Maternité, Société, Suis-je trop vieille pour… ?
28 commentaires

Suis-je trop vieille pour avoir un bébé ?

Suis-je trop vieille pour avoir un bébé ?

Les femmes qui abordent la trentaine en envisageant d’avoir un enfant « un jour » finissent toujours par se poser cette question quand l’heure de concrétiser ce désir arrive : « suis-je trop vieille pour avoir un bébé ? ».

Cette interrogation pernicieuse commence à germer dans les cerveaux féminins dès qu’on approche l’âge de 30 ans (ou presque). Elle s’y développe et ancre ses racines de plus en plus profondément, à mesure que les années défilent. Comme si cette interrogation n’était pas assez pesante en elle-même, il faut en plus lui rajouter la pression exercée par l’entourage des jeunes femmes, qui, dès qu’elles franchissent le cap de la trentaine n’a plus qu’une seule question aux lèvres : « c’est pour quand ?« .

Alors, à 30 ans (ou presque), est-on trop vieille pour avoir un enfant ?

Trop vieille pour tomber enceinte et avoir un enfant

A partir de quand est-on trop vieille pour avoir un bébé ?

Jusqu’à quel âge peut-on avoir un enfant ?

En général, la réponse apportée à cette question prend en compte uniquement les données physiologiques liées à l’âge. Et même si cet aspect est important, je vous propose également d’envisager ce projet sous un angle… psychologique. Car la décision de mettre un enfant au monde suppose de savoir si vous pouvez le faire, mais aussi de savoir si… vous êtes prêtes !

La baisse de la fertilité à partir de 30 ans

Sur ce blog, je vous rabâche depuis 3 ans que ce n’est pas parce que l’on a 30 ans (ou presque) que l’on est vieux. Et pourtant, inutile de se voiler la face : du point de vue de la fertilité, c’est avéré : votre corps commence à décliner aux alentours de la trentaine.

Ainsi, d’après une étude, la probabilité de grossesse au cours d’un cycle est de 50 % chez les femmes âgées de 19 à 26 ans, puis descend à 40 % entre 27 et 34 ans et 30 % entre 35 et 39 ans (après 40 ans, c’est pire).

C’est moche, je sais.
Mais autant en avoir conscience.

Inutile de paniquer pour autant, cela ne veut pas dire qu’avoir un enfant après 30 ans est impossible, cela signifie juste que ça prendra plus de temps. Si votre choix est fait et que vous voulez avoir un bébé, la 1ère chose à faire est de prendre RDV avec votre gynéco pour un check-up (et puis pour retirer ce stérilet, tant qu’on y est, ça ne pourra que vous aider dans votre démarche…). Après, vous pouvez vous procurer un test d’ovulation en pharmacie, c’est pas cher, facile à utiliser et ça vous dit quand la fenêtre de tir est ouverte (vas-y Chéri, go, go goooo !!!) ! Une super astuce qui permet de gagner de précieux mois, voire années…

Avoir des enfants sur le tard

Congélation d'ovules et de tissu ovarien

Le tissu ovarien, bientôt dispo en barquettes sécables dans votre magasin préféré !

La bonne (?) nouvelle c’est qu’avec les avancées de la médecine moderne, il va bientôt être possible de retarder la ménopause. Ainsi, si les techniques de congélation d’ovules ou d’embryons se sont développées ces dernières années, les scientifiques sont déjà passés un cran au dessus et testent désormais la congélation de tissus ovariens qui, une fois réimplantés, permettraient de repousser la ménopause de plusieurs années, voire de s’en passer complètement…

Avoir un enfant à 50 ou 60 ans

Ce à quoi ressembleront les jeunes mamans en 2032

Avoir des enfants à un âge avancé est donc en passe de devenir possible… Mais pour autant, est-ce souhaitable ?

Une fois la limite de l’âge levée, le fait d’avoir un bébé, s’il n’est plus soumis à des conditions physiologiques, reste malgré tout un grand changement pour lequel il vaut mieux être prêt psychologiquement.

Ce dont vous avez (vraiment) besoin pour avoir un bébé

– De la patience

Vous savez comme il est pénible de répéter 2, 3 fois la même chose ? Comme par exemple quand vous devez demander 3 fois (par jour ?) à votre moitié de vider le lave-vaisselle / remplacer le rouleau de PQ une fois fini / nettoyer la litière du chat ? Et bien imaginez-vous qu’avec un bébé, vous allez devoir rabâcher sans cesse les mêmes choses pendant des années. Et des années. Et des années.

On dit que les enfants apprennent vite. Ne soyez pas si crédules : c’est de la publicité mensongère. Remboursez ! Votre vie avec bébé va ressembler au film « Un jour sans fin ». Mais sans Bill Murray.

Avoir un bébé c'est comme dans le film "un jour sans fin"

Tentative pour faire rire bébé n°256678

– Du temps

Une fois que vous aurez eu bébé, le temps deviendra pour vous une denrée extrêmement rare. Non, en fait, pour être exact, vos journées feront toujours 24h, mais en fait le changement viendra de la manière dont vous allez les organiser.

En effet, en devenant maman vous allez procéder malgré vous à une distribution très bizarre de votre temps. D’un point de vue extérieur, cela paraîtra extrêmement organisé : « Mais si, Marie, on peut se voir ! J’ai toujours le temps pour mes amies (= les personnes que je voyais avant d’avoir un rejeton) ! Je te propose qu’on aille prendre un thé jeudi 25 (dans 3 mois) entre 17h12 et 17h21 : j’ai un créneau ! Bon par contre, je risque d’être un peu en retard, faut que je sorte du boulot à 17h, que je récupère le petit à la crèche, que je le dépose à la maison à 20km et que je descende en centre-ville à l’heure de pointe pour t’y retrouver, mais ça devrait le faire… »

Ah et le plus drôle c’est que vous allez consacrer une bonne partie de votre temps si précieux à… organiser votre planning. Si si. J’en connais qui ont fini à l’asile pour moins que ça.

C’est dur, mais c’est comme ça. Le temps, c’est comme la patience, ça ne s’achète pas en barquettes. Dommage, je suis sûre que ça aurait un succès fou.

– De l’énergie

On parle souvent des réveils nocturnes des enfants et de la privation de sommeil qu’ils induisent. Mais ce qu’on oublie de préciser c’est que même quand ils dorment la nuit (hum, hum…), les enfants vous pompent toute votre énergie pendant la journée !

C’est assez incroyable, d’ailleurs. Ils sont forts, les bestiaux. Je pense que les crèches sont en fait des camps d’entraînement top-secrets dans lesquels, sous couvert d’être gardés / nourris / changés, nos enfants sont coachés pendant de longues heures pour maîtriser différentes disciplines militaires (techniques d’approche furtive + cri pour tétaniser la cible, vidage de placards de cuisine en moins de 30 sec, forçage de porte des toilettes pendant que maman est dedans…), sportives (lancer d’objets en tous genre, course à pattes…) et martiales (maniement d’armes de poing : cuillères, hochets…, kickboxing…).

Un bébé excité à la caféine

Maman !!!!!!!

Pour pouvoir affronter tout ça, prévoyez de devenir accro au café dès que possible (si ce n’est pas déjà le cas). Mon conseil : investissez dans un modèle de cafetière professionnel ou faites-le vous offrir en cadeau de naissance. Attention si vous allaitez : préférez le déca à votre expresso habituel, sous peine de transformer bébé en une sorte de Zébulon survolté.

– Du soutien

Scoop : être enceinte, ce n’est pas facile, être maman, encore moins. Vous aurez besoin d’un entourage pour vous aider, vous épauler, vous soutenir. Le mieux est de pouvoir compter sur votre moitié, mais le soutien dont vous aurez besoin peut aussi venir de votre entourage familial ou amical. Dans tous les cas, il est essentiel. Je ne pense pas que l’on puisse délibérément faire un bébé (vraiment) « toute seule », sans pouvoir jamais compter sur personne. A moins d’être inconsciente ?

– De l’humour

L’autre jour je me suis aperçue vers 20h que j’avais passé la journée avec du yaourt collé dans un sourcil. Il était là depuis que mon rejeton avait fait sa tambouille matinale dans son yaourt, au moment du petit déj.

J’ai donc passé toute la journée comme ça. Toute la journée.

Là où d’autres auraient été mortifiés en pensant aux moqueries dont ils avaient sans aucun doute fait l’objet au bureau, moi, j’ai préféré en rire en me disant qu’après tout ce que j’avais manipulé ce matin-là, le yaourt n’était pas la matière la plus dégueu qui pouvait se loger dans mes sourcils.

Conclusion : avez-vous ce qu’il faut pour devenir maman ?

Si vous désirez avoir un enfant, que vous avez toutes les qualités énumérées ci-dessus et que vous  n’êtes pas encore ménopausée… alors n’attendez plus, lancez-vous ! Toutes les autres conditions (argent, logement, job…) ne sont qu’accessoires… Mais ça, j’y reviendrai plus précisément dans un futur article 😉

Alors, envisagez-vous de faire le grand saut dans un avenir proche ?

28 Commentaires

Laisser un commentaire