Articles comportant le mot-clef : amour

20 ans versus 30 ans : la comparaison

20 ans versus 30 ans : l’amour

Pour le 200ème article sur ce blog (oui, déjà !), j’ai choisi de vous parler d’un thème universel : l’Amour. Des relations amoureuses, nous en avons tous déjà eu, depuis les premières amourettes jusqu’aux grandes passions dévorantes. Ces relations sont comme nous : elles ont grandi avec le temps, mûri avec nous. Pour le meilleur… et pour le pire ? Je vous propose donc aujourd’hui une petite comparaison humoristique sur le thème de l’amour, tel qu’on le vit à 20 ans et… à 30 ans !

Le vieux couple

Le vieux couple

Aujourd’hui, je vais vous parler d’amour. Pas d’amour version Saint-Valentin, mais d’amour tel qu’on le vit réellement les 364 (autres) jours par an. Je vais surtout vous parler de couple et, même si vous n’avez que 30 ans (ou presque), je vais vous parler des vieux couples qui vous entourent. Peut-être même vous reconnaîtrez-vous dans ces portraits.

L'amour à 30 ans ou presque

Comment désigner sa moitié sans passer pour une cruche

Quand je me réveille au milieu de la nuit, je ne suis pas seule. Dans mon lit, il y a quelqu’un qui ronfle. Et dans ma salle de bain le matin, il y a de l’after shave et du gel douche mentholé. Bref, je vis avec un homme. Même que ça fait 12 ans que ça dure. C’est du sérieux. Pourtant, lorsqu’il s’agit de le désigner face à des inconnus, je suis toujours gênée. La difficulté que je rencontre alors ne concerne pas la nature de note relation mais plutôt la manière de la désigner. Cette question de vocabulaire ne se pose pas vraiment dans les couples mariés où il suffit de désigner l’autre comme son mari ou sa femme et zoupla tout est clair, pas besoin de se prendre la tête. Mais quand on « vit dans le péché » (!) comme moi, ce n’est pas si simple. Pourtant cette question de vocabulaire est essentielle car l’appellation utilisée constitué pour notre interlocuteur un premier indicateur de la relation en question, en donnant une idée de son …

Zac Efron et Vanessa Hudgens photographiés par Annie Leibovitz

Suis-je trop vieille pour croire au Prince Charmant ?

En chacune d’entre nous sommeille une princesse qui attend depuis qu’elle est petite le Prince Charmant. L’espoir fait vivre… Mais à 30 ans (ou presque), est-ce bien raisonnable de croire encore en l’Homme Parfait ? Tout ça, c’est la faute à Disney. Et à Pretty Woman. Et au docteur Mamour. Et à Ken. Et à Ryan Gosling. Et à la société. Et puis… et puis zut. Le pire, c’est que nous sommes toutes rongées par le même mâle mal. En effet, il n’y a pas que les célibataires qui fantasment sur l’Homme Parfait. Car même en couple, il y a toujours des moments où l’on se laisse aller à imaginer qu’un Prince (encore plus) Charmant nous attend peut-être quelque part. Personnellement, j’ai de la chance, j’ai trouvé ma « moitié » il y a longtemps déjà. Et objectivement, je n’ai pas de raisons de m’en plaindre. Le problème c’est que périodiquement, je continue justement de trouver des raisons de m’en plaindre. Comme si très bien n’était jamais assez parfait. Je pense que nous sommes nombreuses dans ce cas… …

Etre célibataire à 30 ans

Suis-je trop vieille pour être célibataire ?

Il y a peu de temps, j’ai passé la soirée avec une amie célibataire. En l’écoutant me conter ses aventures à la recherche de l’âme sœur, je me suis rendue compte que je ne voudrais pour rien au monde redevenir célibataire. Même si parfois la vie en couple comprend une certaine part routinière et manque peut-être de péripéties rocambolesques, je me rends compte qu’il doit être très compliqué d’être célibataire quand on a la trentaine. Pour ma part, à 30 ans (ou presque) je suis complètement larguée par les techniques de drague 2.0. Les 10 raisons pour lesquelles je suis trop vieille pour être célibataire :