Les 100 trucs à faire avant d'avoir 30 ans
6 commentaires

Choisir son (premier) logement

Chercher un appartement à 30 ans comme Robin Scherbatsky

La vingtaine est dans la plupart des cas la période où l’on quitte pour la première fois le nid familial. On part de chez ses parents pour faire des études, s’installer avec quelqu’un ou tout simplement pour couper le cordon. En général, cette première installation n’est que provisoire : elle peut durer quelques mois, voire quelques années. Puis, avec le temps, vient l’envie de trouver un autre logement, qui correspondra plus à nos attentes, à nos envies et que l’on choisira avec soin.

C’est ainsi qu’à 30 ans (ou presque) la plupart d’entre nous se retrouvent à chercher un appartement ou une maison, que ce soit pour une location ou bien pour un achat.

L'appartement de TED dans HIMYM

« Et si c’était l’appart de nos rêves ? »

L’immobilier pour les nuls

Heureusement, lorsque vous êtes à la recherche d’un bien, vous pouvez compter sur un réseau très dense d’agences et d’agents immobiliers pour vous aider et vous aiguiller dans votre décision.

Ah ah ah – La grosse blague.
Non mais LOL, quoi.

C’est justement parce que les annonces sont opaques et que les agents immobiliers ne pensent qu’à faire du chiffre qu’il est si difficile de trouver l’appartement ou la maison de ses rêves. Vous cherchez un 3 pièces récent en centre-ville ? Attendez-vous à visiter des taudis en banlieue avec une cave en guise de 2ème chambre.

Je parle des agents immobiliers, mais les particuliers qui vendent leur logement ne sont guère mieux. Dans 95% des cas, ils essaieront de faire passer des vessies pour des lanternes.

En 2011, à l’aube de la trentaine, j’ai cherché à acheter ma première maison avec mon compagnon. Et c’est ainsi que cette recherche immobilière semée d’embuches m’a pris 1 an. Une année pendant laquelle j’ai parcouru quelques milliers d’annonces, fait plus de 200 repérages sur place et visité non pas 5, non pas 10, mais 50 maisons différentes… avant d’enfin trouver enfin celle de mes rêves.

Aujourd’hui je vais mettre à profit cette expérience pour vous aider à décoder les annonces immobilières.

Au pays de l’immobilier, tout est toujours merveilleux sur le papier. C’est lors des visites que l’on déchante. Que croient les annonceurs ? Qu’on ne verra pas, une fois sur place, que les murs sont pourris et qu’il y a un immeuble de 25 étages en vis à vis au fond du jardin ?

 

Les annonces immobilières… et leur traduction

Voici les mots et expressions que vous rencontrerez le plus couramment dans les annonces immobilières et leur traduction en langage courant.

Le type de bien

La maison d'Amityville

AV Belle propriété avec beaucoup de cachet

« Belle propriété »
= Tout est d’époque, tout est à refaire. Pas d’isolation.

« Cachet »
= Maison début du siècle, jamais rénovée, vendue en l’état avec murs de 35 cm d’épaisseur, salon de 9m², ni électricité, ni salle de bain.

« Esprit loft »
= hangar

« Adorable »
= petit

« Bien atypique »
= Vous avez toujours rêvé d’avoir une baignoire au milieu de votre cuisine ? Cet appart est fait pour vous !

« BBC »
= on capte la radio anglaise quand on monte sur le toit

« Maison d’architecte »
= Un mec a fait un plan avant de construire cette maison. Comme pour toutes les maisons, en fait.

« Coup de cœur »
= l’agent immobilier n’était vraiment pas inspiré lors de la rédaction de cette annonce

« Bien très demandé » ou « n’attendez-plus ! »
= en 3 mois, on a eu que 2 visites

 

L’apparence

« Déco tendance »
= l’ancienne locataire s’est prise pour la petite sœur daltonienne de Valérie Damidot

« Déco à revoir »
= même votre arrière grand-mère n’aurait pas approuvé ce papier-peint

« Lumineux »
= Youpi, il y a une fenêtre dans le salon !

« Très lumineux »
= Youpi, il y a une fenêtre dans le salon ET une lucarne dans la salle de bain !

A noter : Exemple d’annonce que vous ne trouverez jamais : « AV appart miteux, sale, déco moche et cache-misère… » Et pourtant, des comme ça, croyez-moi, vous allez en visiter.

 

Les pièces

Le dressing de Carrie Bradshaw

Pour info, un dressing, c’est ça.

« Kitchenette »
= cuisine dans laquelle on n’a pas la place de mettre un frigo (non, un mini bar non plus)

« Chambre supp. poss. »
= il y a la place pour un clic-clac dans le garage

« sous-sol complet »
= Barbe bleue a vécu ici, il a adoré

« parking »
= vous pouvez y garer un scooter

« grand parking »
= vous pouvez y garer une Mini

« dressing »
= dans la chambre, on a suspendu dans un coin une tringle à rideaux et un vieux drap en pensant que ça allait le faire

 

La localisation

« Proche transports »
= il y a une ligne TGV qui passe devant la fenêtre de votre chambre

« Proche métro »
= vous prenez le bus 94 pendant 8 min, vous marchez 3 min et le métro est juste là !

« Proche commerces »
= L’appart est situé au dessus d’un bar ou d’une discothèque

« Quartier animé »
= si vous avez un besoin régulier de vous procurer de la drogue ou des prostituées à 5h du mat’, c’est l’environnement idéal pour vous

« Quartier tranquille »
= vous aurez besoin de faire 20min de bagnole pour atteindre la boulangerie la plus proche

« Quartier sécurisant »
= le logement est situé juste en face du centre pénitencier

« Proche centre »
= pas de parking ni de garage et si vous réussissez à trouver une place pour votre voiture à moins de 800m, vous vous la faites braquer dans les 20 min

« proche banlieue »
Vous cherchiez dans quelle ville ? Ben c’est pas là du tout.

« Cadre exceptionnel »
= situé au milieu de nulle part

« A l’abri des regards »
= la route s’arrête à 1200 mètre de la maison

 

Les (petits ?) travaux

L'appart de Monica dans FRIENDS

C’est pas un peu vieillot comme appart ?

« Petits travaux à prévoir »
= après avoir détapissé, retapissé, changé le parquet, réorganisé les pièces, abattu un ou deux murs, changé la cuisine et la salle de bain, refait l’installation électrique et la plomberie, et changé la chaudière, vous serez bien installé.

« A rafraîchir »
= Gros travaux à prévoir

« Travaux à prévoir » ou « à rénover »
= La maison est bonne à raser

« rénovation récente »
La maison est passée dans « Maison à vendre » sur M6 où Stephane Plazza et son équipe ont bien caché la misère avec 3 coups de peinture et 4 plaques de placo.

« Bien évolutif »
= actuellement on rentre dans cet appart par la salle de bain et il n’y a pas de cuisine. Mais si vous êtes architecte, que vous avez du temps, un budget illimité et que vous savez contourner le problème de tous ces murs porteurs, là, alors peut-être que…

« Aménagements à finaliser »
= ceux qui avaient fait construire cette maison ont cru qu’ils allaient pouvoir réaliser les « petits travaux » de finition et en ont tellement sué qu’ils ont fini par divorcer

 

Le prix

« Prix : nous consulter »
= c’est pas dans vos moyens

« A débattre »
= on sait déjà que c’est trop cher, mais on a tenté le coup quand même

« Belle opportunité sur le marché ! »
= on essaie de fourguer cet appart depuis 9 mois en vain

« Négociable »
= ça fait 2 ans qu’on a ce taudis sur les bras, on ne sait plus quoi en faire, on est désespéré

 

L’extérieur

« Avec vue »
= au 8ème étage sans ascenseur

« Petit jardin »
= balcon

« Jardin »
= grand balcon avec la place 3 pots de géraniums

« Grand jardin »
= vous pouvez y installer une table et des chaises pour 2 personnes

« Jardin arboré »
= jardin qui a dégénéré en forêt tropicale faute d’entretien. Jardinier indispensable.

« Potager » ou « Verger »
= il y a un pauvre pommier malade au milieu du jardin

« Écrin de verdure »
= c’est la pampa ! Impossible d’ouvrir les volets.

« Terrasse »
= clic, clac, clic, clac… c’est castoche !

« Sans vis à vis »
= il n’y a pas d’immeuble en face de votre futur logement, super, c’est inespéré dans cette zone urbaine ! Et la haie au fond de la propriété masque presque totalement le panneau qui annonce la construction prochaine d’un ensemble immobilier de 25 étages à cet endroit-là.

« Dépendance »
= cabane au fond du jardin qui ressemble à un bidonville

 

Bonus

« Posez vos valises »
Cette expression ultra-galvaudée signifie que le logement que vous visitez n’a absolument aucun intérêt mais comme il ne présente pas non plus de problème majeur à première vue et que vous en avez marre de visiter des biens depuis des mois sans trouver le bon, vous allez être tenté d’opter pour celui-ci. Par défaut.
C’est l’équivalent immobilier du « bof » en langage courant.

 

Et vous, quelle expression immobilière vous énerve le plus ?

 

6 Commentaires

  1. Ton article m’a beaucoup fait rire =D
    J’ai eu de la chance avec mon chéri on a trouvé notre maison au bout de la 2ème visite et on emménage dans 10 jours !

    • C’est une super nouvelle, je savais que tu cherchais mais pas que tu avais trouvé. Vous faites partie des chanceux car malheureusement pour la plupart des gens ça prend un peu plus de temps…!

  2. Cela fait longtemps que je n’ai pas cherché d’appartement…
    Mais je me rappelle quand j’étais étudiante… « Appart parfait pour étudiant » = appart pourri mais comme tu es étudiant, tu seras bien contente de l’avoir pour le prix.
    A Montréal, c’était plutôt : « électro inclus » (frigo et cuisinière, et parfois machine à laver et sèche-linge) = électro qui date d’il y a 20 ans et qui devraient tenir encore quelques mois.
    « Près du métro » = 15 minutes de marche pour aller à la station de métro la plus proche
    Après, je ne me souviens plus… cela fait trop longtemps 🙂

    • En France l’équivalant de « electro inclus » est « cuisine équipée ». Équipée oui, mais faut voir avec quoi… c’est très variable d’un logement à l’autre !

  3. Je te rassure, en Angleterre c’est pareil. Ils nous sortent du « charming cottage » à tout va pour une baraque vieillote qui ne ressemble à rien. Et encore, les prix ici, je ne te raconte 🙂 Bisous

    • Et bien je suis contente parce que tu lèves un doute que j’avais depuis longtemps… Je me disais aussi que j’entendais toujours parler de « cottages » sans jamais vraiment en voir en Angleterre… maintenant je comprends mieux 😉

Laisser un commentaire