Articles classés dans : Chic j’ai 30 ans !

Etait-ce vraiment mieux avant ? La réponse est NON

10 choses qui n’étaient pas mieux avant

Vous les connaissez tous, ces râleurs qui prétendent continuellement que c’était mieux avant. Peut-être même en faites-vous (occasionnellement) partie ? Allez, il n’y a pas de honte à avoir la mémoire un peu courte. Car cela tombe bien, je suis là pour vous la rafraîchir. Même si le passé peut inviter à la nostalgie, il ne faut pas nier que le progrès nous arrange bien au quotidien.

Retourner à l'école à 30 ans

L’immense joie de ne plus aller à l’école

Il y a quelques nuits de cela, j’ai rêvé que je retournais à l’école. Pour être plus précise, je ne devrais pas parler de rêve mais plutôt de cauchemar. Il y a quelques nuits de cela, j’ai cauchemardé que je retournais à l’école. La veille, j’avais visité la nouvelle école supérieure des beaux arts de Nantes pour le travail et j’avais fantasmé sur un cursus dans cet établissement dernier cri avec tout le matériel dont j’ai toujours rêvé pour laisser libre cours à ma créativité. Mais voilà, la perspective de reprendre des études est revenue me hanter cette nuit- là.

Apprendre à être adulte à 30 ans

3 choses que j’ai apprises depuis mes 30 ans

J’ai beau dire que la trentaine n’est pas un bouleversement mais une continuité, que l’on ne change pas du jour au lendemain en soufflant ses 30 bougies… le fait est que depuis que j’ai eu 30 ans, j’ai changé. Un peu. J’ai appris de nouvelles choses, qui ont modifié mon rapport aux autres. J’ai toujours été timide et, même si je continue à l’être, j’ai aujourd’hui beaucoup plus confiance en moi. Et si la trentaine, c’était la période de l’affirmation de soi ?

Retomber en enfance à Noël quand on est adulte

A Noël, je retombe en enfance

S’il est une période dans l’année où il est socialement acceptable de retomber en enfance, c’est au moment de Noël. En effet, les fêtes de fin d’année constituent une parenthèse bénie où vous pouvez enfin vous laisser aller à être vous même, à savoir un (grand) enfant dans un corps de (jeune) adulte. Alors profitez-en, débridez votre imagination et laissez parler votre fantaisie !

miam un gateau d'anniversaire

Les calories le jour de notre anniversaire ne comptent pas

C’est une vérité que les scientifiques ne s’expliquent toujours pas. En effet, il est avéré que les calories ingérées le jour de notre anniversaire ne comptent pas, contrairement aux « vraies » calories. Cette particularité biologique est propre à l’être humain (c’est d’ailleurs probablement pour cela que les autres mammifères se refusent à célébrer leur date de naissance) : au contraire des calories habituelles, celles de ce jour spécial glissent à travers notre organisme avant de disparaître miraculeusement. Si si, puisque je vous le dis.

Tu veux ma photo ?

J’assume… mes contradictions

Je me suis rendue compte récemment qu’en évoquant régulièrement des sujets tels que la jeunesse, la maturité, le fait de vieillir, ou encore de grandir, ce blog ressemblait de plus en plus à une tentative de définition de ce que c’est qu’être adulte. Alors je me suis posé cette question : qu’est-ce qui fait que l’on est adulte ? Sur le coup, je n’ai pas trouvé de réponse. Mais je vais continuer à y réfléchir, promis. Et puis une idée a germé dans mon esprit… et si être adulte c’était tout simplement être capable d’assumer ? Assumer ses choix, même s’ils sont à contre-courant de ceux delà plupart des gens, s’assumer soi-même, tel que l’on est, même si ça ne plaît pas à tout le monde. Il est plus simple de se laisser emporter par le flot, plus difficile de se battre pour imposer ses idées. Mais moi, j’assume ma fantaisie et surtout, mes contradictions. J’assume mes envies, mes interdits. J’assume ma ringardise, le fait que je ne serai jamais cool ou à la mode. Bref, j’assume.