Articles classés dans : Du mythe à la réalité

Etre jeune dans sa tête à 30 ans

10 choses à ne plus faire à partir de 30 ans

18, 20, 25 ans… si l’âge de la majorité ne fait pas débat dans notre pays, personne ne s’accorde vraiment quand il s’agit de déterminer l’âge à partir duquel on devient réellement adulte. Et pourtant, à partir de 30 ans, plus moyen de tergiverser : on attend de vous que vous vous comportiez comme vos parents un adulte. Ce nouveau statut comporte certains avantages : plus de crédibilité, plus d’assurance, le droit de voir n’importe quel film au cinéma (moyennant un ticket d’entrée à 12 balles en moyenne)… Mais là où le bât blesse, c’est qu’une fois la barrière franchie, vous allez devoir remiser au placard un certain nombre d’habitudes et attitudes qui ne sont permises qu’aux plus jeunes. Comme l’âge adulte est fourni sans mode d’emploi, je me propose de vous faire un résumé des choses à éviter absolument une fois l’âge critique atteint.

La liste des choses que je n'ai jamais faites de ma vie

Je n’ai jamais…

30 ans, l’heure du bilan… où l’on se met à regarder le passé avec mélancolie et le futur avec désespoir. D’un coup, on se retrouve à lister et comptabiliser les choses que l’on aurait voulu faire et… que l’on n’a pas réalisées. Face à ce constat, deux options s’opposent : soit se morfondre en se disant que l’on a raté sa vie, simplement parce que l’on n’a pas atteint tous ses objectifs (terminer un puzzle de 1500 pièces ou courir un marathon : même combat), soit se prendre en main en se mettant à consigner fébrilement tous ses objectifs dans une bucket list longue comme le bras de Monsieur Chatouille (NDLR : si à 30 ans tu sais pas qui est Monsieur Chatouille, t’as raté ta vie). Même si la deuxième option a ma faveur, je me dis qu’il existe peut-être une troisième possibilité. Et si certaines choses n’avaient tout simplement pas leur place dans notre vie ?

Femme imparfaite de 30 ans ou presque

La femme parfaite (que je ne suis pas)

Normalement, en grandissant, on se bonifie. Enfin, il paraît. Je veux dire, quand on a de la chance. Et qu’on est quelqu’un d’autre que moi… Parce que pour ma part, si j’ai effectivement l’impression d’avoir vieilli grandi, il n’en reste pas moins que je ne suis pas plus douée qu’avant pour certaines petites choses du quotidien, que tout les trentenaires (ou presque) semblent pourtant maîtriser… Petit tour d’horizon de ces petites lacunes et maladresses qui font de moi la femme (im)parfaite.

Mes mauvaises résolutions 2018

Mes non résolutions pour 2018

Je ne prends jamais de résolutions. Ni en début d’année ni à aucun autre moment. Tout simplement parce qu’à 30 ans (ou presque), je me connais bien : je sais que je ne serai pas capable de les tenir. Autant je crois que l’on peut évoluer, autant je pense que cette décision doit être un choix personnel. Le fait de se voir imposé un changement par d’autres (et à une date choisie arbitrairement) fait que l’on a toutes les chances de ne pas tenir ses engagements ! Alors si vous voulez vous fixer des objectifs et vous y tenir, je vous conseille plutôt de faire une bucket list. En attendant je vous propose une liste des résolutions que je ne prendrai pas cette année !

Mes habitudes honteuses d'ado de 30 ans

10 habitudes honteuses que j’ai gardées de l’adolescence

L’adolescence pour moi c’était… euh… il y a belle lurette ! Depuis, j’ai bien grandi. Ou plutôt, j’ai bien vieilli. Car pour ce qui est de la maturité ou de la confiance en soi, c’est pas encore gagné. Et puis surtout, je continue à me traîner de vieux réflexes qui auraient dû me passer avec le temps. En effet, derrière la femme que je suis devenue, l’adolescente n’est jamais bien loin…

Le pire et le meilleur des années 90

Faut-il détester les années 90 ?

Si vous avez 30 ans (ou presque), alors vous gardez probablement un souvenir vibrant des années 90, ces années pendant lesquelles vous étiez enfant, puis adolescent(e). Si certains de ces souvenirs invitent à la nostalgie, d’autres au contraire nous inspirent aujourd’hui du dégoût voire de la honte, car certaines choses que nous avons aimées à l’époque sont beaucoup plus difficiles à assumer aujourd’hui ! Dans mon 1er article sur cette thématique, il y avait du lourd : les Boys bands, crop tops, pogs et autres Tamagotchis en avaient pris pour leur grade. En 12 illustrations, prises dans les domaines de la mode ou encore de la culture, je vais aujourd’hui vous donner 12 nouvelles raisons de détester les années 90 !