Marottes et lubies, Rétromania
10 commentaires

Les nouveaux joujoux des grandes filles

Une jeune fille avec des ballons

On a besoin de s’amuser à tout âge. Pour autant, est-il bien raisonnable de posséder des jouets quand on a 30 ans (ou presque) ?

Je me suis posée cette question après avoir passé les dernières 48h à surveiller mon iPhone du coin de l’œil, attendant avec un enthousiasme frisant l’hystérie la mise à jour vers iOS7. Lorsque j’ai réalisé l’excitation que me procurait le renouvellement d’un simple système d’exploitation sur mon téléphone (!), je me suis rendue compte d’à quel point j’étais gravement atteinte même en étant adulte on avait toujours besoin de joujoux.

En effet, les jouets et les jeux sont toujours présents dans nos vies d’adultes. Certains de ces néo-jouets nous sont même indispensables, allant jusqu’à aliéner notre vie.
Même s’ils ont changé de forme, les joujoux restent aussi importants pour nous aujourd’hui qu’ils l’étaient hier.

Petit tour d’horizon de nos jouets préférés d’antan… et de leurs équivalents actuels !

Une jeune fille fait des bulles

Il n’y a pas d’âge pour certaines choses

 

Un hochet ou un iphone ?

Le Hochet 5S existe en 3 versions : anthracite, silver et champagne

Le joujou : le hochet

En résumé : on l’a toujours dans la main, on le secoue dans tous les sens, il fait du bruit, il est coloré… on le brandit tel un sceptre, un symbole de notre réussite, on l’adore, on ne veut jamais s’en séparer… sans comprendre vraiment pourquoi.

Le substitut : l’iPhone
Idem : je l’ai toujours à portée de main, je le tourne et le retourne et pianote dessus dans l’espoir qu’il fasse du bruit. Sans mon iPhone, je suis perdue… et pourtant, objectivement, il n’offre rien d’essentiel.

 

Heidi Klum veut une poupée Barbie

Môman ! J’veux celle-là !

Le joujou : la poupée Barbie

En résumé : une poupée qui possède une garde robe de rêve. On passe notre temps à la dévêtir et à la re-vêtir, ou encore à l’emmener faire virtuellement du shopping.

Le substitut : les fringues
En grandissant on se rend compte que quitte à passer du temps à déshabiller et à rhabiller, autant que ça nous serve à nous plutôt qu’à une pimbêche de poupée. En ce qui me concerne, je ne me considère pas comme une fashion victim, mais il n’empêche que j’ai au moins 30 paires de ballerines dans mon armoire à chaussures. Et quand je fais du shopping en ligne, ce n’est pas du tout virtuel !

 

Le jeu : 1-2-3 soleil !

En résumé : Une personne, dos aux autres, compte « 1-2-3 soleil ! » avant de se retourner brusquement, dans l’espoir de surprendre ses camarades la main dans le sac / en train de bouger

Le substitut : Facebook (en entreprise)
Le jeu désormais c’est de ne pas se faire choper par le boss quand on est en train de buller sur Facebook pendant la journée…

 

Un cupcake cookie monster

Autant pour le fun que pour le goût !

Le joujou : la pâte à modeler

En résumé : De la pâte molle et colorée, qui a tendance à s’incruster sous les ongles.
Quel plaisir immense de la malaxer afin de fabriquer à chaque fois des choses différentes et (parfois) jolies, qui en prime sentent bon l’amande !

Le substitut : les cupcakes
Ces petits gâteaux nous permettent de donner libre cours à notre imagination et en plus, si on les mange après, on ne se fait pas gronder par maman !
Tout au plus s’attire-t-on un regard réprobateur de la part de son boyfriend…

 

Un dessin sur Draw something

Attention, chef-d’œuvre ! Chez nous, les artistes, on appelle ça une « mise en abîme »…

Le joujou : le Télécran

En résumé : Un écran, deux boutons, des heures de fun !
Dessus, on fait des dessins qui sont, comme dirait Chrisina Cordula, MA-GNI-FAïQUE ! Seul *léger* inconvénient : il faut effacer le chef d’oeuvre avant de pouvoir en créer un autre.

Le substitut : l’iPad
Avec des applis comme Draw something ou encore Paper, il suffit de faire glisser son doigt sur l’écran de l’iPad pour faire des dessins… et en couleur en plus ! Je ne dis pas qu’avec ça je dessine mieux… mais je peux conserver mes gribouillis à vie, si je veux.

 

Des scoubidous

Trop méga la classe !

Le joujou : les scoubidous

En résumé : Quelques fils de couleur suffisent à révéler notre créativité ! Du coup, on en met partout, on en offre à tout le monde… jusqu’à ce que notre enthousiasme se dissipe pour laisser place à un peu d’objectivité… et c’est là qu’on se rend compte qu’en fait, ça ressemble vraiment à rien, ces bidules.
Variante : le collier de nouilles que l’on a immanquablement offert un jour à notre maman en s’écriant, bouffi(e) de fierté « tu le porteras demain au bureau, hein maman ? ».
C’est cela oui… et la marmotte, elle met le collier de nouilles dans du papier d’alu (ou direct à la poubelle, c’est selon).

Le substitut : le DIY
L’effet « c’est moi qui l’ai fait ! » est le même : notre estime personnelle est de nouveau remontée à bloc. On se sent aussi euphorique qu’après avoir sniffé un pot de colle Cléopâtre. Mais l’effet sera-t-il pérenne…? « T’as vu mon chéri, j’ai repeint tout notre service en porcelaine avec des dessins d’animaux… On les mettra demain quand on recevra tes potes, hein mon chéri ? »

 

Et vous, quel joujou de votre enfance vous manque le plus ?

 

10 Commentaires

  1. Audrey says

    J’allais dire que ce qui me manquait le plus c’était le  » 1,2,3 SOLEIL !  » mais cet été chez les amis, comme jeu d’alcool on y jouait… et ceux attrapés buvaient cul-sec et repartaient à zéro. Ahahah…
    Sinon le dessin ? Mais je dessine encore aujourd’hui avec les mêmes matériaux que quand j’étais gosse (carnet, crayons gris), alors bon. Seuls les détails liés à ma progression ont changés (fusains, papiers divers, toutes sorte de crayons plus ou moins gras…)
    Et pokémon, qui a fait toute mon enfance… ben en été quand je m’ennuie j’y joue encore, m’en fou d’avoir 20 ans XD.

    En somme je ne ressens pas spécifiquement un besoin à combler par un substitue … on est de grands enfants avec mes amis / colocataires.

    Mais ton article est intéressant, je vais creuser la chose et voir si je n’ai pas envie de faire mumuse avec un objet d’antan ^^ (OH PUTAIN UN CARTON c’est même mieux que le jouet à l’intérieur !!)

    • Hé hé j’adore la reconversion de 1,2,3 soleil en « jeu à boire » : c’est bien trouvé. En plus, plus tu bois, plus t’as de chances de bouger et de te faire chopper ! 😀
      Sinon pour ce qui est du dessin, moi aussi j’accumule du matériel. En fait, j’en ai bien plus que quand j’étais petite… mais j’ai moins de temps pour m’en servir. Alors que l’écran tactile, lui, est toujours à portée de main… j’ai tendance à céder à la facilité !

    • Cher petit mouton (noir ?)
      Je viens de faire un tour sur ton blog, j’ai lu un article puis deux, puis trois… Et là j’arrive plus à m’arrêter. Je reviens demain pour commenter / liker / partager. Tu es prévenue, j’espère que tu cours vite car je vais te stalker.

  2. J’adore, c’est exactement ça!
    Et j’ajouterai :
    – le jeu de la marchande… qui se transforme aujourd’hui en vide-dressing et autres reventes sur Ebay!
    – la peinture : j’adorais ça petite… alors maintenant je repeins les murs de chez moi! ou me barbouille le corps de crème… c’est un peu la même texture 😉

    • Merci pour ton commentaire : je suis tout à fait d’accord avec tes suggestions !!!! C’est très bien trouvé 🙂

Laisser un commentaire