Articles comportant le mot-clef : vacances

Raquel Welch en femme préhistorique sexy

Retour à l’Âge de pierre (ou la vie sans internet)

Ouf. Je revis. Je suis revenue il y a peu après un mois de vacances… sans internet. Chaque été, c’est la même chose. C’est un peu mon Koh lanta à moi. Je dois tenter de vivre sans internet (ou presque)… et sans devenir folle. Quand on a 30 ans (ou presque), on a connu l’Âge de pierre, enfin je veux dire, la vie telle qu’elle était avant la révolution numérique. On a utilisé des encyclopédies, fréquenté des bibliothèques, regardé la télévision… Tout un tas d’activités qui nous demandaient des efforts et que l’on peut réaliser aujourd’hui d’une simple pression du doigt sur son smartphone. Ce qui rend le retour en arrière d’autant plus douloureux. J’ai donc passé mes vacances dans le fin fond du Cantal, là où j’ai grandi, dans un endroit bucolique situé entre deux vaches et une botte de foin. J’ai résidé dans un gîte rural au confort spartiate. Entendez par là sans ordinateur, sans modem, sans wifi et sans… 3G. Bref, j’ai vécu coupée du monde pendant un mois. Je me suis …

La plage à 30 ans (ou presque)

L’été : révélateur de vieillesse intérieure

Quand on a 30 ans (ou presque) on ne se sent pas si différent de quand on avait 20 ans. Pourtant, entre les deux, le temps a passé. Et s’il y a bien un moment où l’on s’aperçoit du poids des années, c’est l’été. Le reste de l’année on peut donner le change, voire même se comporter comme une gamine occasionnellement pour compenser… mais quand on regarde la manière dont on passe la période estivale, on s’aperçoit qu’entre les deux dizaines, un certain nombre de choses ont changé. L’été ferait-il vieillir ?

Beyoncé pour H&M

Célébrités de 30 ans (ou presque) et les trucs à leur piquer

Cela ne vous a pas échappé : c’est l’été ! La saison de la chaleur, de l’oisiveté et de la légèreté. Afin de fêter cela avec toute la superficialité qu’il se doit, je me suis dit que j’allais vous proposer une petite série d’articles tous simples sur les célébrités de 30 ans ou presque… et les trucs à leur piquer ! En effet, l’été, c’est le moment de l’année où l’on s’adonne toutes sans complexe à un rattrapage en règle de lecture de Voici et autres Public. Je ne dis pas que le reste de l’année on ne le fait pas, mais en général… on l’assume (un peu) moins bien. Et que celle qui n’a jamais compulsé Gala chez le coiffeur me jette le premier Paris Match !

Suis-je trop vieille pour fêter Pâques ?

Suis-je trop vieille pour chasser les œufs de Pâques ?

Depuis que je suis petite, Pâques a toujours été pour moi une des périodes les plus joyeuses de l’année. C’est le moment où les cloches volent dans le ciel, où les lapins sont les bienvenus dans les jardins et où les poules pondent des œufs en chocolat, bref, le temps d’une journée magique, on a un peu l’impression de vivre dans le monde merveilleux de Walt Disney. Depuis quelques jours, suite à l’invasion de mon supermarché favori par les lapins dorés et autres vaches mauves, je me réjouis comme si c’était la veille de Noël. Bercée par les odeurs de chocolat et l’enthousiasme véhiculé par les campagnes de publicité, je me suis laissée aller jusqu’à commettre l’irréparable… Hier, j’ai évoqué en public mon enthousiasme pour la chasse aux œufs de Pâques. Que n’ai-je pas fait là !