Articles comportant le mot-clef : bio

La beauté green

Cosmétiques : comment je suis passée à la beauté green

Depuis que j’ai fêté mes 30 ans, ma routine beauté a beaucoup évolué. Mais pas forcément comme on pourrait le croire. En effet, je ne vais pas vous parler ici antirides et prévention des signes de l’âge, je vais vous parler d’un changement que chacun peut opérer quel que soit son âge : celui consistant à privilégier les cosmétiques green.

A 30 ans, je passe au vert et adopte les bons gestes pour la planète

Développer une éco-conscience : bilan 3 ans plus tard

L’un des bénéfices inattendus d’avoir un Blog, c’est qu’il peut servir de « journal de bord » pour conserver une trace écrite de tout ce que l’on aurait pu oublier sans ça. Il y a quelques temps, je suis ainsi retombée sur l’article « A 30 ans, je passe au vert » que j’avais écrit il y a plusieurs années et dans lequel j’expliquais que pour moi la trentaine avait été un tournant en terme de prise de conscience écologique. En effet, je pense qu’avoir 30 ans et, plus généralement, devenir adulte, va souvent de pair avec le fait de commencer à se préoccuper de la planète et de son avenir. Dans l’article que j’avais alors écrit, je parlais de mes petits gestes pour la planète et me fixais de nouveaux objectifs. Aujourd’hui, alors que 3 années se sont écoulées, j’ai envie de faire un bilan pour voir en quoi j’ai progressé (ou pas) dans mes actions en faveur de l’environnement.

Angelina Jolie a trente ans (ou presque)

A 30 ans, je passe au vert

C’est la tendance ces dernières années, tout le monde n’a que cette expression à la bouche : le « développement durable » est partout. La protection de la planète est devenu le nouveau dada des médias et des politiciens. Même les stars s’y sont mises. En son temps, BB avait fait figure de précurseur avec son combat en faveur des bébés phoques… aujourd’hui les célébrités qui ne sont pas engagées en contre le réchauffement planétaire ou pour la protection de telle ou telle espèce de gnou, sont carrément relou. C’est aussi le cas des entreprises, qui se forgent une bonne image auprès des consommateurs à grands coups de labels verts. Pourtant, être « green », cela va bien au-delà des beaux discours et de l’effet de mode. S’engager dans une démarche de développement durable, c’est s’ouvrir au monde, se montrer conscient de ce qui nous entoure. C’est se rendre compte qu’on n’est pas tout seul sur cette planète et que nos actions déterminent notre futur et celui des autres. L’approche de la trentaine me paraît un bon moment pour …