Portraits de trentenaires (ou presque)
9 commentaires

Portrait de trentenaire (ou presque) : Marlène, de No Tuxedo

Interview blogueuse de 30 ans : No Tuxedo

Les slasheurs, la génération Y, les touche-à-tout… De nombreux mots désignent les gens de notre génération qui ne se contentent plus d’un seul job, d’une seule passion, d’une seule vie. On cumule les casquettes, on affiche différents profils. On cherche à vivre de nombreuses expériences, simultanément.

Au-delà des appellations, je pense que ce phénomène a toujours existé. Il s’est juste amplifié avec l’arrivée du numérique, s’en est trouvé facilité et a désormais plus de visibilité. Mais ce qui est au cœur de ce phénomène, c’est la passion, tout simplement. Ou plutôt les passions : celles qui nous font vibrer et font de nous ce que nous sommes.

Aujourd’hui j’ai l’immense joie d’accueillir sur ce blog une personne que j’admire énormément pour cette flamme qui l’anime. Marlène est talentueuse, passionnée et passionnante. Elle partage les sujets qui la font vibrer sur 3 blogs différents, qui ont en commun d’être extrêmement bien écrits.

Les blogueuses la connaissent pour No Tuxedo, qui est LA référence en matière de blogging ! Marlène y distille des conseils pertinents avec humour et pédagogie, ce blog est une véritable bible ! Les amateurs de lecture, de ciné et de séries la suivent sur Serial lectrice, tandis que ceux qui aiment voyager ou simplement rêver devant de belles photos, la lisent sur Salut Bye Bye.
Et moi, je l’admire pour tout ça à la fois.

L’interview « 30 ans (ou presque) » de Marlène

Qui es-tu ?

Interview blogueuse de 30 ans : No Tuxedo

La souriante Marlène

Je suis Marlène, une multiblogueuse récidiviste qui sévit sur No Tuxedo (un blog de conseils… sur le blogging !), Salut Bye Bye (blog voyage) et Serial lectrice (blog culture). Ça résume assez bien ma personnalité : workaholic, curieuse, passionnée, avec une grosse envie de partager tout ça ! Je passe ma vie entre la région parisienne et mon pays de cœur, l’Angleterre.

Ah, et j’ai un chat. La vraie question, c’est « est-ce un simple chat ou le signe avant-coureur que je deviens une mémère à chat » ? Mystère*.
*Contacté pour une déclaration, le chat n’a pas souhaité s’exprimer

Quel âge as-tu ?

D’après l’état-civil, j’ai franchi le cap fatidique des 30 ans 🙁
D’après l’agent immobilier qui a sonné chez moi la semaine dernière en me demandant « Tes parents sont là ? », je pense qu’on peut diviser par deux.

Certes, peut-être qu’il était juste très myope mais laisse-moi vivre avec mes illusions !

Pour toi, que représente le fait d’avoir 30 ans ?

C’est quitter le monde des « Mademoiselle » pour celui des « Madame », pester contre ce grmblrmblrm de cheveu blanc solitaire qui a décidé de pousser à l’endroit précis où on ne voit que lui… mais surtout, c’est l’âge de l’épanouissement ! A 30 ans, je sais ce que je veux et ne veux pas dans ma vie et mes relations, j’ai l’impression d’avoir une vie bien plus stable et confortable qu’à 20 ans.

Quelle est pour toi la bonne surprise de la trentaine ?

Savoir (enfin) à peu près quel métier je veux faire ! J’ai bien cru que je n’arriverais jamais à me décider. Le métier que j’exerce aujourd’hui (consultante en référencement) n’existait pas vraiment quand j’ai passé mon bac… Je trouve que les profs de lycée prennent l’orientation bien trop au sérieux, comme si les choix effectués à 15-16 ans déterminaient notre vie entière. La vie est aussi faite de rencontres, d’opportunités à saisir et d’expériences (bonne ou mauvaises) !

Du mythe à la réalité… quel est selon toi le plus gros mensonge sur la trentaine ?

Le mari, les enfants, le labrador, la maison dans un lotissement et le Renault Espace ! La simple lecture de cette liste me donne envie de dormir 🙂

Quand j’étais petite, je crois que je percevais l’âge adulte comme « une fin en soi ». En réalité, à 30 ans, on s’amuse toujours beaucoup et il reste tellement d’expériences à vivre et de découvertes à faire que je suis loin d’être rattrapée par un quelconque train-train !

Ta vie aujourd’hui ressemble-t-elle à ce que tu avais imaginé étant petite ?

Jusqu’à l’âge de 12 ans, je rêvais de travailler pour le Renseignement (être espion !), je m’imaginais avec une vie sans routine, où j’apprendrais plein de choses nouvelles au quotidien. Je pensais aussi vivre à l’étranger et adopter un enfant.

A 30 ans, je ne connais toujours pas la définition de la routine… et mon métier ressemble fort à de l’espionnage parfois puisqu’il s’agit de percer les secrets des sites web 😉 J’ai même aidé un artiste à protéger sa vie privée en ligne quand des fans l’avaient (un peu trop) espionné.

Vivre à l’étranger fait toujours partie de mes projets, tout comme l’adoption… mais à 30 ans, j’ai sans doute plus conscience des implications donc je ne veux pas précipiter les choses.

L’anniversaire parfait pour tes 30 ans, c’est comment ?

Je ne fête jamais mon anniversaire… mais pour mes 30 ans, plusieurs de mes proches m’ont emmenée au restaurant et rien que pour ça, ça restera une date anniversaire pas comme les autres 😉

Les 5 indispensables de ta liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans

1) Vivre à fond ses passions, même si elles sont folles aux yeux des gens. Quand j’étais ado, j’étais fan de Michael Jackson et tout le monde autour de moi levait les yeux au ciel en disant « Ce n’est pas ça qui va payer ton loyer plus tard ». Résultat : quelques années plus tard, j’ai commencé ma carrière en montant un site web pro sur Michael Jackson, grâce auquel j’ai pu le rencontrer et travailler par la suite avec d’autres artistes. Et payer le loyer. J’ai le droit de dire « nanananèèèèèèreuuuu », non ?

2) Partir en mission humanitaire : je ne l’ai pas fait et je le regrette parce qu’à 30 ans, c’est plus difficile de prendre une année sabbatique !

3) Voyager : avant, pendant, après 30 ans ! Le monde est grand et on apprend tellement en sortant de chez soi…

4) Trouver un job stable (ou au moins décider du métier qu’on veut faire) : il faut bien financer le labrador et la maison dans le lotissement. Ou des choses encore plus fun.

5) Expérimenter avec son look : les cheveux rouges, les t-shirts avec des messages rebelles… Bon, j’avoue, à 30 ans je possède quelques t-shirts avec de l’humour anglais grinçant dessus mais c’est plus compliqué d’aller au travail avec 😉

Rétromania : tu espères que ça reviendra à la mode…

Mais rien ne se démode, voyons ! Regarde, par exemple, je joue encore aux Sims, rien ne m’empêche d’écouter les Worlds Apart sur Spotify et de chanter avec ma brosse à cheveux, j’ai dansé la Macarena avec ma petite sœur il y a moins d’un mois, j’ai des dragées surprises de Bertie Crochue à la maison, j’ai revu tous les épisodes de la série Angela, 15 ans l’année dernière. J’ai même cherché sur Amazon si on pouvait encore trouver des lampes à lave et des lampes plasma. Et on peut ! N’écoute pas les grandes personnes qui te disent que c’est démodé.

Un ptit mot pour conclure ?

A 30 ans, il est encore beaucoup trop tôt pour écrire une conclusion 😉

 

A lire aussi

Découvrez les autres portraits de trentenaires (ou presque)
R
etrouvez mon interview sur le blog de No Tuxedo 

9 Commentaires

Laisser un commentaire