Marottes et lubies, Suis-je trop vieille pour… ?
73 commentaires

Suis-je trop vieille pour prendre un goûter ?

Gwyneth Paltrow mange des muffins
Gwyneth Paltrow mange un cupcake

Même Gwyneth prend un goûter.
Bon, bien sûr, le sien est végétalien, sans matière grasse, sans sucre et sans farine.

Bonsoir, moi c’est Claire. J’ai 30 ans et… je goûte.
Ça y est, je l’ai dit.

Je m’adresserai ici à toutes les aficionados du quatre heures, à celles qui comme moi se sentent dépérir sans leur petit intermède sucré de l’après-midi.
Et que celle qui n’a jamais goûté me jette le premier muffin !

Beaucoup pensent que le goûter est réservé aux enfants. Que nenni !

Je serais tentée de classer les goûteuses en trois catégories.

Profil 1 : l’hypocrite

Jenna Fisher aka Pam Beesly dans The Office

Moi, le Nutella, j’aime pas trop ça.

Elle n’a pas besoin de goûter. Ou du moins, c’est ce qu’elle prétend.
Un peu comme ces filles qui mangent 3 haricots verts et qui passent devant le tiramisu en prétendant « être déjà bien calée ».

Souvent, l’hypocrite est en plus hautaine. Elle va essayer de vous culpabiliser en faisant passer son attitude pour une preuve de maturité. « Les grandes personnes ne goûtent pas ».

Elle va essayer de te gâcher le plaisir qu’elle se refuse. L’hypocrite va ainsi te regarder de travers quand tu vas sortir ton biscuit. Peut-être même va-t-elle te gratifier d’un regard condescendant assorti d’un sourire narquois.
Jalouse, va.

Profil 2 : la dilettante

Steve Carell aka Michael Scott dans The Office

Qui veut du gâteau ? Mon gâteau. A moi.

Elle, c’est celle qui aime bien goûter mais n’assume pas de le faire devant les autres, encore moins au quotidien.
Comme la fumeuse occasionnelle, elle ne va s’adonner à ce petit plaisir interdit que lors d’occasions très encadrées : week-ends, anniversaires et autres festivités…

Quand elle est surprise en train de goûter en dehors de ces moments-là, elle va chercher des justifications là où elle ne devrait pas en avoir besoin : « je vais faire du sport après le boulot », « j’ai mangé des légumes verts à midi », « c’est pour fêter l’anniversaire de mariage de mon arrière petit cousin au 5ème degrés ».
Mais oui, bien sûr.

Profil 3 : l’hédoniste

Ed Helms aka Andy Bernard dans The Office

Mmmm j’en veux encore !

Je fais partie de cette dernière catégorie. Pour moi, goûter n’est pas seulement nécessaire, c’est un plaisir, un art de vivre. Un petit moment de bonheur dans ce monde de brutes.

Vous n’aurez pas ma liberté de goûter.

D’autant que goûter présente de multiples avantages :

–    Faire une pause, se détendre, s’aérer l’esprit, prendre du recul…
–    Partager un moment convivial avec les autres hédonistes et les dilettantes qui oseront se joindre à nous
–    Éviter de se jeter sur les aliments gras et/ou salés en rentrant à la maison

Peut-on goûter au travail ?

Oui, c’est même fortement recommandé si l’on veut rester performant quand on reste au-delà de 17h ! Cependant, la pratique du goûter au bureau est encore socialement mal acceptée. Donc il est préférable de faire ça discrétos.
J’ai souvenir d’un jour où, sur le coup de 17h, j’ai sorti de mon sac mon gros tupperware dans lequel se trouvait une part de cheesecake fait maison. J’ai ensuite sorti une petite assiette, une cuillère à café et un deuxième tupperware dans lequel se trouvait mon coulis de fraises, fait maison lui aussi. Après en avoir délicatement nappé le gâteau, je me suis lentement délectée du tout. Pas très discret mais vachement bon.
Bon, c’était un peu trop, j’avoue, j’avais un peu honte et je croisais les doigts sur ma cuillère pour que personne n’entre à ce moment-là.

Même si je vous conseille cette petite pause qui permet de recharger les batteries en fin de journée, il faut avoir conscience des risques…

Michael et Phyllis dans The Office

Euh, Phyllis, vous avez du brownie entre les dents

The Office

– Michael, ça fait 2h que vous êtes bloqué devant ce distributeur. Pensez à retourner à votre poste de travail avant demain.
– Oui Mme la DRH…

Rainn Wilson aka Dwight Shrute dans The Office

Qui a laissé des miettes sur mon clavier d’ordinateur ?!

Qu’est-ce qu’il y a pour le goûter ?

Histoire de vous donner des idées, voici des exemples de mes petits goûters, le plus souvent dégustés avec un thé : biscuits diététiques Gerblé (je suis folle de ceux au sésame !), galettes de riz, clémentines, pomme, compote, chocolat aux amandes…

Goûter de muffins maison et thé aux fruits rouges

Miam miam

Bref, je me fais plaisir mais en restant à peu près raisonnable quand même, s’agirait pas non plus de devenir une grosse barrique en mangeant des pains au chocolat tous les jours…

Quand je suis à la maison, j’aime bien me préparer des scones ou bien des muffins maison ! (cf ci-contre : photo d’un de mes goûters postée sur instagram)

Bon, j’avoue que je ne suis pas toujours aussi raisonnable. Quand je suis d’humeur particulièrement audacieuse (comprenez par là que mon chéri n’est pas dans les parages pour me sermonner), je prends du pain frais avec un gros morceau de fromage. Oui, oui, pour le goûter. Ah oui, au fait, je suis d’origine auvergnate. On s’refait pas.

Et vous, quelle goûteuse êtes-vous ?

73 Commentaires

  1. Rhoooo ta liste de goûters me rassure ! Je t’imaginais avec du cheese cake ou un pain au chocolat tous les jours ! Moi aussi j’adore goûter, mais en fait je le fais surtout le week-end avec par exemple un bon pain au choc encore chaud de mon petit boulanger, ou comme toi un morceau de pain avec du fromage (Un bon saint Félicien qui pue bien et je suis sous le charme !!)
    Bises !

    • Oh le beau spécimen de dilettante du goûter 😉 !!!
      Un point en plus cependant pour le Saint Félicien (je ne connais pas ce fromage mais je l’aime déjà)
      PS : j’aime aussi ton boulanger et ses pains au chocolat (j’veux pas faire de jaloux)

  2. Pour moi le goûter, c’est sacré.
    Quand j’étais gamine, on se retrouvais mes parents , ma sœur et moi autour d’un goûter vers 17h tous les jours!
    Ils continuent de leur côté et moi du mien, toute seule car mon Homme ne goûte jamais.
    Là je viens de terminer mon thé accompagné de 2 p’tits lu parce que j’avais pas trop faim sinon c’est pain + beurre salé (je suis bretonne ^_^) + 2 carrés de chocolat noir Poulain!
    Comme toi, je suis une hédoniste!

    • Tu as de la chance, moi j’ai rarement eu l’occasion de goûter avec mes parents, sauf lors d’évènements type anniversaire (ce sont des dilettantes 😉 )
      Quand je vivais encore chez eux, je goûtais donc toute seule ou avec mon frère. Ceci dit, ça ne m’a pas coupé l’appétit pour autant 😀

  3. Puis-je me permettre d’ajouter mon profil? La flexible: la flexible prend ou ne prend pas de goûter suivant la nature de sa forme: je ne parle pas ici des fluctuations de la ligne, mais plutôt du degré de fatigue accumulé la veille – car comme tu l’as bien démontré, il est plus difficile, après 30 ans, de ne pas vivre au jour le jour. Explication: après une soirée arrosée qui a malencontreusement fini en nuit blanche (personnellement je ne m’en accorde pas plus d’une par an vu que je mets un mois à m’en remettre), je n’ai pas (beaucoup) dormi. Donc je vais être brassée toute la journée. Donc pas de goûter (pendant un mois, donc, si tu suis la logique). Sinon, c’est pain-fromage pour moi également ^^.
    Pour résumer: coucher après 23h30 = pas de goûter le lendemain, mais je suis tellement pas bien que ça ne m’aide même pas à perdre 0,5 grammes. Conclusion: dormir et goûter sont deux plaisirs de la vie étroitement liés pour la flexible.

    • J’oubliais: la photo de ton goûter me laisse rêveuse… Si je prenais plus le temps de faire des gâteaux peut-être que je ne serais pas si adepte du pain-fromage. Tout ce qui est bien fait donne envie, et tes gâteaux sentent bon rien que de les voir!

    • Hum… pour moi tu restes une dilettante du goûter !! même si j’ai bien compris que tu préfèrerais en prendre un tous les jours et que le fait de le zapper se faisait à ton corps défendant… 😉
      Ceci étant dit, j’ai toujours eu une grande fascination pour les personnes comme toi qui mangent moins quand elles sont fatiguées… Moi la fatigue, ça me donne envie de bien manger (envie de me « retaper », de retrouver de l’énergie). Et quand je ne suis pas fatiguée, je suis une bonne vivante, donc je mange bien aussi.
      Je suis très (trop) gourmande !

      • Ce qui me gêne dans la définition de la dilettante c’est la culpabilité liée au goûter: je ne me sens absolument pas coupable, chère amie! (pour la réponse à ta question sur mon dernier article j’attends de voir si df’autres se lancent ^^)

  4. Je suis une adepte du goûter. Déjà parce qu’il me permet de moins manger le soir. Ensuite parce qu’effectivement, c’est un vrai petit moment de plaisir. Comme une petite pause hors du temps. Un retour en enfance. Le goûter, au delà de son utilité, représente une vraie symbolique pour moi.

    • Tu as raison sur la symbolique relative à l’enfance. Moi aussi le goûter me ramène au temps ou je goûtais avec les copines dans la cour de récré, ou bien sur le chemin du sport après l’école. On rigolait, on partageait le goûter tout droit sorti du cartable, ton BN contre trois carreaux de mon chocolat…

  5. Moi j’admire les gens qui goûtent. Si, si, c’est vrai. Je ne me le permets pas parce que 1) je stocke tout ce que je bouffe et en ce moment c’est pas possible (vas-y jette moi une pierre) 2) en fait, je m’en passe très bien. Par contre, il m’arrive de m’octroyer un petit plaisir une fois de temps en temps et de craquer pour un truc à la boulangerie. Je pense que si je goûtais au quotidien :je me forcerai à cuisiner des vrais goûters. Comme toi, des muffins, par exemple. Parce que pour moi, un biscuit c’est pas un gouter !

    • Si tu peux t’en passer effectivement ça ne sert à rien de te forcer ! Il faut que ça reste un plaisir (ce que tu appelles « craquer ») 😉
      Je ne te jetterai pas de pierre parce que je n’en ai pas sous la main et qu’une agrafeuse ça le fait vraiment pas je suis contente que tu partages ton expérience ici même si elle est différente de la mienne (au contraire !). A la limite, si j’en avais un sous la main, je te jetterais peut-être un muffin.

  6. Très étrange tout ça… moi si je me couche très tard… ou très tôt (par exemple quand le soleil commence à se lever), c’est sûr que je vais avoir envie de manger toute la journée.
    Du coup, c’est pas un gouter, c’est un repas continu… du grignotage en permanence.
    Je ne suis pas très fan du gouter parce que je n’aime pas trop le sucré. Je ne fais pas vraiment de gouter puisque quoiqu’il arrive, je grignote à fond entre les repas.
    Rares sont les jours ou les périodes où je n’ai pas envie de manger entre les repas.

    Et du coup, mes gouters/ grignotages… c’est plutôt: salades, concombre à la moutarde (à crogner dedans comme ça), charcuterie, sandwiches… bref, ce qui me tombe sous la main. Comme un mini repas en somme. 🙂

    • Attention, le « goûter » n’est pas un grignotage, car il intervient à heure fixe (quelque part entre 16h et 18h). C’est un mini repas pas comme les autres, car il n’est pas enfermé dans le schéma traditionnel du entrée/plat/dessert (bref : c’est la fête !).
      Par contre tu peux très bien goûter du salé : pain, fromage, jambon, biscuits apéro
      Je pense que tu fais partie des hédonistes (tendance « je mange toute la journée ») version anarchiste (tendance « je mange quand je veux ET n’importe quoi ») 😀

  7. Alors ce n’est pas du gouter parce qu’il n’y a pas d’heures fixes.
    Mais je ne fais pas d’entrée/ plat/ dessert.
    Et pour le côté anarchiste, il n’y a que l’heure parce que je ne mange surtout pas n’importe quoi. Chaque chose que j’avale est préparé, assaisonné, épicé, agrémenté et souvent dressé dans une assiette et ce, même si je vis seule et que je suis seule à manger.
    Manger est un art.
    Manger est un plaisir.
    Manger, ça se cultive.
    😀
    et j’adore ça.

  8. Maureen says

    Je goûte plus par nécessité (mon estomac ne tient pas le choc entre le repas du midi et celui du soir) mais c’est aussi un sacré plaisir ! Mes collègues ont en effet du mal à imaginer que je puisse encore goûter à mon âge (28 ans, presque 29) et associe cela à du grignotage alors que pas du tout. Alors moi j’dis : vive le goûter !!!

    • C’est là qu’elles n’ont rien compris, le goûter, c’est justement pour éviter de grignoter !!
      Tu as devant toi de beaux spécimens d’hypocrites (j’ai failli écrire « frustrées » 😉 ). Je connais, j’ai les mêmes au bureau.

  9. Hédoniste à fond ! je ne goûte pas systématiquement, mais quand je le fais, je le fais bien ;o)) Et comme j’apporte régulièrement des gâteaux au bureau, je sais ce que je mange et tout le monde défile pour goûter avec moi.

  10. Le goûter, c’est sacré! J’aime particulièrement l’accompagner d’un bon thé! Pour moi, c’est souvent un prétexte pour organiser des goûters entre copines, histoire de papoter et de se régaler! C’est vrai qu’il n’y a pas d’âge pour ça! J’ai même eu le droit à un goûter d’anniversaire sur le thème de Blanche Neige la semaine dernière! 😀

    • Des goûters à thème !? Ça c’est une bonne idée ! 🙂
      Mais bon, je pense que c’est à réserver aux anniversaires (au bureau ça risque d’être plus compliqué…) ^^

    • Oui, je suis surprise du nombre de « goûteuses » ! Mais en fait je crois que celles qui ne partagent pas notre engouement n’osent pas témoigner, de peur qu’on leur jette des muffins dessus !
      (Quoi, ils sont pas beaux mes muffins ? Z’en voulez pas de mes muffins !?)

  11. Moi je MILITE pour le goûter! J’ai même fait un article là dessus…
    Et je crois qu’en fait on est très nombreuses à goûter, c’est jusque que beaucoup se cachent. Certaines par peur du jugement (une femme devrait être au régime permanent non?) ou par peur qu’on leur pique leur goûter…
    Moi qui fait toujours trop de gâteaux, je les ramène à mes collègues, et je peux t’assurer que ça goûte, mais en douce (l’assiette diminue incroyablement vite au fil des passages discret vers la photocopieuse, les toilettes ou la salle de réunion), officiellement, personne n’a faim!
    Merci donc de témoigner ouvertement 😉

    • Dans mon bureau c’est pareil : dès que quelqu’un amène quelque chose (gâteau, tablette de chocolat…) et le laisse traîner ostensiblement sur la table de réunion, ça disparaît progressivement pendant la journée (alors qu’officiellement personne n’en mange) 😀

  12. Ca me fait penser à quand je gardais des enfants après l’école… Je goûtais toujours avec eux et quelques jours après le début d’année, le plus petit (6-7 ans) me dit « mais en fait t’es pas une adulte ? », moi : « Euh, si, si… », lui : « mais commeny ça se fait que tu goûtes alors ??? »…

    • Petit insolent, va !
      Ça c’est le résultat du bourrage de crâne opéré par ses parents appartenant très probablement à la catégorie des « hypocrites ». Du coup, ce petit débute dans la vie avec des à-prioris… Si c’est pas malheureux :’-(
      (C’est presque de la maltraitance à ce niveau là)

  13. coucou

    Il m’arrive de manger un truc l’après-midi. Ce n’est pas une règle mais si l’envie m’en prends paf ! je mange. J’ai tendance à culpabiliser parce que pour moi c’est du grignotage hors repas et que je devrais m’en passer donc je me dis que je suis une gourmande… Je craque non pas pour le sucré mais pour le salé. Donc pain, fromage ou ce que je vais trouver de salé au moment dans mon frigo. En lisant ton article, je me suis gratifiée d’une botte de radis au sel (pas bon le sel mais si bon pourtant lol) ! Je me classerai volontiers dans la goûteuse coupable qui rougit prise en flag lol

    • La fameuse dilettante qui n’assume pas complètement 😉
      Viens nous rejoindre, nous autres hédonistes, du côté obscur de la force… (je m’égare)
      Ce que je veux dire c’est qu’à la limite vaut mieux se dire « bon, je vais faire un goûter » et prévoir ce que tu mangeras à ce moment-là pour éviter de finir devant le frigo à manger n’importe quoi. Enfin je dis ça, mais ça m’arrive aussi de faire ça (et en général à ce moment-là je fais pire que la botte de radis, hum hum…)

  14. Moi, j’ai 40ansoupresque, et trois enfants avec lesquels je goûte régulièrement. Au delà de recharger leurs batteries (comme s’ils en avaient besoin …), c’est un moment de décompression entre l’école et la maison, un moment où on se raconte la journée avant d’attaquer les activités du soir. Du coup, quand je suis au boulot, j’aime bien goûter aussi ! Allez bande d’hédonistes !

    • J’aime bien l’idée de partager ce moment convivial en famille plutôt que de dire « goûter c’est pour les enfants ». Je suis sûre que tes enfants apprécient autant que toi que leur maman goûte avec eux 🙂

  15. J’adoooore cet article, car je me sens moins seule! Moi aussi je goute tous les jours, même au bureau, et devant tout le monde. Je pense que c’est un repas super important car comme tu dis il permet de recharger les batteries et de ne pas se jeter sur la nourriture le soir! Je mange souvent des amandes ou des fruits avec un bon thé et ça me requinque pour la fin de la journée!

    • C’est marrant parce que cet après-midi j’étais à la maison et moi aussi j’ai mangé des amandes pour le goûter (entre autres, mais je ne vais pas épiloguer sur le reste car je ne suis pas bien fière) et je me suis surprise à penser que c’était une bonne idée d’avoir quelques amandes ou autres noix à grignoter au 4 heures et que je devrais en amener au bureau… les grands esprits se rencontrent 😉

    • Ah ça c’est un super plan amandes / fruits ! J’ai des amandes parfois mais pas régulièrement et c’est un tort. Chapeau pour l’idée 🙂

  16. Je suis une hédoniste comme toi et une grande Gourmande! Le goûter, je ne peux pas m’en passer. Et le prendre avec ma Puce, c’est une belle excuse! 😉

  17. Je comprends tout à fait cette petite envie de fromage et de pain pour 4 heures, moi aussi j’ai l’Auvergne et le Saint nectaire dans le sang 🙂 Sinon, c’est vrai que beaucoup d’adultes ne comprennent pas que l’on puisse encore goûter après l’enfance mais bon pas mal d’entre nous le font… Il y a un peu d’hypocrisie de la part de certains ! En ce moment je croque quelques tomates cerises pour 4 heures, avec les beaux jours qui arrivent c’est frais et agréable !
    Super article !
    Virginie.

    • Ben dis donc, avec tes tomates cerises, je te trouve drôlement raisonnable pour une auvergnate ! 😉
      Mais bon, je dis ça parce qu’en ce moment chez moi il pleut et il fait froid, alors j’ai plus envie de manger des trucs gras et sucré qui tiennent au corps que des fruits et légumes d’été… Mais bon, comme tu le dis si bien, ça viendra avec les beaux jours !

  18. Je goûte dans la mesure du possible en ce moment c’est brioche suisse et un thé , aujourd’hui ce fût un donuts chocolat aux éclats de noisette , j’assume épicurienne dans l’âme je ne me prive pas ! Et ça varie en fonction de mes envies du moment 🙂

  19. Je goûte tous les jours et sans aucun complexe au boulot.
    Si je goûte pas je meurs … et tant qu’à avouer, je prends aussi un dix-heure ! 😀

    • Oh la la, t’es grave toi !!
      (non bon en fait pour être tout à fait honnête, moi aussi ça m’arrive… Ben oui, quand on prend le ptit déj’ à 8h, ça fait une longue matinée après…!)

  20. en gourmande absolue, je goûte tous les jours… les diététiciens le recommandent d’ailleurs…Goûter, c’est bon pour la ligne… à condition de ne pas se goinfrer, bien sûr ! Un fruit, un morceau de pain, une petite protéine… et une à deux fois par semaine, un truc bon pour le moral… j’ai aussi la chance d’avoir un collègue aussi gourmand que moi, même pas besoin de me cacher… goûter, c’et le pied !

    • Une phrase à retenir : « les diététiciens le recommandent » !!! Il me semblait bien que c’était le cas mais en même temps j’avais peut d’avoir rêvé donc j’attendais que quelqu’un d’autre confirme 😉

      • Tout ce qui est bon pour le moral, goûté avec soin et délectation, savouré à sa juste valeur, ne peut être que bon pour la ligne.
        C’est la culpabilité qui fait grossir!

          • O my God non! Surtout pas Coué.
            Mantra non plus mais….
            Je dois dire que ma philosophie de vie est proche de quelque chose comme « Profite de toutes les belles choses que la vie peut t’apporter »
            Ou comme disait Moustaki: « Nous avons toute la vie pour nous amuser. Nous avons toute la mort pour nous reposer.  »

            Bon ok, j’arrête 😉

  21. Moi, tous les jours, j’emporte mon goûter au boulot (et comme je finis à 19h30, c’est indispensable !) Mon amoureux se moquait un peu au début mais je l’ai vu piquer dans ma réserve à gouters ^^
    Et quand je suis à la maison, j’aime me préparer des petits gouters maison ^^ of course ! D’ailleurs, si tu cherches des petites recettes, mon blog en regorge !
    J’ai beaucoup aimé ton article ! Bisous

    • Promis, je vais aller voir tes recettes ! Moi aussi si je goûte c’est parce que souvent je finis le travail tard… et le reste du temps j’ai pris l’habitude alors je continue. En général je dîne vers 20h… Donc le goûter permet de patienter jusque là !

    • C’est la preuve que c’est pas qu’un truc de filles !! Mais j’ai comme l’impression que chez les hommes on rencontre plus de « dilettantes » que d' »hédonistes »… Non ?

  22. Mais non, on est jamais trop grande pour goûter! je mangerai mon cupcake même quand je ne pourrais plus le mâcher sans mon dentier ^^ Avec un bon petit thé, chez soi, au bureau ou dans une cupcakerie avec une maie, le goûter c’est sacré 🙂 Donc pas de honte 🙂 et c’est reconnu: les gens les plus minces sont ceux qui goûtent 🙂 Voilà, bonne soirée! 🙂

    • « Les gens les plus minces sont ceux qui goûtent » je crois que je vais sortir ça à ma voisine de bureau fan de fitness la prochaine fois qu’elle me regardera goûter d’un air réprobateur… 🙂

  23. J’avoue, je ne goûte pas, parce que je fais attention et parce que j’aime bien manger 3 haricots non assaisonnés en guise de repas (gna gna gna).
    Mais quand quelqu’un sort son goûter devant moi, c’est un plaisir pour elle/lui: elle/il sait pertinemment que son goûter ne sera en aucun cas sacrifié, même partiellement 😀 Et je n’ai pas de moue condescendante, ni de réflexion moralisatrice, parce que je suis super cool comme fille ^^

    Et tu m’as donné envie avec tes muffins 😉 Mmmhh… un bon blueberry muffin encore tout chaud !!

    • À la fois raisonnable et assez sympa pour ne pas faire la morale à celles qui ne le sont pas ? Ah non, ça j’ai du mal à y croire 😉
      Bon allez si, je veux bien y croire, parce qu’une personne qui vient défendre un point de vue minoritaire comme ça, armée de sa seule bonne humeur et de ses trois haricots verts, a forcément un bon fond 🙂

  24. moi, gourmande tendance pain au chocolat (avec 15 kilos de trop par rapport à l’IMC), mais j’assume. Je ne pense pas que ce soit le principal faux pas diététique que je fasse dans la journée, en plus, c’est fortement recommandé par la chrononutrition, de faire un goûter sucré, c’est même le seul moment de la journée où c’est permis!

  25. Hum… j’hésite entre dilettante et hédoniste…
    Toujours est-il que j’ai depuis hier, dévoré ton blog avec gourmandise, tes chroniques sont extrêmement drôles (et vraies…)
    Au plaisir de te lire bientôt à nouveau,
    Bises.

    • « Dévoré ? » à quelle heure ? accompagné d’un petit thé ? et de quelques biscuits secs ?
      Rhhaaa non, je m’égare, désolée. Bientôt l’heure du goûter, c’est pour ça… 😉

  26. Mince, alors manger du pain et du fromage au goûter c’est pas normal… On m’a menti ! 😀 Pour moi le goûter sert justement à me gaver de trucs gras et salés, parce que le sucré c’est pas trop mon dada. Mais goûter un jour, goûter toujours ! 🙂

    • J’aime beaucoup ta devise ! Moi je t’avoue qu’en ce moment avec les vacances, c’est lâchage total au moment du goûter ! En ce moment mon pêcher mignon, ce sont les gaufres au chocolat. Oui, je sais, depuis les biscuits diététiques, je suis tombée bien bas…

Laisser un commentaire