Articles comportant le mot-clef : disney

Il était une fois une belle princesse de 30 ans (ou presque)

Ces mensonges qu’on nous raconte dans les contes de fées

Dès notre plus tendre enfance, nous sommes abreuvés de contes de fées et d’histoires fantastiques, qui contribuent à forger notre esprit et à alimenter notre imagination, nos rêves, nos espoirs. Pourtant, quand on arrive à l’âge adulte, on se rend rapidement compte que tout ce que l’on pouvait lire dans les livres de contes ou voir dans les Disney n’était qu’un vaste mensonge. Non, la vie ne se déroule pas comme dans les contes de fées.

Peut-on porter un tee-shirt Mickey à tout âge ?

Suis-je trop vieille pour porter un sweat-shirt Mickey ?

J’ai acheté un sweat-shirt Mickey. Je ne sais pas ce qui m’a pris. C’est arrivé un beau matin, en décembre dernier. Oui, je sais, c’était il y a une paye, mais j’ai hésité à vous en parler ici. Peut-être cette hésitation aurait-elle été plus à sa place au moment de l’achat. Mais qu’importe, on ne réécrira pas l’Histoire : les faits sont là, j’ai acheté un sweat-shirt Mickey.

Faut-il encore croire au prince charmant à 30 ans ?

Suis-je trop vieille pour croire au Prince Charmant ?

En chacune d’entre nous sommeille une princesse qui attend depuis qu’elle est petite le Prince Charmant. L’espoir fait vivre… Mais à 30 ans (ou presque), est-ce bien raisonnable de croire encore en l’Homme Parfait ? Tout ça, c’est la faute à Disney. Et à Pretty Woman. Et au docteur Mamour. Et à Ken. Et à Ryan Gosling. Et à la société. Et puis… et puis zut. Le pire, c’est que nous sommes toutes rongées par le même mâle mal. En effet, il n’y a pas que les célibataires qui fantasment sur l’Homme Parfait. Car même en couple, il y a toujours des moments où l’on se laisse aller à imaginer qu’un Prince (encore plus) Charmant nous attend peut-être quelque part. Personnellement, j’ai de la chance, j’ai trouvé ma « moitié » il y a longtemps déjà. Et objectivement, je n’ai pas de raisons de m’en plaindre. Le problème c’est que périodiquement, je continue justement de trouver des raisons de m’en plaindre. Comme si très bien n’était jamais assez parfait. Je pense que nous sommes nombreuses dans ce cas… …