Articles comportant le mot-clef : amour

Chercher l'indépendance à 30 ans

Le couple à 20 ans, l’indépendance à 30 ans ?

La vingtaine à été pour moi la décennie de construction de mon couple. J’ai rencontré mon compagnon quand j’avais 19 ans et pendant la décennie qui a suivi, ce couple a été mon univers tout entier. Il était mon quotidien, mon objectif, ce autour de quoi tout tournait. Et puis, à l’approche de la trentaine, les choses ont commencé à se modifier dans mon esprit. J’ai commencé à envisager les choses différemment et surtout, à avoir besoin de vivre pour moi, avant tout.

Prince charmant version 2018

Le prince charmant version 2018

Nous avons toutes grandi en lisant des contes de fées et de princesses dans lesquels un beau prince charmant finissait toujours par débarquer pour épouser l’héroïne (et ils vivaient heureux et avaient beaucoup d’enfants). Et puis en vieillissant, on a vite compris que les choses n’étaient pas si simples, et qu’il allait falloir revoir sérieusement nos prétentions à la baisse dans notre cas quête du grand amour. On est donc en droit de se demander à quoi ressemblerait le conte une fois débarrassé de sa magie fantasque et de ses archaïsmes cucul… Si le prince charmant débarquait aujourd’hui dans nos vies, à quoi ressemblerait-il ?

20 ans versus 30 ans : la comparaison

20 ans versus 30 ans : l’amour

Pour le 200ème article sur ce blog (oui, déjà !), j’ai choisi de vous parler d’un thème universel : l’Amour. Des relations amoureuses, nous en avons tous déjà eu, depuis les premières amourettes jusqu’aux grandes passions dévorantes. Ces relations sont comme nous : elles ont grandi avec le temps, mûri avec nous. Pour le meilleur… et pour le pire ? Je vous propose donc aujourd’hui une petite comparaison humoristique sur le thème de l’amour, tel qu’on le vit à 20 ans et… à 30 ans !

Ecrire une lettre manuscrite en 2016

L’art perdu de la correspondance épistolaire

Qui écrit encore des lettres en 2016 ? Personne. À l’heure où tout le monde est connecté en permanence, à l’heure des SMS, des messageries instantanées et des snaps, il faut être sacrément rétrograde – ou masochiste – pour recourir de son plein gré à la correspondance écrite. Pourtant, il y a quelques jours, j’ai écrit une lettre.

Le vieux couple

Le vieux couple

Aujourd’hui, je vais vous parler d’amour. Pas d’amour version Saint-Valentin, mais d’amour tel qu’on le vit réellement les 364 (autres) jours par an. Je vais surtout vous parler de couple et, même si vous n’avez que 30 ans (ou presque), je vais vous parler des vieux couples qui vous entourent. Peut-être même vous reconnaîtrez-vous dans ces portraits.

L'amour à 30 ans ou presque

Comment désigner sa moitié sans passer pour une cruche

Quand je me réveille au milieu de la nuit, je ne suis pas seule. Dans mon lit, il y a quelqu’un qui ronfle. Et dans ma salle de bain le matin, il y a de l’after shave et du gel douche mentholé. Bref, je vis avec un homme. Même que ça fait 12 ans que ça dure. C’est du sérieux. Pourtant, lorsqu’il s’agit de le désigner face à des inconnus, je suis toujours gênée. La difficulté que je rencontre alors ne concerne pas la nature de note relation mais plutôt la manière de la désigner. Cette question de vocabulaire ne se pose pas vraiment dans les couples mariés où il suffit de désigner l’autre comme son mari ou sa femme et zoupla tout est clair, pas besoin de se prendre la tête. Mais quand on « vit dans le péché » (!) comme moi, ce n’est pas si simple. Pourtant cette question de vocabulaire est essentielle car l’appellation utilisée constitué pour notre interlocuteur un premier indicateur de la relation en question, en donnant une idée de son …