Société, Suis-je trop vieille pour… ?
10 commentaires

Suis-je trop vieille pour regarder Glee ?

Glee est-elle une série pour ados ?

Depuis 2 ans, Glee est la série qui fait le buzz. Elle raconte les déboires d’un groupe de lycéens faisant partie d’une chorale. Comme tout le monde, j’ai fait ma curieuse. A l’époque du lancement de la série, j’ai ainsi regardé la première saison. Cela ne m’a pas vraiment convaincue. Quand on a 30 ans, il est assez difficile de s’identifier à ce groupe d’ados musiciens, aussi agréables à écouter soient-ils.

Lundi soir, après être rentrée du boulot, fatiguée et désœuvrée, j’ai décidé de me lancer dans le visionnage de la saison 2. Mais finalement, en regardant les premiers épisodes, j’ai commencé à me demander si je n’étais pas un peu trop vieille pour regarder ça.

En y réfléchissant, j’ai plein de raisons de ne pas regarder.

1- Les personnages n’ont aucun charisme
Les membres du Glee club sont plus ou moins interchangeables. Ils sont tous beaux et talentueux certes, mais ils sont aussi lisses et transparents.

Oui mais : un personnage tire pourtant son épingle du jeu : celui de Kurt. Ce personnage d’un jeune garçon qui se bat pour assumer son homosexualité au grand jour pourrait paraître un peu cliché, mais l’acteur qui l’interprète, Chris Colfer, réussit à lui donner corps et à le rendre attachant et… fascinant. Que ce soit par ses réparties, ses tenues ou bien sa prestance lors des numéros musicaux, le jeune Kurt est absolument irrésistible. Je ne me suis toujours pas remise de sa choré sur « Single ladies (put a ring on it) » de Beyoncé.

Will dans Glee

Oh c’est bon Will, tu le sais que tu es insipide !

2- Les personnages ne sont pas attachants
Non seulement je n’arrive pas à m’identifier à des « héros » de 17 ans, mais les adultes de la série ne sont pas guère mieux. Les personnages sont ennuyeux (Pitié, secouez-moi Will et Emma : c’est pas parce qu’on est prof qu’on doit forcément être chiant à mourir) voire carrément irritants (Rachel Berry mérite 3 étoiles sur ce point).

Oui, mais : j’adore détester cette petite peste égocentrique de Rachel. J’attends patiemment le jour où elle se prendra une bonne paire de claques bien méritée. Je croise les doigts.

3- Les acteurs sont sans intérêt
D’accord ils chantent bien, ils dansent bien, ils jouent bien… mais tout ceci est d’une platitude… Je n’ai même pas envie de lire leurs interviews dans les magazines ni de savoir qui ils sont vraiment. Ils ne me font pas rêver.

Oui mais : même si ces sales gamins jeunes acteurs sont sur le devant de la scène, j’ai l’impression que les créateurs de la série sont comme moi, ils lisent autre chose que Starclub et en ont parfois marre des odeurs de biactol à la fin de la journée. Du coup ils se rattrapent sur les seconds rôles et les guests stars tels Gwyneth Paltrow ou encore John Stamos,  l’oncle Jesse de La Fête à la maison. A noter qu’à l’époque de cette série, les acteurs principaux de Glee n’étaient même pas nés.
Parmi les seconds rôles, il faut également relever la présence de Jane Lynch. Cette actrice incroyable arrive à briller partout où elle passe (The L word, Party down, Arrested development…). Elle interprète avec brio une prof de sport cynique, méchante et… drôle. Les gamins la détestent. Et moi… je l’adore. Elle est l’élément perturbateur de ce qui serait sinon le calme plat. Go Sue !

4- Les intrigues sont sans intérêt
Zéro budget scénario : on mise tout sur les numéros musicaux.

Oui, mais : c’est bien aussi de pouvoir rater un épisode sans se demander ce qu’on a raté. Parce qu’on n’a jamais rien raté.

Lea Michele aka Rachel dasn Glee

Oui, je t’ai traitée de peste. Et alors ?

5- Les amourettes adolescentes des personnages, je m’en contre-fiche.
Déjà quand j’étais au lycée les histoires d’amour de mes camarades de classe ne me passionnaient pas des masses, mais alors là, savoir quel footballeur va finir avec quelle pom-pom girl, ça me passe par-dessus la tête.

Oui mais : Si les intrigues amoureuses sont aussi superficielles, c’est parce qu’elles ne sont là que pour servir de prétexte à des morceaux musicaux comportant des chansons d’amour ou encore aux duos.

6- La série est très propre et consensuelle
Dans Glee, si tu pelotes chastement ta copine dans l’intimité de ta chambre, c’est qualifié de « comportement inapproprié ». Par contre, si tu pries Dieu très fort, tes souhaits se réalisent.

Oui mais : les scénaristes font parfois quelques entailles dans cette morale bien-pensante. En général ça se passe du côté des pom-pom girls, cette bande de petites pestes dévergondées. Ça casse pas trois pattes à un canard, au mieux on est dans le gentiment irrévérencieux, mais ça rajoute un peu de piment dans une série qui en manque cruellement.

Lea Michele de Glee vieillie

Glee en version pour les vieux

7- Les chansons choisies sont souvent plates
Les grands standards américains repris avec des trémolos dans la voix, ça va 5 minutes, d’autant que la série a parfois un côté mièvre, voire tire-larme.

Oui mais : il faut reconnaître qu’il y en a quand même pour tous les goûts. J’arrive à y trouver des classiques sympa (Beatles), de la pop plaisante (Beyoncé, Rihanna, Lady Gaga) et même parfois du rock (U2, REM…). En prime, la manière dont les morceaux sont ré-interprétés et les chorégraphies adaptées est souvent brillante.

8- Les moments musicaux sont hyper produits
Cela n’a rien de naturel ni de spontané.

Oui mais : je suis bon public, je ne boude pas mon plaisir. On n’est pas dans un show de variété, il s’agit bien d’une fiction ! Et au final ça s’écoute et se regarde avec plaisir. L’enthousiasme des jeunes acteurs est communicatif.
(J’ai l’impression d’avoir 90 piges quand je dis ça)

Gif animé de Glee
Verdict : Je ne suis certainement pas dans le cœur de cible de cette série. Mais si je continue à regarder Glee, c’est avant tout pour la musique ! Passer de The Supremes à Florence + The Machine, c’est étonnant et stimulant. Glee c’est un peu la version pré-digérée, sans fausses notes ni voyeurisme des émissions de téléréalité musicales telles que La nouvelle star ou La Star Ac.
Bref, un bruit de fond agréable…

Et vous, regardez-vous des séries qui ne sont « pas de votre âge » ?

10 Commentaires

  1. La saison deux etait mauvaise, ils se sont rattrappé avec le trois (mais c’est quand meme moins bien qu’au debut. Moi je leur reproche un peu qu’au debut c’est sur des loosers qui se battent pour creer leur chorale et en 5 episodes la nunuche moche est avec le plus beau sportif du lycee, tout le monde les aime et ils gagnent tout…

  2. Glee, j’ai essayé. A part la prof de sport, j’ai pas du tout aimé (j’ai trouvé l’épisode pilote cucul).
    Par contre, j’avoue sans honte aucune regarder Pretty Little Liars, Make it or Break it, et Merlin (séries regardées majoritairement par des ados). Comme dirait le public: « c’est trop d’la bombe, ces séries » (et encore, je crois que l’expression est déjà ringa…euh…hipster).
    Skins, j’ai tenu 2 saisons. Après, j’ai complètement décroché…

    • Je ne connais pas ces séries, mais je vais me renseigner !! J’ai entendu parler de « Pretty Little Liars » qui a l’air de ressembler à Gossip girl, non ? (Oui, je regarde aussi Gossip girl… hum hum)

  3. Je te rassure, dès que je regarde un épisode de cette série je me trouve vieille et me dit que franchement je suis trop vieille pour ça. Mais en fait, je continue de regarder, car les chansons me font rire (Single ladies de Beyoncé c’est juste énorme!) et pas besoin de se prendre la tête sur cette série. De toute façon au prochain épisode, on sait ce qu’il va se passer: ils vont chanter! Et oui Pretty Little LIars je te le conseille! Ca ressemble pas vraiment à Gossip Girl car il y a une vraie intrigue mais c’est pas mal du tout! 🙂

    • « Pas prise de tête » : c’est exactement ça ! Mais c’est vrai que parfois j’aimerais que ça avance un peu entre deux chansons… Pour Pretty Little Liars je viens de relire le pitch et finalement… ça me fait penser à Desperate Housewives (tous ces secrets…) 😀

Laisser un commentaire