Portraits de trentenaires (ou presque)
2 commentaires

Portrait de trentenaire (ou presque) : Louison

Dessin de Louison pour 30ansoupresque.com

Ce mois-ci pour mon Portrait de trentenaire (ou presque) j’ai l’immense plaisir de vous présenter une dessinatrice de presse à croquer : la pétillante Louison.

Quand on a 30 ans (ou presque), on voit parfois d’un mauvais œil que des ptites jeunettes se permettent d’être plus talentueuses que nous.  Ça nous donne immanquablement un coup de vieux. C’est un peu ce qui m’est arrivé avec Louison.

Louison, je suis fan de son humour, de son coup de crayon moderne, coloré et incisif. Dans ses dessins, elle oscille entre légèreté et profondeur. Ainsi, elle peut aussi bien traiter de sujets légers et « people » que de thèmes plus polémiques. Quitte à ce qu’on lui reproche de jeter de l’huile sur le feu.

Louison, dessinatrice de presse

Pour ce portrait, pas de doute, Louison en a bavé.

Étoile montante du dessin de presse, je ne doute pas qu’elle atteindra avec le temps un statut de « vache sacrée » dans la profession, dans la lignée des Plantu, Cabu et autres Wolinski. Pour l’instant elle pose entre autres ses crayons sur Voici.fr et sur le site internet du Nouvel Obs.

Louison exerce un métier dans lequel les femmes sont largement sous-représentées. Pourtant, lorsqu’on la rencontre en personne, on se rend vite compte que même si elle se cache parfois derrière son humour pince-sans-rire, elle n’en oublie pas pour autant d’être très féminine.

Madame Coquette

L’idôle de Louison

Pendant l’entretien, elle me confie d’ailleurs que quand elle était petite, elle idolâtrait Madame Coquette. Aujourd’hui on peut dire que Louison n’a rien à envier à son modèle. Avec son regard pétillant, ses lèvres carmin, son ombré hair et ses tenues à pois (sa marque de fabrique), Louison est prête à assurer la relève.

Rencontre colorée et affrontement au sommet entre ma plume et ses crayons !

Qui es-tu Louison ?

Je suis une dessinatrice de presse parisienne à frange rebelle. Elle joint le geste à la parole, replaçant sa mèche d’un geste souple. Oui, c’est ça : je suis une gribouilleuse avant tout.

Quel âge as-tu ?

J’ai 27 ans et 11 mois. Ne compte pas sur moi pour arrondir.

Pour toi, que représente le fait d’avoir 30 ans ?

Et bien vois-tu, comme ça fait 14 ans que j’ai 14 ans… je pense que ça ne me fera pas grand-chose d’avoir 30 ans. Si tu me redemandes ce jour-là, je pense que je te répondrai juste « ça fait 15 ans que j’ai 15 ans ».

Mais c’est vrai que quand j’y pense, quand j’avais 15 ans, la trentaine ça me paraissait très loin…

Quelle est pour toi la bonne surprise de la trentaine ?

Madame Louison d'après Roger Hargreaves

Un jour une petite fille dira « plus tard je veux être comme Madame Louison »…

La vraie bonne surprise c’est que les gens qui comptaient pour moi il y a 15 ans sont toujours là aujourd’hui. Sinon, je dirais que l’approche de la trentaine me permet aujourd’hui d’être enfin indépendante financièrement (ou presque), ce qui est vraiment super.

Et puis aussi, à mon âge, le désir d’enfant commence à arriver…

Du mythe à la réalité… quel est selon toi le plus gros mensonge sur la trentaine ?

Le plus gros mensonge c’est de dire que l’on est vieux à 30 ans ! Ou bien que l’on est « une grande personne ».

Je pense qu’en fait quand on arrive à l’âge de 30 ans on n’est pas du tout vieux. Moi, je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment grandi. Déjà physiquement, je n’ai pas grandi depuis l’âge de 12 ans : je fais toujours la même taille, 1m65. Et puis pour ce qui est du reste, je ne suis pas sûre d’avoir changé non plus… Il faut dire que j’ai un métier qui n’inspire pas la maturité : je passe mes journées à gribouiller !

Ta vie aujourd’hui ressemble-t-elle à ce que tu avais imaginé étant petite ?

Pas vraiment ! Quand j’étais petite, je pensais que « plus tard » j’aurais une maison avec un chien. C’est pas vraiment ça aujourd’hui. Je paie un loyer, certes, mais pas pour une maison ! Et puis petite je me voyais devenir psy, comme mes parents, ou encore médecin. Ce n’est pas vraiment la voie que j’ai choisie au final !

L’anniversaire parfait pour tes 30 ans, c’est comment ?

J’ai commencé à y réfléchir. Mais les anniversaires m’angoissent. Rien que de penser qu’il faut organiser ça, ça me stresse. A la limite je préfèrerais qu’on m’organise un anniversaire surprise.

Ou alors je pourrais inviter les gens à la dernière minute… Ça m’éviterait d’angoisser pendant des semaines…

Les 30 ans de Louison

Louison ne veut pas avoir 30 ans. Par contre 3 ans + 0 ans, ça à la limite, elle veut bien.

Les 5 indispensables de ta liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans

– Faire de meilleurs choix en matière sentimentale
– Publier un livre de mes dessins. Maman sera contente (NDLR : moi aussi)
– Voir des baleines ou des éléphants
– Passer mon permis
– Avoir un chien. De préférence un bouledogue anglais. Je l’appellerai Bernadette. (NDLR : même si c’est un mâle ?)

Rétromania : tu espère que ça reviendra à la mode…

Oh il y a plein de choses que j’aimerais voir revenir à la mode ! Le premier truc qui me vient à l’esprit c’est le minitel : je me revois encore en train de regarder les résultats du brevet dessus… Sinon en vrac : le ticket de métro vert, les mauvais mangas japonais du genre « Lucile amour et rock’n roll »…

Tiens d’ailleurs tu savais qu’ils rediffusaient « Hélène et les Garçons : les mystères de l’amour » ? Je ne peux pas m’empêcher de regarder. Je suis super cliente de ce genre de trucs…

Un ptit mot pour conclure

Plus que 25 mois pour me préparer.
Après ça, soit j’ai 30 ans, soit j’accouche d’un éléphant.

(NDLR : ça ferait toujours un truc de moins sur ta liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans !)

 

Merci à Louison pour ses réponses et ses dessins, en particulier celui avec les cupcakes, réalisé tout spécialement pour ce blog 🙂 !

Retrouvez également l’intégralité des interviews de Trentenaires (ou presque) réalisées dans la rubrique Portraits de trentenaires (ou presque).

2 Commentaires

  1. PETITPREZ says

    Nantes, quelle belle ville! j’aimerais beaucoup y retourner, revoir la trompette de la renommée (tour de l’usine Lu qu’on peut voir en sortant de la gare) et vous rencontrer. Malheureusement, depuis Tourcoing (encore appelée Troucoing tellement elle est en travaux depuis les 5 lustres que j’y habite!) il n’y a plus de OuiGo à 10 euros pour Nantes… Ne voudriez pas que l’on se voit à Bordeaux ou Marseille? (et oui, c’est là que les OuiGo qui allaient à Rennes et Nantes, vont à présent, ou alors Paris, gare de l’est). Moi aussi j’ai presque 30 ans, cela fait très exactement 30 ans que j’ai 14 ans et je suis né le jour de la mort du président Georges Pompidou. A l’époque (un an avant que je naisse), il avait pris des décisions incroyables, comme :
    – mettre des limitations de vitesse sur les routes pour les automobiles (ça n’était pas pour notre sécurité, mais pour consommer moins de pétrole, et oui, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées). Ils ont fait un bilan un an après (soit après sa mort), et comme il y avait eu deux fois moins de morts sur les routes, ils ont trouvé que c’était une bonne idée à conserver.
    – arrêter les programmes de l’ORTF à 23 heure (et oui, il n’y avait encore qu’une chaîne de télévision à l’époque).
    – interdire l’éclairage la nuit des façades des entreprises
    – ne plus éclairer la nuit dans les villes
    – avoir comme objectif une croissance 0, toujours pour limiter la consommation de pétrole
    -et cetera
    Vous vous doutez bien qu’aucune de ces mesures n’a survécu. C’est bien dommage que ce Georges POMPIDOU soit mort durant son mandat. C’est d’ailleurs le seul à qui s’est arrivé et personne n’en a fait un fromage (on en a juste fait un musée d’oeuvres dénuées de tout sens, ce pourquoi l’art était fait à l’origine et qui ressemble à l’exterieur à une grosse usine à gaz). Ce n’est pas comme pour la mort de ces quelques illustres personnages : les frères Kennedy, John Lennon, Martin Luther King, Marylin Monroe, et plus récemment le prince de la pop et celui qui s’était fait appelé Love Symbol. Quelqu’un n’aurait pas t-il pu avoir envie de lui savonner son pas de porte? histoire de forcer un tout petit peu le destin, de quelques mois, comme c’était un « grand corps malade ». D’autres ont vu la mort de prêt mais sont toujours là, comme Renaud (toujours vivant) où Mathias Malzieu (un vampire en pyjama), mais pas celle de Maurane, morte le 7 mai dernier dans sa 58ième année, 24h après sa dernière apparution en public.
    Au plaisir, Arnaud

    • Cher Arnaud,
      Que de nostalgie dans vos propos ! Moi je suis née sous Mitterrand, d’ailleurs, j’ai longtemps cru que « le président = Mitterrand » (et que ça changerait jamais). Donc pour moi, Pompidou c’est effectivement un musée à gros tuyaux. Oups 🙂

Laisser un commentaire