Articles comportant le mot-clef : échec

A 30 ans j'ai raté ma vie

Comment j’ai raté ma vie

J’étais destinée à faire de grandes choses. Du moins, c’est ce que je croyais en grandissant. Et puis finalement, force est de constater que ce n’est pas le cas. Je mène une existence ordinaire, je suis une personne on ne peut plus banale. Mais alors, où est-ce que ça a raté ? Petit retour en arrière pour tenter d’analyser les sources de mon échec, ou plutôt, de mon non-succès.

Moi, femme de 30 ans imparfaite

Trentenaire et… imparfaite !

Quand j’étais petite, j’étais persuadée que les adultes savaient ce qu’ils faisaient, et ce, en toutes circonstances. Mais aujourd’hui, même si je suis bel et bien adulte moi aussi, je réalise qu’à 30 ans (ou presque), je ne maîtrise encore pas grand chose. Pire, j’ai l’impression d’ignorer tous ces trucs que les adultes sont sensés savoir ou connaître… Je me rends encore plus compte de mes lacunes pendant l’été, peut-être parce que les vacances sont propices à l’introspection, ou encore parce qu’elles agissent comme un révélateur de ce que je suis vraiment (à savoir : un petit boulet)… En tous cas, le constat est là : j’ai beau essayer, je suis et je reste définitivement imparfaite !

Vieille blogueuse de 30 ans

Suis-je trop vieille pour être blogueuse ?

Presque 4 ans après son lancement, ce blog a trouvé sa place dans la blogosphère. Pourtant, à titre personnel, j’ai souvent le sentiment d’être en décalage par rapport aux autres blogueuses. Je les lis, je les côtoie, je me suis même liée d’amitié avec certaines d’entre elles… et pourtant, je me sens différente. A côté des autres blogueuses, je me sens en marge… voire complètement larguée. J’ai l’impression d’être une extra-terrestre. En un mot : je me sens vieille. Il faut dire que la plupart des blogueuses que je rencontre sont plus jeunes que moi. Dans le tout 1er article de ce blog, je m’étais demandé si je n’étais pas trop vieille pour tenir un blog. La réponse est non, clairement. Il n’y a pas d’âge pour ça. Mon sentiment d’inadéquation au microcosme des blogueuses n’est probablement pas uniquement dû à l’âge, d’autant qu’une étude récente montre que les blogueuses ont en moyenne 33 ans, soit… exactement mon âge ! Ce sentiment tient peut-être aussi au fait que je suis jeune maman. Les blogueuses qui ont des enfants ne sont pas majoritaires …

La recette du bonheur

La fille la plus heureuse de France

Quand j’étais ado, il y avait un magazine dont je ne ratais aucun numéro. Il s’agissait du mensuel 20 ans, aujourd’hui disparu. Du milieu du collège jusqu’à la fin du lycée, je crois que je n’ai jamais dû en manquer un seul numéro. Je pense même en avoir conservé quelques-uns, qui doivent encore m’attendre sagement dans la chambre qui m’a vue grandir. Ce magazine se démarquait du reste de la presse pour ados et jeunes filles (en fleurs ?) par son humour caustique, ses billets ironiques, ou encore les chroniques drôles et provocantes signées par Diastème. 20 ans était un magazine frais et drôle, qui ne se prenait pas au sérieux et surtout, qui ne prenait pas ses lectrices pour des idiotes, contrairement à ses concurrents cuculs tels que Jeune & Jolie. Sous couvert d’humour, les sujets évoqués étaient souvent très sérieux et répondaient aux préoccupations des jeunes filles des années 90-2000. 20 ans était ma Bible. Et si à l’époque j’en avalais goulûment le contenu, il reste après toutes ces années un article qui …

Avoir 30 ans en été

L’été, moi, je ne maîtrise pas

Avec l’âge on acquiert un atout de poids : l’expérience. L’expérience, c’est le lot de consolation qui récompense toutes les erreurs que l’on a faites et toutes les choses que l’on a péniblement apprises. En effet, une fois que l’on a acquis l’expérience, on ne commet plus les mêmes erreurs qu’auparavant et on maîtrise les nombreuses choses que l’on ne connaissais pas jusqu’alors. Enfin, en théorie, ça se passe comme ça. Moi, à 30 ans (ou presque), je me rends compte que je n’ai rien appris. Je ne sais encore rien faire. Enfin, disons plutôt que j’ai des lacunes : il y a un certain nombre de choses que malgré mon grand âge, je ne maîtrise pas encore.