Mode, Suis-je trop vieille pour… ?
25 commentaires

Suis-je trop vieille pour porter un sweat-shirt Mickey ?

Peut-on porter un tee-shirt Mickey à tout âge ?

J’ai acheté un sweat-shirt Mickey. Je ne sais pas ce qui m’a pris.

C’est arrivé un beau matin, en décembre dernier. Oui, je sais, c’était il y a une paye, mais j’ai hésité à vous en parler ici. Peut-être cette hésitation aurait-elle été plus à sa place au moment de l’achat. Mais qu’importe, on ne réécrira pas l’Histoire : les faits sont là, j’ai acheté un sweat-shirt Mickey.

Femme sous influence

J’ai acheté un sweat-shirt Mickey. Mais ce n’est pas de ma faute. Cela ne peut pas être de ma faute.

Quand on a 30 ans (ou presque), on ne porte pas de sweat-shirt Mickey. D’ailleurs, à 30 ans (ou presque), on n’a pas le droit de porter un sweat-shirt Mickey. Je le sais bien.

A partir d’un certain âge, ce genre de fantaisie empêche d’être pris(e) au sérieux. Et quand on a 30 ans (ou presque), on est résolument sérieux.

C’est donc forcément la faute des magazines. Et des blogs, bien sûr. Ils montrent des jeunes femmes filles qui portent tout et n’importe quoi, mais comme elles sont (très) jeunes et (très) longilignes (et (très) blondes), ça leur va bien.

Alors je ne comprends pas comment j’ai pu en arriver là, mais je crois que quelque part, je me suis convaincue que moi aussi j’étais jeune, longiligne et blonde je pouvais tout porter.

Cela ne peut être que ça.

Sweat Mickey et crop top en cuir

Réglons son cas au sweat Mickey. On parlera du port du crop top en cuir une autre fois.

L’achat de la pièce controversée

L’imprimé m’a paru joli. La coupe, ou plutôt la non-coupe (soyons sérieux 2 min : il s’agit d’un sweat-shirt hein, pas d’une robe Galliano), m’a parue flatteuse.

Sur le coup, j’ai cru que j’allais pouvoir l’assumer en public. Je me suis dit que j’étais tout à fait capable d’assumer vestimentairement mon côté puéril, nostalgique de l’enfance, comme je le fais sur ce blog depuis plusieurs années.

De plus, ce sweat-shirt m’évoquait avec nostalgie mon tee-shirt Mickey adoré de quand j’étais petite, sorte de doudou que seules les années ont pu éloigner… Je regrette tellement de l’avoir perdu… Il était bleu ciel, avec une belle tête de Mickey sur le devant, très court et avec des franges. Bref, magnifiquement inoubliable et sans nul doute indispensable pour toute fashionista qui se respecte.

Enfin, ultime tentative de rationalisation au moment de l’achat : l’imprimé étant un motif dense recouvrant tout le sweat-shirt, je me suis dit que finalement, il était plutôt discret et que Mickey était beaucoup moins visible et identifiable dessus que s’il n’y avait eu que sa tête en plein milieu du vêtement.
Saluez le raisonnement sans faille…

Bref, ce jour-là, je devais être bourrée.

Réactions de mon entourage

Sweat Mickey

L’imprimé de mon sweat-shirt Mickey (pour de vrai de vrai)

Lorsque je l’ai porté pour la première fois, j’ai guetté les réaction de mon compagnon avec l’appréhension d’un candidat avant le lever du rideau par Bataille et Fontaine.

Je sais, mes références ne volent pas bien haut. Mais que voulez-vous, il faut que je revoie mes prétentions culturelles à la baisse, maintenant que j’arbore aussi ostensiblement l’emblème de la mondialisation et de la culture de masse.

Comme pour m’excuser de mon manque de discernement modesque, j’ai usé d’une excuse bien pratique et à l’efficacité éprouvée : j’ai dit que j’avais acheté ce sweat-shirt pour amuser mon fils.

Ouf, c’est passé comme une lettre à la poste. Et mon fils a sourit en le voyant. Ouf, validé.

Ma vie avec Mickey

La vérité, c’est que je l’aime bien, mon sweat-shirt Mickey. Je ne peux pas m’empêche de le trouver joli. Et en plus, le motif détourne l’attention des bourrelets rondeurs qui sont cachées dessous.

Pull Mickey en Une de Glamour

Satanés magazines !

En plus, je suis super bien dedans. Il est tout doux à l’intérieur.

Mais dès l’achat, je me suis jurée de ne le porter qu’à la maison. J’ai ma dignité, quand même. (Sauf quand je suis à la maison)

Je ne l’ai donc porté qu’à la maison.
…dans un premier temps.

Et puis un jour de l’hiver dernier où il faisait froid / j’avais besoin de confort / j’avais la flemme de trouver un pull (rayer la ou les mentions inutiles), j’ai été faible, je l’ai mis pour aller chez mes parents. Ce jour là, on a pris des photos. L’une d’elles s’est retrouvée à faire office de « carte de vœux », c’est-à-dire fut sélectionnée comme la photo qui fut envoyée à toute ma famille pour souhaiter la bonne année.

Tiens, maintenant que j’y pense, c’est à peu près à cette période que j’ai écrit cet article où j’explique comment ma famille me prend toujours pour une gamine.

Quand Mickey rend dingo

J’ai acheté un sweat-shirt Mickey. Mais je ne l’ai porté que dans un cadre familial.

Enfin, jusqu’au jour où je suis sortie avec.
Mais bon, j’avais juste 3 courses à faire…

« Gnignigné-gné !
Gnignigné-gné !!
GNIGNIGNÉ-GNÉ !!! »

… j’avais bien entendu comme un petit cri étouffé, venant du bout du magasin. Absorbée par le choix de mes yaourts, je n’avais pas vraiment prêté attention à ce son pourtant aigu et dérangeant qui en plus semblait se rapprocher. Jusqu’à ce que j’entende une voix d’adulte tonner « Oui, la dame, elle a un tee-shirt Mickey. Allez, ça suffit, ma chérie, maintenant, tu te calmes !« .

C’est alors que j’ai réalisé que porter un sweat-shirt Mickey au milieu de Biocoop, où la plupart des clients portent vêtements en lin bio et chaussures en chanvre, c’était de la pure provocation. D’où la crise quasi-épileptique de la fillette, dont j’ai brûlé les rétines avec mon sweat-shirt trop beau. Pardon, fillette.

Les tsum-tsum Disney trop mignons

Mon prochain nouveau problème : les tsum-tsum

Voilà mon histoire. Que celui qui n’a jamais regardé de dessin animé me jette le premier tsum-tsum.

Et sinon à part ça, hier, j’ai acheté un sweat Snoopy.
Je ne sais pas ce qui m’a pris.

25 Commentaires

  1. j’ai 28 ans aujourd’hui, 1/4 de mes cheveux sont rose flash, je m’habille en noir tendance satania et…je suis super bien. Alors, franchement si tu l’aime ton sweat et qu’il est chaud , te gène pas. avoir un certains âge ne doit pas te freiner. Et la gamine, elle a du trouver ça cool! (ben ouais Mickey c’est pas que pour les enfants d’abord) enfin moi j’aurai trouver ça cool ^^

    sincèrement, porte ce que tu veux, le regard des autres…en s’en fiche.

    D’ailleurs, j’ai le choix entre la fée qui a oublier les couleurs ou la sorcière… et le regard consterné/désabusé/dégouté/ébahi des adultes (raye la ou les mentions inutiles).

  2. Article merveilleux ! J’ai éclaté de rire au passage sur la Biocoop et au jeté de tsum-tsum (hâte de lire l’article sur le sujet). Je ne sais pas si je peux dire que j’ai « presque 30 ans », tout résidant dans la valeur du « presque ». De fait, j’en ai 27 et demi, donc c’est presque « presque ». Mais je me pose totalement ce genre de questions. Justement au sujet des crop tops. C’est drôle mais l’an dernier, à 26 ans, j’en portais sans problème, j’adorais ça. Mais cet été, je sais pas, j’ai comme un blocage, je me dis que ça fait pas sérieux, je le sens moins quoi. Peut-être que c’est ça, le truc : être à l’écoute de ses envies, de ce qu’on ressent, voir si on est à l’aise dans le vêtement. Ton sweat-shirt a l’air carrément cool. Si tu l’aimes, portes-le. Prochaine étape : le cadre du travail ? 😉
    Mon meilleur ami, qui aura 30 ans en février prochain, a réglé la question en décidant qu’à 30 ans, il arrêterait de porter toutes ces gamineries : sweat-shirts à motifs, casquettes bling-bling (oui il est très modeux) et même baskets. Il pense révolutionner carrément son style pour aller vers quelque chose de plus classe,de plus « 30 ans ». Du coup il est en pleine régression cette année, histoire d’en profiter à fond. Il vient d’ailleurs d’acheter une casquette Mickey à Disneyland (comme quoi tout se rejoint) en me disant : « L’an prochain je pourrai plus porter ça. » Je trouve cette vision des choses un peu étrange, mais après tout, chacun gère son vieillissement comme il peut.
    Je sens en tout cas que je vais dorénavant suivre ton blog…

    • Bienvenue sur ce blog, Maéva ! Tu y seras tout à fait à ta place comme « presque trentenaire » 😉
      Je suis contente car j’ai volontairement omis un aspect dans mon article et j’attendais que quelqu’un mette le doigt dessus… il s’agit du cadre professionnel. C’est la prochaine étape à franchir avec mon sweat Mickey, mais également celle devant laquelle je recule, bloquée par une barrière invisible mais pourtant bien présente.
      Car le regard des « autres » dans le sens des gens qui me sont inconnus et que je ne vais croiser qu’une fois dans ma vie, effectivement je m’en moque. Mais malheureusement, dans le monde professionnel, on ne fait pas ce que l’on veut. Le jugement des autres va au-delà de la simple constatation subjective et peut avoir des conséquences que l’on ne maîtrise pas toujours.
      Tant pis pour eux, ils ne verront pas mon Mickey.
      Je pense que la réponse à ma question de départ est que l’on peut porter ce que l’on veut… mais en adaptant sa tenue suivant les occasions.
      Pareil pour ton crop top : en vacances, entre amis, pour te balader quand il fait chaud : il me semble que tu n’as pas à te poser de question ! Par contre pour un RDV à la banque ou une soirée prout-prout… peut-être pas ^^

  3. Ah, j’ai oublié de préciser que je ne suis pas non plus sortie indemne de la boutique Disney, puisque j’ai acheté deux pin’s (Mickey et Marie des Aristochats) + une montre des Aristochats que j’adore (elle est sur mon dernier look). Mais bon, je n’ai « que » 27 ans et demi 🙂

  4. Blisssss says

    Vive Mickey et ses copains! En ce moment je louche sur la collection Disney de Vans (plus particulièrement les baskets Ariel!) Et les tshirt avec des dessins animés ou messages à la con j’adore ptet que c’est crise de la trentaine!!!!!

  5. mouch says

    perso, l’hiver de mes 30 ans (ou de mes 28, 29?!), j’ai porté une doudoune jaune bien trop grande pour moi mais c’était l’hiver où on s’est bien gelé. Bon je l’ai mise en plein Paris pour une virée entre copines… dont une qui était la copine d’une copine et qui lui a dit « c’est cool d’avoir des copines qui osent porter ce genre d’habits. » Cette doudoune est géniale: chaude, légère. Top. Et se lave facilement. Après, elle est jaune et dedans j’ai un air de famille avec Bibendum:)

    • J’ai une info pour toi, tu vas adorer : cet été le jaune, c’est LA couleur à la mode ! Je serais toi, je ressortirais ma doudoune canari… (Ben quoi il y a quelques années c’était la mode des Ugg en été, alors pourquoi pas la doudoune ?!)

  6. je me marre, j’ai choisi pendant trois plombes enfin j’ai mis trois plombes à choisir un sweat du genre du tien pour recevoir dix e mails m’annonçant que chaque sweat que je choisissait était out of stock (pfff en anglais, quand t’as 40 ou presque l’anglais c’est pas ta seconde langue) je me suis retrouvée à prendre un sweat gris avec un chien qui a une casquette de baseball, à l’arrivée il est taille 6 ans…
    Suis-je sauvée ?
    Je VEUX un sweat maxi XXL (pour que les fesses rentrent dedans) avec des mickeeeeey
    et vu les tatouages que j’arbore depuis deux ans (40 ans ou presque c’était le BON moment (sisi) j’ai l’habitude des crises épileptiques 😉
    bisous

  7. mouch says

    Eheh j’ai prévu de la prêter à ma sœur qui part dans les pays nordiques (je pense que cet argument va finir par emporter sa complète adhésion… pour l’instant ma doudoune jaune est en concurrence avec un manteau bleu marine façon saint james!! carrément insipide:)) bon elle risque de ne pas en avoir besoin c’est au cas où (des fois qu’elle irait carrément dans le grand nord et qu’il fasse exceptionnellement froid!).

  8. Je pense que c’est quelque chose qui est bien plus dans la tête qu’ailleurs. Tant qu’on assume nos choix, les autres n’ont qu’à les accepter !

    Merci Claire d’être une de ces femmes, style guerrière, qui « tracent » nos chemins dans ce monde de brutes 🙂 (formulation maladroite… désolée)

  9. ellen says

    et moi je me mets au sarouel…… il ne me manque plus que les dreads…….. 30 ans aussi 😉

  10. jade says

    Pas du tout il n y a pas d age pour porter du mickey moi j ai 65 ans et j en porte

Laisser un commentaire