Articles classés dans : Best of du blog

Tout savoir sur la bucket list

La bucket list

Une bucket list, parfois aussi appelée « liste d’envies » c’est une liste de choses que l’on souhaite réaliser dans sa vie, d’objectifs que l’on veut atteindre. Cette liste diffère de la « liste des 100 choses à avoir fait avant d’avoir 30 ans » (ou avant 40 ans, etc…) car elle n’est pas datée dans le temps. On n’a donc pas la pression de l’échéance qui approche : on a toute la vie atteindre les objectifs que l’on s’est fixés. Pourquoi faire une bucket list ? Se fixer des objectifs, ça motive pour avancer. Cela permet de garder en permanence un œil sur la cible, de ne jamais perdre de vue ce que l’on veut vivre et réaliser. Que faut-il éviter de mettre dans sa bucket list ? Pour que la motivation soit là, il faut que les objectifs que l’on se fixe soient atteignables. Je pense que c’est un élément clé à prendre en compte lors de la réalisation de votre bucket list : ne visez pas trop haut, soyez raisonnables. Ainsi, je n’irai jamais mettre sur …

Le kit anti crise de la trentaine

Le kit SOS « crise de la trentaine »

On entend souvent parler de la « crise de la trentaine« , mais au fait, qu’est-ce que c’est ? La crise de la trentaine, c’est ce qui arrive quand on approche de l’âge de 30 ans et que l’on cherche à savoir qui l’on est, que l’on se met à se poser plein de questions sur notre âge, notre avenir… La crise de la trentaine se manifeste ainsi par une introspection, un questionnement, voire une remise en question, qui a la particularité d’être extrêmement anxiogène. Cette « crise » est de plus en plus répandue parmi les trentenaires (ou presque)… alors qu’il n’y a pas vraiment de raisons pour que ce soit le cas. En effet, l’existence-même de ce concept est une ineptie. Avoir 30 ans, c’est peut-être le plus bel âge de la vie, un âge où l’on peut profiter de l’existence et en même temps un âge plein de promesses. Sans pression sociale pour nous imposer cette remise en question absurde et stérile, la crise de la trentaine n’existerait pas.

Suis-je vieux ? suis-je vieille ?

Comment savoir si on est vieux ? (test inside)

Pour beaucoup, l’âge de 30 ans marque l’entrée dans l’âge adulte. On devient une femme, un homme… là où avant on était désigné auparavant comme une « jeune femme » ou un « jeune homme ». La disparition de ce qualificatif de « jeune » dans le discours de ceux qui désignent les trentenaires semble marquer la fin de la jeunesse… Dès lors, peut-on dire qu’à 30 ans (ou presque), on est vieux ? Heureusement, on ne devient pas « vieux » d’un coup quand on atteint l’âge de 30 ans. Pour autant, il est difficile de cerner précisément l’âge auquel on commence réellement à rentrer dans cette catégorie. En réalité, si l’on observe bien, la vieillesse semble frapper indistinctement les individus indépendamment de leur âge. Vous vous sentez jeune jusqu’à ce que… patatras. Et si pour vous c’était déjà trop tard ?

Rater sa vie à 30 ans

Si à 30 ans tu n’as pas ça, tu as raté ta vie

Les gens ont énormément d’idées préconçues sur la trentaine. On peut pardonner à ceux qui n’ont pas encore fêté leurs 30 ans : ils ne savent pas ce que c’est, ils sont encore jeunes, ils flippent, c’est normal… Par contre, il est plus difficile d’être indulgent envers ceux qui ont dépassé la trentaine et qui continuent malgré cela à construire une image faussée de ce à quoi devraient ressembler tous les trentenaires. Au fil du temps, les clichés concernant cet âge iconique se sont ancrés si profondément dans la société, que les néo-trentenaires font désormais l’objet d’une pression phénoménale, la 30ème bougie à peine éteinte… D’un coup, on se doit de rentrer dans un moule standardisé. L’âge de 30 ans cristallise les attentes de la société, à tel point qu’il en devient hautement anxiogène. Dès lors, il n’est plus question de se laisser aller à faire des expériences, ni même, soyons fous, des choix ! Il faut correspondre au plus vite à une « normalité » imposée. C’est la condition sine qua non pour être heureux aux …

Faire la fête à 30 ans

Avoir 30 ans, c’est ça !

Il y a quelques jours, ce blog a fêté ses 2 ans d’existence. Deux années déjà que, trentenaires ou non trentenaires, vous y retrouvez tous les sujets relatifs au fait d’avoir 30 ans (ou presque). Afin de célébrer cet anniversaire, j’ai eu envie de réaliser un petit billet léger, en gifs animés. L’utilisation des gifs animés pour illustrer différentes situations, c’est vu et revu, d’accord… Mais moi, que voulez-vous, ça m’amuse. Et si cela me fait rire, alors j’espère que vous rirez et aimerez aussi !   Voici donc une petite sélection sur le thème : Avoir 30 ans, c’est ça !

Diane Kruger et un ours en peluche géant

Suis-je trop vieille pour avoir un doudou ?

Un doudou, qu’est-ce que c’est ? C’est un objet fétiche et souvent honteux… mais dont on ne se séparerait pour rien au monde. Quand on est petit, on a le droit de l’emmener partout, puis, en grandissant, on est amené à s’en séparer petit à petit. Dans un monde d’adultes en costard-cravate, avouer qu’on en a un est souvent mal perçu. Pourtant, il est très fréquent de garder malgré tout un ou deux vestiges de notre enfance. Ces doudous peuvent prendre des formes très diverses : une peluche usée, une vieille paire de chaussettes Mickey, un vêtement qui a du vécu… Et il ne faut pas croire qu’il s’agit là d’une manie uniquement féminine ! Au contraire, ces messieurs aussi ont besoin de s’entourer de choses douces et familières pour se sentir bien. Dès lors, doit-on prendre sur soi et se passer de force de nos doudous quand on a 30 ans (ou presque) ?