Maternité
15 commentaires

Vaut-il mieux faire un enfant… ou adopter un chat ?

La question que se posent tous les couples : vaut-il mieux faire un bébé ou adopter un chat ?

Accueillir un nouveau venu chez soi, un petit être vivant dont on s’occupera conjointement, c’est la continuité logique pour tout couple s’inscrivant dans la durée. C’est l’étape qui suit la vie à deux, celle qui vous permettra de devenir un « foyer » à part entière.

Vous avez l’impression d’être prêts à vous lancer pour vous investir dans ces nouvelles responsabilités ? Oui mais voilà, un dilemme se pose : vaut-il mieux faire un bébé ou… adopter un chat ?

Petit comparatif pour vous aider à y voir plus clair.

Note méthodologique

Afin de pouvoir réaliser cette étude et d’être certaine de vous donner des résultats impartiaux et complètement objectifs, je me suis moi-même dotée d’un spécimen de chacune des espèces susmentionnées et ai analysé leurs comportements respectifs sur une durée de 3 ans, avec patience et abnégation.

Crazy cat lady

Le gros chat-chat à sa môman

Comparatif chat / bébé en 5 points

1- Affection

Chat : le chat vous montre son affection tendrement, en se lovant contre vous, en ronronnant, et souvent même en déposant généreusement ses poils délicats sur l’intégralité de votre garde-robe. Dans certains cas, il ira même jusqu’à vous gratifier du précieux cadavre d’un nuisible, qu’il vous aura gentiment prémâché.

Bébé : le bébé ne ronronne pas. Même quand vous le câlinez. Il pleure, gémit, borboryse (?), gazouille – dans le meilleur des cas – mais non, vous avez beau vous mettre en quatre pour lui, jamais il ne prend la peine de ronronner, cet espèce d’ingrat !

2- Nourriture

Chat : pendant toute sa vie, le chat mange ses croquettes. Toujours les mêmes. Matin, midi et soir. Sans moufter. Et puis s’il n’est pas content, il ira simplement voir ailleurs si les souris sont plus vertes (dans le jardin notamment).

Bébé : lait maternel, lait infantile, bouillie, diversification, épluchage, cuisson, moulinage, caprices, frites frites pâtes pâtes pâtes, bataille pour lui faire manger des légumes… L’alimentation du mouflet est un casse-tête permanent. Et il y a peu de chance qu’il chasse lui-même son dîner.

3- Langage

Chat : le chat sait se faire comprendre dès son plus jeune âge. Manger, sortir, jouer : tout ça, il sait vous l’exprimer simplement et sans chichis, d’un simple regard.

Bébé : une légende urbaine veut que certains bébés puissent acquérir le don de la parole. Cela va vous donner envie de vous surinvestir dans cette mission de transmission du langage. Vous allez donc patiemment répéter, rabâcher, redire, corriger… tout ça pour finir par l’entendre dire un jour « t’es une méchante maman ! », simplement parce que vous lui aurez servi des brocolis au dîner (en lieu et place des habituelles frites, cf point précédent).

4- Entretien

Chat : c’est sa maman qui lui a appris à faire ses besoin dans un sol meuble (litière, jardin, bac à sable, plante verte du salon…) et à recouvrir après. Temps d’adaptation de la bête une fois arrivée chez vous : 20 secondes environ.

Bébé : c’est sa maman qui… ah bah zut, non, sa maman, c’est vous. C’est donc à vous qu’incombe le lourd fardeau de l’apprentissage de la propreté. Temps d’adaptation du rejeton une fois arrivé chez vous : 3 ans environ.

5- Retour sur investissement

Adopter un chat à 30 ans

Le chat peut également servir d’accessoire fashion

Chat : dès son plus jeune âge, le félin gagne sa croûte honnêtement en vous fournissant ses services de :
– dératisation
– ronronthérapie
– acupuncture / massage
– chauffage d’appoint pour vos longues soirées d’hiver
Bonus : sa queue, pourvu qu’elle soit touffue, peut même servir de brosse à reluire pour vos petits souliers.

Bébé : les plus éminents scientifiques s’étant penchés sur la question n’ont toujours pas trouvé d’utilité au bébé.

 

Verdict

N’hésitez plus, adoptez plutôt un chat.

 

A lire également : Allez-vous devenir une crazy cat lady ? (test inside)

15 Commentaires

  1. mouhahaha! J’adore ce comparatif ^^

    Pour ma part, je me suis dotée d’un vieux berger allemand femelle, certes très caline et terriblement heureuse de dormir sur un bon coussin plutôt que le carrelage de la SPA mais qui prépare bien à un (potentiel avenir avec bébé): plus de longues soirée (vieux chien = vieille vessie) qui doivent être coupée pour fournir une sortie au chien, pas de vacances et parfois: vomito et gerbe en cadeau. N’aime pas les trajets en voitures ni d’être seule. (Mais super pote avec la véto, j’ai un doute que l’enfant soit pote avec le médecin, surtout niveau vaccin)

    En revanche niveau « chauffage d’appoint » c’est un trois voir quatre étoiles. Et je te rejoint sur la diversité alimentaire: ses croquettes, de l’eau et un extra de temps en temps 🙂

    Par contre elle attire autant les inconnus que les bébés 😉

  2. Merci, merci, merciiiiiiiiiiii
    Cet article bien rigolo m’a presque fait déculpabiliser de ne pas vouloir d’enfant hahahaha

  3. Team chat, définitivement !!!!

    Tu oublies aussi la ligne:
    – Chat: 0 kgs en plus sur la balance, au contraire, tu lui donnes souvent un petit bout de ta viande
    – Enfant: +12kgs, – 3kgs et dans la douleur et l’effort

    Les nuits:
    – Chat: zzzzzzz (sauf la mienne qui me prend pour son matelas lol)
    – Enfant: OUINNNNNN OUIINNNNNNN OUIIIIIIIIINNNNNNNNNNNNNN toutes les heures

    Quand on dit le prénom aux autres:
    – Chat: « Oh c’est rigolo comme nom ! »
    – Enfant: « Ah… euh… c’est original on va dire » / « Comme son grand-père ou sa grand-mère ? Ah bon, rien à voir du tout… aaaah ok »

    Les soirées entre amis:
    – Chat: ben il fait pas chier, quand on invite, il dort sur le lit ou il vient réclamer quelques câlins et c’est tout. Quand on est invité, on le laisse à la maison et il est content.
    – Enfant: bah… chez toi il vient vous emmerder et il fait chier les invités, plus personne ne s’entend parler. Et chez les autres, soit tu es obligée de l’imposer et de l’amener (sous le regard paniqué des hôtes), soit vous partez à 20h parce que le gosse est crevé, soit vous déclinez l’invitation à cause du gosse…

    D’ailleurs, est-ce que tu serais d’accord si je faisais une illustration de ce style, inspirée de mon commentaire et de tes idées ? En te citant bien entendu ! Ça ne serait pas dans l’immédiat puisque j’ai pas mal d’illustrations prévues pour le blog, pour l’instant jusqu’à fin avril.

    • Coucou ! J’adore ton commentaire qui complète parfaitement mon article 😀
      Tu as tellement raison sur tous ces points !
      Ce serait trop d’honneur si tu fais une illustration sur ce sujet et si en plus tu me cites… N’oublie pas de m’envoyer le lien dans ce cas-là pour que je puisse la partager 🙂

      • Je vais commencer à coucher les idées (et non le bébé) (j’ai pas de bébé hihi) et faire un storyboard pour voir comment j’agence tout ça en dessin !!! D’après le planning, ça sera pour fin avril/début mai 🙂 Je te tiens au courant de toute manière !!!

      • Et c’est normal de te citer, l’idée et l’inspiration me sont venues de ton article, donc ce serait franchement pas cool de ne rien mettre !
        J’ai une question: quand je te citerai, tu préfères que je mette le lien direct vers cet article, ou que je mette le lien vers la page d’accueil de ton blog ?

  4. Some Place Called Home says

    Mon mec, sur le ROI des bébés : « Les bébés t’apportent la vie/jeunesse/descendance éternelle ». (mais il a un faible pour les chats 😀 ). J’ai beaucoup ri en tout cas, merci !!!

    Estelle
    https://some-place-called-home.com/

  5. Ah ah, même sans lire l’article, je suis ok avec toi, un chat c’est un millier de fois mieux ;), ou un chien sinon? Moi j’ai deux chiens, c’est très très bien 😉 mdr

  6. Benoit says

    pas du tous d’accord,

    avec mon ex j’ai accepte d’adopter des chats avant d’avoir les enfants, la misère, une catastrophe, les chats plus jamais, faisait bêtises sur bêtises

    Tu me diras les enfants pas bcp mieux surtout qd tu es pas prêt à en avoir et ce n’était pas prévu, mais sur le long terme que du bonheur.
    Avec comme tu l as note, des périodes,  » Papa tu es méchant ou je préfère maman ».

    Sans hesiter , à refaire les enfants

Laisser un commentaire