Leçons de vocabulaire, Société
14 commentaires

Leçon de vocabulaire pour apprendre à parler jeune

Leçon de vocabulaire pour avoir l'air jeune

Quand on a 30 ans (ou presque), on commence à avoir peur de vieillir. Afin de retarder les signes physiques de l’âge, on peut toujours se protéger du soleil et se tartiner d’antiride. Mais pour ce qui est du vieillissement mental, il n’existe malheureusement pas de crème miracle.

Afin de rester aussi jeune de l’intérieur que vous l’êtes à l’extérieur, je vous propose donc aujourd’hui d’updater votre vocabulaire.

Updater ? Oui, pardon, j’aurais dû vous prévenir : la leçon a déjà commencé. En effet, la première chose à savoir c’est qu’il est plus que jamais à la mode de franciser des termes anglais. Cela vous permet de donner l’illusion d’un vocabulaire plus riche. Si vous avez la flemme de rajouter « er » à la fin des mots anglais pour les franciser, vous pouvez aussi les utiliser tels quels, c’est d’autant plus swag.

Pour élaborer cette nouvelle leçon de vocabulaire, j’ai réalisé un véritable travail d’investigation sur le terrain.
J’ai discuté avec des profs de collège.
J’ai parlé avec des parents d’adolescents.
Mais surtout, j’ai pris le bus. En banlieue. À l’heure des sorties de classes. Bref, je me suis approchée au plus près de ces bêtes curieuses : les jeunes.

J’ai également écouté vos suggestions suite aux précédentes leçons. D’ailleurs, si vous cherchez les significations des termes swag, hipster, soin, chanmé, kikoo ou encore yolo, c’est là que vous les trouverez.

Allez, c’est parti pour cette nouvelle leçon de vocabulaire !

Bart a un vocabulaire de jeune

Bart a bien appris sa leçon

Wesh

Comment ça s’utilise : « Wesh » est un terme aussi mystérieux que facile à utiliser, car n’ayant pas de signification particulière. C’est une sorte d’interjection qui se place à n’importe quel endroit de la phrase mais qui peut aussi bien s’employer seule. Ce terme est tellement malléable – et dénué de sens – que vous pouvez même l’utiliser plusieurs fois de suite (« wesh-wesh ») sans craindre la faute de goût.
Ce que ça signifie : « hé », « oui », « salut », « , », « super », « ; », « caribou* »…
(* à vérifier, mais en l’absence d’élément discréditant cette théorie, j’aime à croire que cela peut fonctionner aussi)

 

Genre

Comment ça s’utilise : il y a deux utilisations principales. Dans le 1er cas on l’emploie pour faire une analogie, il remplace alors peu ou prou « comme si ». Exemple : « il a pas voulu sortir avec moi. Genre il est trop bien pour moi ». Deuxième utilisation : pour introduire une citation approximative. Exemple : « ma daronne a dit, genre, il faut pas que tu sortes en boîte habillée comme une te-pu ».

 

Gratter l’amitié

Comment ça s’utilise : cette expression a pour vocation de créer du rejet, de l’exclusion, parce que sans ça la vie quand on est ado est trop facile, vous comprenez. Exemple : « Wesh, l’aut, elle a 30 ans (ou presk) et genre elle essaie de parlé comme nous ! Nan mais faut qu’elle arrête de gratté l’amitié »
Ce que ça signifie : que vos tentatives d’intégration par le vocabulaire sont jugées pathétiques (par des analphabètes).
Courage.
Tenez bon.
Eux aussi, un jour, ils auront besoin de taper dans Google « comment parler jeune ».

 

Kiffer

Comment ça s’utilise : sous forme de verbe ou de nom propre : « je kiffe » ou alors « c’est trop le kiff ». En général, la phrase, si l’on peut appeler ça comme ça, se termine par au moins une demi-douzaine de points d’exclamation et de smileys en tous genres.
Ce que ça signifie : ça, j’adore, je le veux là, maintenant, tout de suite (mais demain je n’en voudrai déjà plus)
Variantes : « kiffer grave » (ce qui n’a rien de grave) ou « surkiffer » (quand vraiment ça déchire trop)

 

Ça m’enlise

Comment ça s’utilise : pour exprimer une opinion négative sur quelque chose ou quelqu’un. Exemple : « la prof nous a encore donné des devoirs, ça m’enlise ».
Ce que ça signifie : ça m’énerve, ça m’ennuie.

 

Selfie

Comment ça s’utilise : partout, tout le temps, en toutes occasions. C’est LE mot le plus galvaudé du moment. C’est bien simple, si vous ne dites pas « selfie » au moins 4 fois par jour, vous passez pour un ringard.
Ce que ça signifie : au début ça signifiait « auto-portrait », ce qui correspond en gros à la signification du mot en anglais. Mais c’était bien trop facile. C’est ainsi que dernièrement le sens de ce mot a évolué jusqu’à désigner n’importe quelle photo sur laquelle la personne en question est présente, qu’elle ait pris cette photo elle-même ou non. De même, l’usage de ce terme était cantonné aux réseaux sociaux mais a largement débordé sur le quotidien.
Bientôt nous entendrons « wesh, t’as vu mon selfie de naissance dans l’album photo de mamie ? » ?
Ce que ça signifie vraiment : je m’aime je m’aime je m’aime

 

Gérer

Comment ça s’utilise : comme le verbe gérer : je gère, tu gères, il gère…
Ce que ça signifie : avant, quand on parlait de gestion, il était question de choses compliquées : on gérait un patrimoine immobilier, on gérait du personnel… Aujourd’hui le terme s’est allégé et sert à commenter les petits succès du quotidien : « mon pote a eu 13 en math : comment il gère ! ».
Suggestion d’utilisation avec un ado : « Quoi, tu as changé le rouleau de PQ ? Comment tu gères ! »

 

Tranquille

Comment ça s’utilise : à la place de « oui ». De préférence seul, en dehors d’une phrase.
Ce que ça signifie : « oui ». Pourquoi ne pas dire directement « oui », alors ? Parce que « tranquille » montre que l’on est nonchalant, voire même désinvolte. Et quand on est jeune, on aime bien faire croire aux trentenaires adultes qu’on ne prend pas la vie au sérieux, contrairement à eux.

 

J’avoue

Comment ça s’utilise :  M’sieur c’est pas moi qui ai fait ça, j’avoue !
Ce que ça signifie : « J’avoue » s’utilise en fin de phrase et uniquement quand vous n’avez rien à avouer. L’idée c’est que vous avouez que vous n’avez rien à avouer. Ou alors vous pouvez l’utiliser pour dénoncer quelqu’un qui n’a pas voulu avouer (et qui donc peut utiliser lui aussi le « j’avoue » pour ne pas avouer).
Oui, les jeunes sont tordus. J’avoue.

 

Pour ceux qui auraient loupé les cours précédents, les séances de rattrapage ont lieu ici et . Et pour la peine, je vous file 2h de colle et l’obligation de me laisser un commentaire. Estimez-vous heureux, vous échappez au bonnet d’âne.

14 Commentaires

  1. Wesh il passe crème ton article, je kiffe grave !

    Etre prof à 30 ans, ça aide à rester dans le vent (euh non pardon, ça doit plus trop se dire ça…)

    • Tu vois qui étaient « les 4 garçons dans le vent » ? Ça te situe l’époque à laquelle cette expression était à la mode 😉

  2. Myf. says

    ça va je gère ce « langage »… j’ai 29 ans et la plus jeune de mes soeurs à 17 ans… ça aide à rester « jeune »…
    je ne connaissais pas « ça m’enlise » et « gratter l’amitié »… donc oui, je pense que je gère… 😉 non ?

  3. Ouf, j’ai presque 10/10 !
    Je vote pour le wesh=caribou. Après tout, on peut s’attendre à tout avec ces d’jeuns ! (merde, ça ne se dit plus ça…)

    Le jour où j’ai du demander à mon frère de me traduire un mot que j’avais entendu, j’ai su qu’un cap avait été franchi. J’étais vieille.

    • Heureusement que tu as ton petit frère pour t’aider ! Malheureusement, même s’il est encore jeune aujourd’hui, j’ai bien peur que cela ne dure pas… prépare un plan B !

  4. stras14 says

    Mdrrrr j’ai 14ans et y’a des mots ça veux pas du tout dire ça mdrrrr wsh il ont péter les plombs euh la vérité

  5. Papier says

    Bonjour,
    J’ai 23 ans (donc plus ou moins encore un peu jeune n’est ce pas), même si je n’emploie plus du tout ces termes (^^), je voudrais faire des petites corrections. « j’avoue » par exemple, on l’utilisais surtout pour accentuer ce que quelqu’un venait de dire, du genre,  » Le prof est trop beau » « -j’avoue « , mais à la place on peut y mettre « le prof est trop « bijax » (autre expression ignoble pour dire beau/cool)  » « Trop! » trop à la place de j’avoue marche. Enfin bref, je suis votre humble taupe pour d’autres renseignements.
    Dernier détail, il y a des expressions que je ne connaissais pas du tout, tout aussi ignoble : m’enlise, c’est bien un terme que j’ai jamais entendu

  6. Aziza says

    « wesh » est un mot arabe qui veut dire « comment? »
    à l’origine les jeunes arabes au lieu de dire « comment ça va » disent seulement « comment »

Laisser un commentaire