Les signes de l'âge, Société, Suis-je trop vieille pour… ?
14 commentaires

Suis-je trop vieille pour changer de job ?

Changer de job à 30 ans

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Je travaille dans la même boîte depuis 7 ans. Récemment, j’ai décidé d’aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte. Coup de chance, j’ai décroché un entretien pour le job de mes rêves. Mais est-il encore temps pour moi de trouver un autre emploi… ou bien suis-je trop vieille pour changer de job ?

Depuis que je suis passée à travers les différentes étapes de recrutement, je touche du bois jusqu’à en avoir des échardes, je croise les doigts et les orteils, je cherche des trèfles à quatre feuilles dès que je passe à proximité d’un espace vert, bref, j’y crois, j’espère… Mais dans l’attente, je rumine sur les erreurs que j’ai pu commettre. Car quand on a 30 ans et qu’on est bien installé dans son job, il est difficile d’en changer. Cela faisait longtemps que je n’avais pas cherché de nouvel emploi et j’ai perdu l’habitude des CV, lettres de motivations et autres entretiens d’embauches.

Les 7 signes qui montrent que je suis trop vieille pour changer de job


1- Quand j’écris « 7 ans d’expérience » sur mon CV, j’ai l’impression d’être une vieille croûte.

2- J’ai perdu l’habitude de me vendre
J’ai passé 8 jours à réfléchir à la tenue que j’allais mettre, une soirée à essayer les différentes options… pour au final changer d’avis à la dernière minute. J’ai aussi passé un week-end à réfléchir à une manière de « me vendre » qui paraisse crédible devant le recruteur. Soit un week-end à planifier la manière la plus naturelle pour « rester moi-même » !

Cherche travail bien payé avec collègue masculin sexy…

3- Je suis complètement larguée par l’évolution des processus de recrutement
J’ai l’impression qu’en quelques années à peine ils sont devenus aussi complexes et protocolaires qu’une réception chez Louis XIV. J’ai ainsi appris qu’il fallait désormais remercier ses interlocuteurs quelques jours après un entretien (oups…), puis ensuite faire des relances hyper-codifiées sous forme de re-lettre de motivation/re-résumé de votre entretien… Non mais et puis quoi encore ? Une boîte de chocolats pour la Saint-Valentin ?
Je suis trop vieille – et plus assez souple – pour faire autant de courbettes.

4- Mon corps et mon cerveau ne sont plus aussi performants qu’avant
Arrivée devant mon tout premier test psychotechnique, je me suis rendue compte que mon cerveau n’avait plus vraiment l’habitude de faire de l’exercice. De même, à la fin du travail d’écriture que j’ai dû rendre, ma main, formatée par des années passées à utiliser un clavier plutôt qu’un bic, s’est trouvée toute ankylosée. Mes doigts étaient si crispés autour du stylo que j’ai cru que j’allais devoir repartir avec.
Heureusement que le processus de recrutement ne requérait pas de courir un 200 mètres ou bien de faire 10 pompes, sinon c’était la syncope assurée.

5- Avec le temps, je suis devenue orgueilleuse
Avec le temps vient l’expérience (c’est le bénéfice de l’âge, tous les vieux vous le diront). Et avec l’expérience vient la confiance en soi, ou tout du moins, en ce qui me concerne, en son travail. Aujourd’hui, je sais ce que je vaux au niveau professionnel.
Du coup, j’arrive encore moins bien qu’avant à accepter d’être traitée comme de la merde par les recruteurs, à me plier au moindre de leurs caprices avec le sourire.
A mon avis, ce n’est pas un hasard si le n°1 des offres d’emploi s’appelle « Monster ».

Quoi, vous pratiquez pas le « Friday wear » ici ?

6- J’aime bien le confort de l’habitude
J’aimerais quitter mon emploi actuel, mais tout n’y est pas si mal non plus. Je maîtrise les processus, les outils, je connais bien les collègues qui m’entourent… Je sais comment les choses fonctionnent, je n’ai pas beaucoup d’effort à faire. C’est facile de céder à la facilité et de rester là où on est, alors qu’au contraire le fait de changer de job m’obligerait à me remettre en question, à faire des compromis et à m’adapter.

La personne à gauche sur cette photo attend toujours une réponse suite à son entretien d’embauche…

7- Je suis rongée par le stress
L’entretien est stressant en soit… mais l’attente de la réponse m’angoisse tellement que cela me fait vieillir de 10 ans à chaque fois…

PS : maintenant vous aussi, croisez les doigts pour moi !


En bonus : ce que pense le recruteur
:

Si tu es dans la même boîte depuis plus de 5 ans…
= Tu t’es encroûtée

Si tu as plus de 22 ans…
= Tu vas lui coûter plus cher qu’un jeune diplômé

Si tu es une femme de 30 ans…
= Ta vie personnelle a des chances de passer avant ta vie professionnelle

Si tu es une femme de 30 ans sans enfants…
= Attention, congé maternité en vue !

Si tu es sur le même poste depuis plus de 5 ans…
= Tu manques d’ambition (voire pire : tu es mauvaise à ton job. Ouh ! Bouh !)

Si tu as entre 5 et 10 ans d’expérience dans ton job…
= Tu n’es ni junior, ni senior ; tu as trop d’expérience et… pas assez.


A lire également :

La rentrée fait-elle vieillir ?

Et vous, seriez-vous prêt(e) à changer de job ?

14 Commentaires

  1. C’est clair que quand on n’est plus habitué(e) le retour aux lettres de motiv’+ entretien, ça fait un choc. Rien qu’en deux ans, les méthodes de recrutement ont changé alors sept ans de non-recherche d’emploi, ça déstabilise forcément.
    Je suis complètement d’accord avec ton avis « etpuisquoiencore ?! » du point n°3 mais il vaut mieux aujourd’hui ne pas déroger à cette nouvelle tradition du mail post-entretien, c’est important.
    Pas obligé de faire une thèse/antithèse/synthèse pour récapituler l’ensemble de son dossier de candidature non plus, option cirage de bottes à la brosse à dents, juste se rappeler à leur bon souvenir et leur montrer qu’on suit les codes de la « socialisation ».

    Ça fonctionne comme ça dans le business, du coup ils appliquent maintenant le même système pour les éventuelles nouvelles recrues (bientôt si ça se trouve, il faudra venir mettre des « J’aime » sur leur page Facebook pour montrer notre motivation ! :D).

    Après, pour les objections à la con (trop jeune, trop vieille, trop peut-être future enceinte, trop ceci, pas assez cela), de toute façon, une entreprise qui se met autant de barrières, déjà, vis-à-vis des candidats, c’est une entreprise qui soit n’a pas beaucoup de fric, soit presse ses employés comme des citrons (l’un n’empêchant pas l’autre, au contraire) dans une ambiance quotidienne pourrie alors autant aller voir ailleurs si on y est. Surtout si on est dans une perspective de « changer de boulot pour une vie meilleure ».

    Et puis c’est comme en amour, si l’autre est déjà trop sur la défensive alors que la relation n’a même pas commencé, bref si un minimum de confiance n’est pas au rendez-vous, la relation ne peut de toute façon pas s’établir. CQFD.

    Bon courage en tout cas, tu vas vite te roder de toute façon !

    • Mais je veux pas « me roder » je veux ce poste là et rien que celui-là !! (Imagine-moi en train de me rouler par terre en tapant des pieds, ça y est, tu y es 😉 ).
      Mais bon, j’avoue que les objections à la con sont sûrement plus dans ma tête que dans la réalité… Alors je croise les doigts « pour une vie meilleure » 😉

  2. De un a 30 ans on est jeune, on est trop vieux pour rien (et j’ai 27 ans donc je ne prêche même pas pour ma chapelle), de deux on n’est jamais trop vieux pour rien (sauf le jeans baggy avec le string qui dépasse mais ça en fait même les jeunes ne devraient pas) et 3 , je cherche du travail, et j’ai les même problèmes que toi . Courage ;),

    • Je te remercie pour tes conseils avisés : dorénavant, pour être sûre de ne pas me planter, je vais donc éviter de m’habiller en baggy avec le string qui dépasse pour mes prochains entretiens d’embauche. Ça va pas être facile, c’est sûr, mais je vais essayer de m’y tenir.

  3. J’ai un parcours trop atypique pour te conseiller quoi que ce soit mais… j’ai envie de te dire qu’il faut croire en toi. Tu as suffisamment de qualités pour avoir ta chance.
    Moi je crois en toi.
    🙂

    Allez: courage!

    • Merci 🙂
      Dommage que ce soit pas toi qui embauche 😉
      La prochaine fois qu’on me pose la question « et comment les autres vous perçoivent ? », je regarde le recruteur droit dans les yeux et je lui réponds « et bien, ils pensent que j’ai suffisamment de qualités (pour ce poste) » 😉

  4. Et bien moi j’ai 39 ans (40 dans quelques mois) et je ne me considère pas trop vieille pour changer de boulot… Je me suis déjà reconvertie à 180°C alors j’y crois…
    Le fait d’avoir 7 ans d’expérience (en ce qui te concerne) t’apporte justement une expérience et une connaissance de ton métier qui n’a rien à voir avec un jeune diplômé ! Tu as également acquis de la maturité, tu sais gérer le boulot, l’organisation, le stress, etc.
    Donc non à 30 ans et 7 ans dans une boîte moi je dis que tu n’es pas trop vieille pour changer de job !
    bonne chance !

    • Merci L@ure pour ton soutien ! Je trouve ça déjà difficile de changer de job sans changer de voie, alors je t’avoue que je suis carrément admirative des personnes qui ont réussi une reconversion (même si c’est qu’à 90° ou même 130°… 😉 ). Ça demande du courage !
      Mais bon l’envie me viendra peut-être aussi plus tard de changer totalement de branche… peut-être quand j’aurai « 40 ans (ou presque) » 😉

  5. Mais oui incroyable ! Allez, on peut leur dire : on est soeurs jumelles les mecs. On a décidé d’envahir la blogo en écrivant des billets qui se ressemblent, qui se répondent. En phase quoi ! Hihi ! En tout cas j’apprends des choses avec ce billet… ça va me servir, je ne savais pas que tout était devenu si codé… Et oui, avec l’âge, je suis de plus en plus orgueilleuse…

  6. Mais oui incroyable ! Allez, on peut leur dire : on est soeurs jumelles les mecs. On a décidé d’envahir la blogo en écrivant des billets qui se ressemblent, qui se répondent. En phase quoi ! Hihi ! En tout cas j’apprends des choses avec ce billet… ça va me servir, je ne savais pas que tout était devenu si codé… Et oui, avec l’âge, je suis de plus en plus orgueilleuse…

  7. Après il y a les gens pour qui l’angoisse, c’est de rester 7 ans dans le même job, le même appart, le même pays. Encore heureux que 30 ans, c’est pas la fin 😉

Laisser un commentaire