cours de ma vie de multiples vocations. Voici, de manière chronologique, les plus marquantes… avec pour chacune les traits qu’elles révèlent de ma personnalité de l’époque !

Etait-ce vraiment mieux avant ? La réponse est NON

10 choses qui n’étaient pas mieux avant

Vous les connaissez tous, ces râleurs qui prétendent continuellement que c’était mieux avant. Peut-être même en faites-vous (occasionnellement) partie ? Allez, il n’y a pas de honte à avoir la mémoire un peu courte. Car cela tombe bien, je suis là pour vous la rafraîchir. Même si le passé peut inviter à la nostalgie, il ne faut pas nier que le progrès nous arrange bien au quotidien.

Retourner à l'école à 30 ans

L’immense joie de ne plus aller à l’école

Il y a quelques nuits de cela, j’ai rêvé que je retournais à l’école. Pour être plus précise, je ne devrais pas parler de rêve mais plutôt de cauchemar. Il y a quelques nuits de cela, j’ai cauchemardé que je retournais à l’école. La veille, j’avais visité la nouvelle école supérieure des beaux arts de Nantes pour le travail et j’avais fantasmé sur un cursus dans cet établissement dernier cri avec tout le matériel dont j’ai toujours rêvé pour laisser libre cours à ma créativité. Mais voilà, la perspective de reprendre des études est revenue me hanter cette nuit- là.