Articles comportant le mot-clef : maman

La question que se posent tous les couples : vaut-il mieux faire un bébé ou adopter un chat ?

Vaut-il mieux faire un enfant… ou adopter un chat ?

Accueillir un nouveau venu chez soi, un petit être vivant dont on s’occupera conjointement, c’est la continuité logique pour tout couple s’inscrivant dans la durée. C’est l’étape qui suit la vie à deux, celle qui vous permettra de devenir un « foyer » à part entière. Vous avez l’impression d’être prêts à vous lancer pour vous investir dans ces nouvelles responsabilités ? Oui mais voilà, un dilemme se pose : vaut-il mieux faire un bébé ou… adopter un chat ? Petit comparatif pour vous aider à y voir plus clair.

Suis-je trop vieille pour avoir un bébé ?

Suis-je trop vieille pour avoir un bébé ?

Les femmes qui abordent la trentaine en envisageant d’avoir un enfant « un jour » finissent toujours par se poser cette question quand l’heure de concrétiser ce désir arrive : « suis-je trop vieille pour avoir un bébé ? ». Cette interrogation pernicieuse commence à germer dans les cerveaux féminins dès qu’on approche l’âge de 30 ans (ou presque). Elle s’y développe et ancre ses racines de plus en plus profondément, à mesure que les années défilent. Comme si cette interrogation n’était pas assez pesante en elle-même, il faut en plus lui rajouter la pression exercée par l’entourage des jeunes femmes, qui, dès qu’elles franchissent le cap de la trentaine n’a plus qu’une seule question aux lèvres : « c’est pour quand ?« . Alors, à 30 ans (ou presque), est-on trop vieille pour avoir un enfant ?

Telle mère telle fille

12 signes que vous vous transformez en votre mère

Un matin, pas réveillée, vous avez croisé un regard familier en entrant dans votre salle de bain. « Maman, c’est toi ? » Non, c’était juste votre reflet dans le miroir. Inutile de lutter, vous ne rêvez pas : vous êtes bel et bien en train de vous transformer en votre mère. Et le pire, c’est que le début de cette transformation ne date pas d’hier. Avant, vous dire que vous ressemblez à votre mère était l’insulte suprême. Aujourd’hui, vous commencez à vous rendre compte que ça devient de plus en plus vrai. Méfiez-vous, d’ici peu, vous allez finir par penser que c’est un compliment…

pardonner à sa maman à 30 ans

Pardonner à sa mère

Plutôt que de lui acheter un bouquet de fleurs ou des bijoux, j’ai décidé cette année d’offrir le plus des cadeaux à ma maman pour la Fête des mères. J’ai décidé… de lui pardonner. Nous avons tous une histoire avec notre maman qui nous est propre. En effet, il n’y a rien de plus personnel, de plus individuel que le rapport à la mère. Il se construit dès la plus tendre enfance et, en grandissant, il évolue. Ce changement est nécessaire et je dirais même que quelque part, il est sain, car il reflète notre propre évolution, celle qui fait que nous devenons des adultes à notre tour. Pardonner à sa mère, ou au-delà, à ses parents, les accepter tels qu’ils sont, dans leurs défauts comme dans leurs qualités, c’est un signe de maturité. C’est une étape par laquelle je pense qu’il faut passer dans la vie. C’est pourquoi je rajouterais cet objectif à la liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans ou bien à la bucket list…

Avoir un bébé oblige à changer

Avoir un bébé oblige-t-il à changer ?

Avoir un bébé, c’est bien connu, ça vous change. Cela fait de vous une meilleure personne. Ou presque. Ou pas. Si le fait d’avoir 30 ans ne suffit pas pour devenir d’un coup un adulte responsable, avoir un enfant, ça, ça vous transforme. En théorie. Moi, je dois avoir raté une étape. Même si beaucoup de choses ont changé autour de moi depuis que j’ai eu un bébé, j’ai gardé certaines (mauvaises ?) habitudes.

Blake Lively enceinte photographiée par son frère Eric Lively

Questions taboues et idées reçues sur la maternité

L’année dernière j’ai fait le grand saut : je suis devenue maman. Une étape que j’appréhendais, comme de nombreuses femmes de 30 ans (ou presque) lorsqu’elles songent à le devenir. En effet, les angoisses et les questionnements liés à la maternité sont nombreux. Souvent, il s’agit de questions que l’on n’ose pas poser… Bien sûr, l’expérience de chaque femme lui est propre, que ce soit pour la grossesse, l’accouchement, ou ce qui suit. Nous avons toutes une manière différente de gérer les choses, de les ressentir… mais il y a quand même des choses qui sont communes à toutes. Pourtant, dans la plupart des cas, ce que vous entendrez sur le fait de devenir maman sera enrobé d’une bonne couche de langue de bois. En dehors de celles qui envisagent de devenir mères un jour, je rencontre aussi de plus en plus de jeunes femmes qui approchent la trentaine et qui ne souhaitent pas avoir d’enfants. Pour autant, elles n’en sont pas moins curieuses sur le sujet. Enfin, beaucoup d’idées reçues circulent sur la maternité …