Les signes de l'âge
49 commentaires

Être une blogueuse de 30 ans (ou presque)

Carrie Bradshaw : blogueuse de 30 ans

Cela fait un an que je me suis lancée dans l’aventure bloguesque. J’ai créé ce blog, 30ansoupresque.com sans avoir d’objectif précis, si ce n’est d’écrire et de m’amuser.
365 jours, 48 articles, 843 commentaires et 40 000 visites plus tard, voici un premier bilan de mon expérience de blogueuse de 30 ans (ou presque).

Quand j’ai lancé ce blog, je n’avais pas d’attentes précises. J’avais simplement des idées à partager.
Évidemment, ce serait mentir que de dire que je n’attendais pas d’être lue… Sans lecteurs l’expérience aurait tourné court, car je ne suis pas une adepte du monologue dans le vide. Mais au-delà de ces visites, tenir un blog a eu des bénéfices inespérés.

Plaisir d’écrire, joie de recevoir

A la base de ce blog, il y a donc le plaisir d’écrire. Faire des (belles ?) phrases, raconter des histoires… J’ai toujours aimé dire des bêtises pour faire rire mon entourage. Ce blog est un moyen pour moi de le faire à grande échelle. Oui, je prends mon pied à raconter mes petites histoires pour vous faire rire.
J’espère que ça marche. Sinon, ça veut dire que je suis juste une imbécile qui pouffe toute seule en tapant sur son clavier d’ordinateur. Une imbécile heureuse, c’est déjà ça.

Au fil des billets, l’écriture de ce blog a pris une dimension cathartique.
Il faut savoir qu’à la base de la création de cet espace d’expression il y avait ma révolte contre le fait de devoir « rentrer dans le moule » de la femme de 30 ans telle qu’elle est envisagée par la société. Du coup, la plupart des articles que j’écris cachent en réalités des « coups de gueule ». Je déteste cette expression si galvaudée et pourtant elle décrit plutôt bien ce que je fais sur ce blog. Car oui, ici je traite de sujets sérieux, j’essaie juste d’y mettre les formes pour vous faire sourire.

La vérité est que ce n’est pas toujours simple d’assumer ce que l’on est, même quand on a 30 ans. On peut être mal jugée, frustrée face à des situations qu’on ne contrôle pas ou encore face à l’esprit étroit de personnes soit-disant bien-pensantes. Ce blog est aussi une tentative pour transformer ces sentiments négatifs en quelque chose de positif. Quand une collègue me snobe face à mon enthousiasme pascal ou qu’une copine se fait trop insistante sur la question d’une éventuelle grossesse, j’essaie d’en rire et pour me défouler j’écris Suis-je trop vieille pour chasser les œufs de Pâques ? ou encore Le jour où le monde a décidé que j’étais enceinte.

De manière totalement inattendue le fait de tenir ce blog me fournit désormais une grille d’analyse des situations vécues qui me permet de prendre du recul. En effet, le fait de réfléchir à comment je vais traiter les situations m’oblige à les envisager sous des angles différents. C’est extrêmement enrichissant. A tel point que depuis quelques semaines je me suis même lancée dans la tenue d’un deuxième blog, consacré cette fois à ma ville, Nantes, et ses alentours : Nantaise.fr.

 

Nouvelles relations (et plus si aff. ?)

Un blog se nourrit de connexions, de relations. Au fil des mois j’ai eu la joie de voir revenir certains internautes. Ce lectorat est peut-être très modeste au niveau des chiffres et pourtant je le chéris, il vaut pour moi tout l’or du monde. Toi qui lis ces lignes, sache-le, un commentaire ça fait toujours plaisir ! C’est le seul moyen que j’ai de savoir si mes articles sont lus… et s’ils sont appréciés. C’est ce qui m’encourage à continuer à écrire, à partager.

Certes j’ai aussi accès aux statistiques de fréquentation de mon blog. Mais comme je l’expliquais ici un certain nombre de visiteurs qui arrivent ici sont manifestement égarés ! Même quand ils ne sont pas longs, les commentaires sont essentiels à la vie du blog. C’est pourquoi je mets un point d’honneur à y répondre, systématiquement.

Et j’ai découvert qu’on devient vite accro à ces commentaires, ainsi qu’aux « j’aime » et autres petits cœurs, partages, retweets…

Serena Van Der Woodsen blogue dans Gossip Girl

Vont-ils apprécier ce que j’écris ?

Parmi les commentatrices, j’ai eu la joie immense de retrouver des amies de longue date, que j’avais un peu perdues de vue. Partager à nouveau ici des moments de complicité c’est tout simplement magique. J’ai également appris à connaître des blogueuses aussi sympathiques que talentueuses et j’ai commencé à tisser des liens avec certaines. J’ai d’ailleurs fait le portrait de deux d’entre elles : Marie grain de sel et La Nantaise à Paris. D’autres portraits suivront car elles sont nombreuses et j’ai envie de mieux les connaître et… de vous les faire connaître. Parfois ces filles géniales et accessibles en un clic me semblent si proches… que j’aimerais en faire des amies autres que virtuelles. Malheureusement (ou heureusement ?) ma timidité se pose en filtre et m’empêche d’aller plus loin.

La lecture de blog a également été une nouveauté pour moi. Cela paraît pourtant évident : quand on blogue, on lit aussi ce qu’écrivent les autres. Ce n’était pas mon cas avant… et depuis que je le fais je regarde les magazines féminins avec beaucoup moins d’intérêt.

Lire des blogs et en tenir un m’a récemment amenée à rencontrer d’autres blogueuses. J’ai en effet fait connaissance il y a quelques semaines avec des blogueuses nantaises. J’en fais le récit sur mon autre blog. C’est grâce à leur accueil bienveillant que je me suis rendue compte que moi aussi j’étais bel et bien devenue une blogueuse nantaise (il m’aura fallu un an pour réaliser ça !). Preuve qu’à 30 ans on peut encore changer et devenir quelqu’un de nouveau…

 

Le difficile équilibre entre la vie de trentenaire et la tenue d’un blog

Pourtant, être une blogueuse ne me définit pas entièrement. Je suis aussi plein d’autres choses : ma personnalité et mon activité ne se limitent pas à la tenue de ce blog.

Ainsi, être une blogueuse de 30 ans c’est jongler entre ses différentes identités. On est blogueuse, oui, mais aussi salariée, conjointe, amie… parfois aussi mère. Quand on a 30 ans on est en général bien installée dans sa vie, quel que soit le choix de vie que l’on ait fait. Et il est difficile de tout cumuler.

Gateau d'anniversaire

Tenir un blog pendant un an : un sacré challenge !

Bloguer est avant tout un plaisir, mais c’est aussi un sacerdoce. Il faut s’obliger à se réserver du temps pour ça.
D’ailleurs je tiens à préciser à tous ceux qui pensent que l’on blogue « parce qu’on a du temps (sous-entendu « à perdre ») » que même sans ça les journées des personnes qui tiennent des blogs sont bien remplies et ne font pas plus de 24h. Bloguer est un choix et comme tout choix, il se fait toujours au détriment d’autre chose.

Il y a là un équilibre fragile à trouver et en toute sincérité je suis surprise d’avoir réussi à m’y tenir. Certes mon rythme de publication plus-ou-moins-hebdomadaire-ou-presque est moindre par comparaison avec les nombreuses blogueuses qui publient quotidiennement. Néanmoins je suis fière de ne pas avoir abandonné ce projet en cours de route.

Il faut savoir que l’écriture de chaque article me prend environ 3h en comptant rédaction, recherche iconographique et mise en ligne. En effet, j’ai le double défaut d’être lente et perfectionniste. Je ne compte pas là-dedans le temps de modération et de réponse aux commentaires ou encore le temps passé à ricaner bêtement dans ma voiture en réfléchissant à des idées d’articles. Je vous fais également grâce du temps d’animation de réseaux Facebook ou Twitter car j’ai une bonne marge de progression la dessus !

J’ai parlé tout à l’heure de ce que ça m’apportait de tenir ce blog, alors afin d’être équitable je vais maintenant parler de ce que ça me coûte.

Allez, un rapide calcul du coût que ça a de tenir un blog sur une année :
2 noms de domaine + 1 extension wordpress = 25 € de dépenses « réelles »

Si on rajoute le temps passé, en imaginant être rémunérée pour tenir ce blog sur la base du smic horaire net par heure :
49 articles* + 15h pour le design du blog* (oui, je vous l’ai déjà dit : je suis lente !) + 25 €
= 1221 euros par an

Je tiens par ailleurs à préciser que les pubs qui apparaissent sur ce blog ne sont pas de mon fait et que je ne perçois aucun revenu, que vous cliquiez ou non dessus. Enfin, je n’ai pour le moment conclu aucun partenariat dans le cadre de ce blog. Je ne suis pas opposée à l’idée de m’associer à une marque de manière temporaire ou sur le long terme. J’ai d’ailleurs reçu quelques propositions auxquelles je n’ai pour l’instant pas souhaité donner suite. Je ne vois pas d’intérêt à afficher bêtement un bandeau publicitaire ou bien à vous vanter les mérites d’un objet ou d’un service sans que ça rentre dans ma ligne éditoriale.

 

Le challenge : raconter sans trop se raconter

Avoir une ligne éditoriale est essentiel pour moi. Je pense que c’est peut-être un truc de blogueuse trentenaire. Quand on a 30 ans (ou presque), peut-être a-t-on davantage tendance à canaliser ses envies. Lors de ma rencontre avec d’autres blogueuses, j’ai évoqué cette fameuse ligne éditoriale devant 2 blogueuses généralistes. Je crois qu’elles m’ont prise pour une extra-terrestre.

Le fait est que je ne veux pas tromper mes lectrices en me dispersant trop. Alors même si je m’aventure parfois sur des sujets plus larges, j’essaie toujours de les rattacher à mon thème central : le fait d’avoir 30 ans (ou presque). Pour cette raison, et aussi parce que je suis pudique, j’essaie de ne pas trop me raconter. Même si je me sers toujours de mon expérience particulière pour évoquer des sujets universels. Mais la tentation de trop parler de moi est grande, il est parfois difficile d’y résister. J’espère que vous ne m’en voudrez pas d’y avoir cédé un peu aujourd’hui.

 

Au final : Suis-je trop vieille pour…?

Au cours de cette première année à bloguer, j’ai posé à plusieurs reprises la question « Suis-je trop vieille pour…? ». C’est d’ailleurs la rubrique la plus fournie de ce blog.
Ce questionnement est essentiellement rhétorique, car même si j’essaie à chaque fois de m’amuser avec mon sujet pour nuancer ma réponse, cette réponse est souvent « non ».

Pourtant je me suis dit que cela pourrait être amusant de vous faire un petit bilan, une sorte d’épilogue à ces articles que vous avez peut-être lus :

Suis-je trop vieille pour prendre un goûter ?
Résolument non. Et je continue à le faire tous les jours.

Suis-je trop vieille pour changer de job ?
Apparemment, oui. Après deux entretiens prometteurs, une demi-journée passée à faire des tests psychotechniques, la résolution de 3 études de cas et 6 mois la main sur le téléphone à attendre une réponse du potentiel futur employeur… j’ai reçu une réponse négative type qui faisait 2 lignes.

Suis-je trop vieille pour faire des études ?
Non, car les sacrifices faits ont payé et au final j’ai obtenu ce pour quoi j’avais dû me replonger dans les bouquins. Pour valider cette avancée professionnelle je dois désormais trouver un nouveau job. A la clé donc, un retour à la case précédente : suis-je trop vieille pour changer de job ?

Suis-je trop vieille pour me faire des amies ?
Apparemment pas. J’ai fini par filer mon numéro à Lana et nous sommes devenues des Amies. Oui, avec un grand A. 🙂

Suis-je trop vieille pour tenir un blog ?
Nostalgie, nostalgie… ça, c’était mon 1er billet ici. Je vous laisse décider de la réponse à cette question.

 

L’avenir du blog

Quand j’ai choisi le sujet de ce blog, je savais que je ne pourrais le faire vivre qu’un temps. Je ne me vois pas continuer à animer ce blog pendant encore 10 ans. Je pense qu’au bout d’un certain nombre d’années se posera naturellement la question de ma légitimité. Mais tant que je me sens concernée par le sujet, que j’ai des idées et que l’exercice m’amuse, je compte continuer.

Il y a quelques temps, une blogueuse m’a lancé « et que va devenir ton blog quand tu auras eu 30 ans ? ».
Avoir trente ans, c’est plus qu’un âge, c’est un état d’esprit, c’est une tranche de vie. Mais si l’on parle en termes d’anniversaire, mes 30 ans… je les ai déjà fêtés quelques jours à peine après avoir lancé ce blog (lire ici). C’est là toute la beauté du nom que je lui ai choisi : le fameux « (ou presque) » permet de brouiller les pistes… et surtout de m’adresser au plus grand nombre, sans imposer de limite d’âge, ni en dessous, ni au-dessus.

Évidemment, il n’est pas du tout question de mentir sur mon âge. Le message de ce blog est contraire à cela puisqu’il s’agit bien d’assumer qui l’on est et l’âge que l’on a.

D’ailleurs à vous, je peux bien vous le dire : mercredi, je fête mes 31 ans…

 

PS : je me répète, mais… un commentaire, ça fait toujours plaisir 🙂 !

49 Commentaires

  1. Coucou!

    J’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à te lire! Donc je commente! Avant de tenir un blog, je ne commentais quasiment jamais les blogs des autres… J’en lisais beaucoup moins également….
    Je trouve ça chouette que tu aie tenu aussi longtemps, et je te souhaite encore beaucoup d’inspiration! J’ai connu ton blog par le fameux article « suis je trop vieille pour le nailart »… Mais tes autres articles me plaisent énormément également… Ayant presque 28 ans, mais était toujours officiellement « étudiante », y’a beaucoup de gens qui attendent de moi que je trouve « un vrai travail » que je me marie, que je fasse des gosses… Bref…

    Allez je retourne écrire ma thèse!

    A très bientôt!

    • Tu soulèves un point intéressant : c’est vrai que je dis attendre des commentaires alors que moi non plus avant de tenir un blog je ne commentais pas. En fait je n’osais pas mettre de commentaires juste pour dire des choses aussi simples que « ton article m’a fait rire » ou « ce que tu as fait est joli ». Maintenant que je sais le plaisir que ça peut faire, j’essaie de le faire le plus possible !

    • Et bien là typiquement tu vois juste par ce simple commentaire je sais que tu as lu l’article.
      Ce n’est pas la première fois que tu me mets un »like », malheureusement j’ai l’impression que certains le font sans lire… Et hop voilà, un ptit commentaire et maintenant je sais qu’il y a une vraie personne, un vrai lecteur derrière le « like ».
      Enchantée de faire ta connaissance 🙂

      • Sache que si je like, c’est que j’ai lu sinon ça n’a pas de sens 🙂 Je me demande du coup si ton moteur ce ne serait pas la reconnaissance…

        • Je me suis rendue compte après l’avoir postée que ma réponse à ton message hier paraissait vraiment cynique ! Voilà un effet pervers d’avoir passé 1 an à bloguer : on vit certaines désillusions… moi aussi au début je pensais que les gens qui « like » et s’abonnent étaient forcément des lecteurs…
          Sinon pour ce qui est de la reconnaissance : OUI, c’est un moteur. D’ailleurs je ne m’en cache pas, c’est ce que je dis dès le début de cet article : sans lecteurs ce blog aurait beaucoup moins d’intérêt 😉 La spécificité est que cette reconnaissance, elle est le fait de personnes que je ne vois pas, que je ne connais pas.
          Donc oui, être lu et apprécié, c’est important. En même temps, je ne connais pas de blogueur qui ne veuille pas être lu 😉
          Pour autant l’obtention de cette reconnaissance n’est pas la raison pour laquelle je blogue. Pour moi c’est plus une récompense que j’accueille à chaque fois comme un joli cadeau !

          • Tu aurais pu faire plus court en me demandant juste de commenter plus souvent 😉
            Je le note…

  2. Une très belle aventure ce blog qui je l’espère va continuer un petit bout de temps 😉
    Hâte d’être mercredi pour te souhaiter un bon anniversaire =D

  3. super article! je te lis à chaque fois mais pour le coup, je te laisse un comm ;). Le fait est que je suis une grosse fainéante et parfois j’ai la flemme de remplir toutes les cases pour m’identifier là, en bas :p. Bisouuuuus!

    • Je comprends tout à fait, étant moi-même la reine auto proclamée de la fainéantise. C’est pourquoi j’apprécie encore plus ton effort et ce petit commentaire qui te fait sortir de l’ombre. Merci 🙂

  4. Joyeux Bloganniversaire!
    Ce n’est pas parceque tu as 30 ans ou presque 31 que tu devrais arrêter le blog. Le nom du blog c’est 30 ans ou presque mais ça ne dis pas si c’est presque mais pas encore 30 ou presque mais un peu plus! 😉

  5. Je me sens très honorée de faire partie de ce beau billet 😉 Je me reconnais beaucoup dans ce billet. Et franchement, si autant de kilomètres ne nous séparaient pas, j’aimerais bien qu’on aille boire un café ! Non tu n’es pas trop vieille pour continuer d’avoir 30 ans ou presque. Tu peux donc continuer à faire vivre ce blog ! (Et à toi je peux le dire… Jeudi je fête mes 30 ans, ça y est !) (finalement on est nées le même jour – ou presque-)

    • Là tu m’épargnes des recherches sur ton blog ! Car justement la semaine dernière j’ai pensé à toi et je me suis dit que tes 30 ans devaient approcher à grands pas… Je projetais donc de me glisser sur ton blog à petits pas pour essayer de dénicher la date précise, maintenant je sais 😉
      Effectivement on a donc précisément un an et un jour de différence. Et on écrit souvent sur des sujets similaires, parfois même à seulement quelques jours d’écart… je suis sûre que Mme Soleil aurait eu beaucoup à dire là dessus 😉

  6. Que d’anniversaire ! Alors Bons Anniversaires
    En tout cas moi je suis ravie de ton blog qui nous rassemble toutes. Mes 30 ans viennent d’arriver mais j’ai l’impression d’en avoir parfois 20 donc tu vas pouvoir bloguer encore longtemps…
    Et merci encore de m’avoir cité, ou pour le portrait, c’est un plaisir et un honneur !

    • You’re welcome 😉
      Et surtout bon anniversaire alors !!!! C’était quand ? Comment se fait-il que je n’aie pas entendu le feu d’artifices ? Comment se fait-il qu’il n’y ait pas eu une soirée spéciale à la télé ? Comment se fait-il que je n’aie pas été invitée ?

  7. Ben moi j’aime bien le fait que tu sois lente, ça donne des articles très bien écrit et très complet, j’aimerais etre plus comme ça aussi,. Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis surtout dans le fait de vouloir se faire des amies, mais la timidité est là.. J’espère qu’on l’occasion d’échanger plus. Tchuss!

  8. Je te lis régulièrement sans pour autant commenter, mais comme tu le dis parfaitement dans cet article (si bien écrit… le pointillisme ça aide ^^), ça fait toujours plaisir 😉
    Bises

  9. Ah ! Comme j’ai été heureuse de te découvrir et ce dernier billet trouve beaucoup d’écho et de réflexions similaires chez la bloggeuse de 30 ans ( ou presque 😉 ) que je suis !
    Bref, tu écris super bien et j’aime beaucoup te lire !
    Et je crois franchement que ce blog n’aura plus de sens, quand tu n’auras plus de plaisir à y écrire ! ^^

    Au plaisir de continuer à te lire !
    -xox-

  10. abonnée à ton blog depuis peu, je n’avais pas encore eu l’occasion de commenter. Mea Culpa ! moi même étant blogueuse, je sais combien ces petits mots font plaisir; à quel point on peut vite devenir accro au petit mail « demande de modération » envoyé par wordpress =p
    je suis encore loin de mes 30 ans mais ce que tu dis je l’approuve : l’age qu’on as n’est pas seulement sur la carte d’identité, mais c’est aussi un état d’esprit =)
    en tous cas, je dis longue vie à ton blog ! bravo pour ta « régularité » et continue à nous émouvoir 😉
    bisous

    • Je suis contente que tu aies pris le temps de sortir de l’ombre pour poster ce petit message, tu me fais très plaisir ! Quant à l’âge sur la carte d’identité… Bah moi j’ai trouvé la parade : ma photo dessus est tellement moche que personne ne remarque la date de naissance qui est inscrite à côté 😉

  11. Bon anniversaire !!! 1982, un très bon cru, héhé 😉
    J’espère que tu continueras ton blog pendant encore longtemps, car j’adore te lire. Tes articles me font toujours rire, et je m’y retrouve beaucoup!
    Bises et à+ sur la blogo!

    • Merci beaucoup pour ton message. Je suis toujours contente de faire rire ou sourire avec mes ptites histoires ! Au moins ça sert à ça d’être (un peu) empotée (ou presque) 😉

  12. coucou
    j ai adore lire ton article et je découvre ton blog avec grand plaisir. je viens de démarrer mon blog depuis mois et je suis une centenaire ou plus et je me reconnais dans beaucoup de tes descriptions. moi je dit qu’ on est trop vieille pour rien du tout du moment que c est ce qu’ on désire vraiment. 😉 au plaisir de te relire.

  13. J’ai découvert ton blog il y a maintenant 2 semaines et je reviens régulièrement pour lire un de tes articles.
    Un vrai plaisir, ta ligne éditoriale est très bien traitée ! Bravo 🙂
    Je me suis lancée comme toi dans l’aventure blogueuse future trentenaire et je me reconnais dans tes articles 😉
    1 commentaire d’une longue série j’en suis certaine.

    • Merci beaucoup ! Je t’avoue que ce n’est pas toujours simple de garder cette fameuse « ligne » éditoriale. Ce n’est pas étonnant d’ailleurs car de manière générale j’ai du mal à « garder la ligne » 😉 . Mais j’essaie de ne pas trop dévier !

  14. Bene says

    be moi comme tu dis j’ai découvert ton blog par hasard et j’en suis super fan! 🙂
    et je fete mes 30 ans a la fin de l annee et tes articles m’ont bien aidée a relativiser tout ça 🙂
    pr ça merci!!

    • Bienvenue ! 🙂
      Tenir ce blog m’aide à relativiser… donc c’est super si ça aide les autres à faire pareil !

  15. Je suis une blogueuse égarée (tapé sur Google une recherche qui n’avait rien à voir, comme quoi Google fait bien les choses et crée de heureux hasards)…et je trouve cet article vraiment intéressant. Comme toi, j’ai 30 ans et je tiens un blog depuis peu, il fait donc fort écho à mon expérience de jeune blogueuse.
    Je file faire un petit tour sur ton blog!

    • Chère blogueuse égarée / Chère oursonne
      Je suis contente que Google t’aie amenée ici.
      Contrairement à toi je n’ai pas la chance d’être douée de mes dix doigts, mais à défaut, je m’en sers quand même pour tapoter quelques articles sur ce blog. J’espère qu’il te plaira.
      A bientôt

  16. Joli billet! Etant dans la même « tranche de vie » que toi je suis OK avec toi sur differents points. Et merci surtout de ta sincérité sur le blogging comme tu dis cela dit etre un plaisir ! Je commence aussi à blogguer et pour le moment assez timidement… ^^ Au plaisir de te lire!

    • Merci pour ton petit mot ! Quand je vois certaines blogueuses qui sont sur la toile depuis 4 ou 5 ans, je me demande comment elles ont fait pour tenir aussi longtemps… Pour moi tenir ce projet pendant 1 ans c’est déjà beaucoup !
      Je te souhaite bon courage avec ton blog 🙂

  17. Bonjour,

    Je suis tombée sur ton blog totalement par hasard, aujourd’hui, le jour de… mes 30 ans! Ce petit clin d’œil de la vie m’a fait sourire. Puis, j’ai lu un premier billet, un second, puis un troisième, et je suis encore dessus à écrire un commentaire (ce que je ne fais pas habituellement) parce que je trouve le concept sympa, c’est frais et plein d’humour!

    Voilà, merci pour ce petit moment de détente…

    • Tout d’abord : joyeux anniversaire ! Je sais combien ce jour est spécial puisque j’ai même été jusqu’à consacrer mon blog à cet anniversaire / âge 😉
      Merci pour ton petit mot, ça me fait plaisir ce que tu me dis-là.
      Bon, assez parlé, va vite profiter de ta journée : manger un bon gâteau, te faire plaisir… on n’a pas tous les jours 30 ans !

  18. Ca fait du bien de lire des articles aussi frais…plein de tendresse et de subtilité dans ce que tu écris. Moi j’ai trente ans et plus…et cumule à plein temps le staut de salarié, mère, épouse, amie et depuis le mois de Juillet celui de bloggueuse. Joyeux anniversaire de blog et je continuerai à parcourir ton blog, parce que ca fait du bien !

  19. Marion says

    Mon tout premier commentaire sur un blog (trop timide il faut croire…).
    Je n’en suis qu’à la lecture du deuxième article sur ton blog mais je suis déjà accrochée… Je vais tout dévorer. Vraiment merci…
    J’ai démarré un blog… en fait, j’ai ouvert un blog, mais je bloque encore tellement sur l’esthétisme que je peine à me lancer. Et il paraît que je suis en pleine crise de la trentaine (j’aurai bientôt 27 ans…) donc ce blog tombe à pic!
    Tu voulais un commentaire, j’espère que celui-ci te fera plaisir, au moins autant que j’ai eu plaisir à te découvrir.
    Marion

    • Merci d’avoir pris la peine d’écrire ce commentaire. OUI ça me fait très plaisir 🙂
      Tu sais, je suis toute seule derrière mon ordinateur quand j’écris, c’est pourquoi il est important de me dire quand c’est apprécié !
      Tout comme toi j’ai tendance à bloquer sur l’esthétisme à donner à un blog avant de le lancer… je peux m’acharner pendant des jours, des mois… Mais il y a un moment où il faut se lancer ! Bon courage

  20. Faustine says

    Bonjour,

    Je suis en train de parcourir ton blog avec grand plaisir et j’ose enfin poster un commentaire.
    Merci pour tes articles, pour ce beau blog rose qui redonne le sourire.
    Je suis tombée dessus en faisant la recherche sur le fait de commencer un blog à 30 ans. Pour le coup, je décide de me lancer (pour l’instant je n’ai écris qu’un article que je n’ai pas encore osé publier…et pourtant cela fait un moment que j’y pense!). Donc merci pour ce post qui me conforte dans l’idée de tenter l’aventure.
    Une lectrice de 30 ans ou presque qui va continuer à te lire.
    Faustine

    • Voilà un commentaire qui me fait bien plaisir ! Si j’avais su il y a 3 ans et demi, lors de l’écriture de ce billet et alors que je doutais moi-même du lancement de ce blog, que cela allait inspirer d’autres personnes et les pousser à ce lancer !!! En tous cas, au final, je ne regrette pas de l’avoir fait.
      Bon courage à toi 🙂

  21. Bonjour Claire,

    Je suis tombée par hasard sur ton blog en recherchant autre chose (qui tournait autour d’avoir 30 ans, ce qui va m’arriver dans un mois…), sérendipité! Je suis moi même en train de commencer le mien, j’en suis au tout début donc, pas encore indexé ni aucun article posté mais je m’y mets enfin! Tu as raison, on est pas trop vieux pour la plupart des choses dans ce monde de « très jeunes ». Tes articles sont très bons et je reviendrais à coup sûr! Bravo à toi, j’aime beaucoup ton style, tu es agréable à lire.

    Bon vent à toi la Nantaise (j’ai vécu à Nantes pendant 3 ans avant d’atterrir à Paris 😉 )

    • Coucou Hellish ! Merci pour ton gentil message et bienvenue dans le monde du blogging ! J’espère que cela te plaira 🙂

Laisser un commentaire