Du mythe à la réalité
17 commentaires

La fille la plus heureuse de France

La recette du bonheur

Quand j’étais ado, il y avait un magazine dont je ne ratais aucun numéro. Il s’agissait du mensuel 20 ans, aujourd’hui disparu. Du milieu du collège jusqu’à la fin du lycée, je crois que je n’ai jamais dû en manquer un seul numéro. Je pense même en avoir conservé quelques-uns, qui doivent encore m’attendre sagement dans la chambre qui m’a vue grandir.

Ce magazine se démarquait du reste de la presse pour ados et jeunes filles (en fleurs ?) par son humour caustique, ses billets ironiques, ou encore les chroniques drôles et provocantes signées par Diastème.

20 ans était un magazine frais et drôle, qui ne se prenait pas au sérieux et surtout, qui ne prenait pas ses lectrices pour des idiotes, contrairement à ses concurrents cuculs tels que Jeune & Jolie. Sous couvert d’humour, les sujets évoqués étaient souvent très sérieux et répondaient aux préoccupations des jeunes filles des années 90-2000.

20 ans était ma Bible. Et si à l’époque j’en avalais goulûment le contenu, il reste après toutes ces années un article qui m’a particulièrement marquée. Il s’intitulait « La fille la plus heureuse de France ».

Comment devenir heureuse

La fille la plus heureuse de France, c’est peut-être moi, c’est peut-être vous…

Mais qui est La Fille la plus heureuse de France ?

L’article de 20 ans était basé sur une étude statistique consacrée au bonheur en France. Grâce aux résultats collectés, le magazine donnait la recette du bonheur, à travers un portrait-robot de la fameuse Fille la plus heureuse de France.

En substance, cela donnait ça :

La fille la plus heureuse de France :

– vit en Province
Apparemment, ce n’est pas à Paris qu’on est le plus heureux…

– vit dans une maison
Non, un appart ne suffit pas au bonheur

– a 25 ans
Je ne suis plus tout à fait sûre de l’âge exact préconisé pour être la Fille la plus heureuse de France… Mais c’était dans la vingtaine, en tous cas.

Etre heureuse et sourire à la vie

La fille la plus heureuse de France sourit à en avoir des crampes. Mais elle ne peut pas s’en empêcher.

– travaille dans la communication
Hé oui, c’est bien connu, les communicants ont toujours le sourire, cela doit vouloir dire qu’ils sont épanouis ?

– travaille (dans la communication donc) chez EDF-GDF
Oui, ça s’appelait encore comme ça à l’époque. L’article précisait que les gens travaillant dans de grandes structures étaient en moyenne plus heureux que les autres et que c’était encore plus vrai dans les structures publiques. Il précisait également que les employés d’EDF-GDF bénéficiaient d’un comité d’entreprise très avantageux.

En somme, la recette du bonheur n’est donc pas si compliquée.
Et terriblement tentante quand on a à peine 15 ans et que, confrontée aux multiples choix qui se profilent à l’horizon, on ne sait pas vers quoi s’orienter.

Et c’est ainsi qu’une simple page de magazine a suffi à définir mon avenir, ma vie.

Comment devenir la Fille la plus heureuse de France

Dès lors, ce fut décidé : la fille la plus heureuse de France, un jour, ce serait moi.

J’ai étudié, bossé, délaissé mon magazine préféré au profit du Gaffiot, des Dalloz, du Communicator et du Code HTML pour les Nuls.

Aujourd’hui, au prix de longues années d’efforts et de privations, je peux fièrement vous annoncer que je remplis toutes les conditions. Bon, ok, j’ai un peu dépassé les 25 ans, mais sinon je vis en province, dans une maison et je travaille dans la communication dans une structure publique.

Et pourtant, je ne suis pas la fille la plus heureuse de France.
A vrai dire, je ne sais même pas si je suis heureuse.

17 Commentaires

  1. mouch says

    Et là, je commente:) parce qu’une maison à 25 ans, et la nana travaille dans une entreprise publique?!! Impossible!
    Le bonheur c’est dans l’être (pas dans l’avoir). ça parait cucul comme ça mais ça signifie qu’il faut lâcher beaucoup de choses, parfois c’est accepter que son travail est le moyen de manger et pas de se réaliser, parfois c’est de se dire que la personne qu’on aime, n’aime pas comme on le voudrait. Et parfois c’est oser partir ne serait-ce que quelques semaines pour vivre un truc un peu fou et se rendre compte qu’on a le quotidien qu’on a choisi.

    • Mais comment ça, tu n’es pas au courant que dans le domaine public nous sommes tous richissimes ?!? (je veux dire en plus d’avoir 3 mois de vacances par an et d’être payés à rien faire le reste du temps…)
      Plus sérieusement, ce que tu dis est très juste. C’est exactement ça mon problème : je ne veux rien lâcher. J’en suis juste au moment où je me rends compte que non, on ne peut pas tout avoir…

  2. Oh, la chute de l’article m’a fait mal au coeur ! Aussi (et surtout) parce qu’elle résonne en moi…
    Je pense comprendre ce que tu traverses. Tu as tout ce que tu rêvais d’avoir (pas forcément dans le sens de posséder, même dans le sens « être ce que je voulais ») mais tu te rends compte qu’au final ce n’est pas « encore ça »…
    Je vais terminer par une banalité : c’est le propre de l’être humain de ne jamais se satisfaire de ce qu’il a… Méditons !

    • En fait non, mon problème c’est que malgré le fait que j’ai rempli cette « checklist » complètement arbitraire, j’ai l’impression qu’il me manque encore des choses. Mais du coup ta remarque me fait réfléchir : si j’avais ce qui me « manque » aujourd’hui, me mettrais-je à désirer autre chose ? Tu as sûrement raison quand tu écris qu’on veut toujours plus…

  3. Haha preuve qu’il ne faut pas s’attacher aux statistiques !

    Mais il y a un paramètre que tu as omis ! tes statistiques s’appliquent à la fille la plus heureuse de France en 1998 (à peu près)! pas en 2015 ! 😉

    Alors peut etre que ceci explique cela …

    Peut etre que la Fille la plus heureuse de France en 2015 (je dis au pif) elle a 31 ans, habite à Paris, dans un appartement, travaille dans une start up et est commerciale …

    et sur cet article de 2011, il est meme mentionné : « Non, le bonheur c’est… « à la quarantaine »! Près du tiers des femmes interrogées désignent sans hésiter l’époque des premières rides qui ne s’effacent plus après une bonne nuit de sommeil, celle où on ne vous appelle jamais plus mademoiselle et où les enfants, qui ont grandi, vous font remarquer que votre jean vous boudine… »
    http://www.leparisien.fr/societe/les-francaises-plus-epanouies-a-40-ans-04-12-2011-1751848.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

    On ne sait pas !

    Mais il y a un point sur lequel je suis d’accord avec toi, bien difficile de définir la notion de bonheur. AU fond qui est capable de dire qu’il est pleinement heureux de sa vie à l’instant t ?

    • J’adore l’article que tu as partagé : il me donne bon espoir pour la suite 😉 !!!
      Et tu as raison : le bonheur en 1998 (ou même 1996 si ça se trouve) est peut-être différent de celui de 2015. J’attends donc l’article qui définira ce qu’est exactement le bonheur en 2015, histoire de savoir comment je dois réorienter ma vie pour être sûre d’y correspondre… 😀

  4. ça ne sert à rien d’être la plus heureuse, mais il faut grapiller des petits moments tout simples de bonheur par ci par là 😉
    moi aussi j’ai beaucoup lu ce magazine 😉
    bizzz

  5. stellaa1180 says

    La fin de ton article est un peu triste. J’espère que tu trouvera le Bonheur ou tout plein de petits bonheurs car c’est peut être ça le secret, on est peut être jamais pleinement heureuse tout le temps 24/24 et 7/7 mais une accumulation de pleins de chouettes moment et chouette choses!
    Sinon je suis assez d’accord avec Mouch! Avant j’étais vachement pessimiste puis avec la mort de mon père j’ai réaliser que si je ne voulais pas finir ma vie en ayant l’impression de l’avoir râté, j’avais intérêt à faire mon max pour être qui je voulais (et faire ce que je voulais) et d’arrêter d’attendre ceci ou cela qui n’arrivera peut être jamais! Et du coup plein de choses me sont arrivé!

    J’espère que bientôt ce sera ton tour et surtout que tu n’est pas à vivre une situation comme la mienne pour réaliser tout ça!

    • Et c’est bien là mon problème : j’ai l’impression de me démener, de tout faire pour être qui je veux / faire ce que je veux… Mais ça n’arrive finalement pas ! 🙁

  6. Dommage qu’être la fille la plus heureuse de France ne soit finalement pas aussi simple que ça! On vivrait tous complètement entassé au même endroit. Plus sérieusement, je pense que pour être heureuse il faut surtout profiter des petits plaisirs de la vie et voir le côté positif des choses, même si on n’a pas forcément les critères que donne ce magazine 😉
    Bisous 🙂

    • Ha ha tu as raison ce serait marrant qu’on bosse tous chez EDF dans la com et qu’on vive tous à Paris, juste pour être heureux ! Heureusement que nous n’avons pas tous la même conception du bonheur, sans quoi la DRH d’EDF serait submergée de candidatures…

  7. Ta dernière phrase est terrible! Il n’y a pas de critères pour être heureux. tu peux avoir réussi à 30 et être heureux à 40 alors que tu as tout perdu. C’est étrange mais … vrai! Écoute toi 🙂

  8. Oh oui je ne m’attendais pas à cette chute ! ♥
    A force que rien ne se passe comme je l’imaginais j’ai regardé autour de moi et me suis demandée : « qui dans mon entourage a la vie dont je rêve ? » et la réponse fut : « personne. » De l’extérieur leur vie semble toujours merveilleuse mais dès que l’on creuse un peu on s’aperçoit que chacun a son lot de souffrances et de désillusions.
    Du coup ma devise est : le bonheur n’est pas au bout du chemin, c’est le chemin. C’est bête mais ça fait du bien au moral 🙂 J’espère que tu te sentiras mieux très vite !!

    • J’essaie de raisonner comme toi, tu sais. Mais il y a encore un petit démon puéril et envieux en moi qui VEUT TOUT (et tout de suite, tant qu’à faire).
      Et sinon, à propos de la chute brutale de l’article, certes j’ai fait exprès de finir brutalement : mon article est construit autour de cette fin. Mais ce à quoi je ne m’attendais pas du tout c’est que cette fin inattendue m’a permis de voir que certains n’avaient pas lu mon article jusqu’au bout (ou au-delà du titre). Je pense à cette personne qui m’a notamment écrit « merci pour ce moment de bonne humeur ». C’est assez drôle finalement 😀

Laisser un commentaire