Articles comportant le mot-clef : enfance

Retomber en enfance à 30 ans

Si je redevenais enfant le temps d’une journée…

Je ne suis pas du genre à avoir des regrets. J’essaie de vivre à fond le moment présent, d’en profiter un maximum. Enfin, ça, c’est moi maintenant. Mais je n’ai pas toujours été comme ça. La preuve, quand je repense à mon enfance, à l’insouciance, aux possibilités que je n’ai pas exploitées à l’époque… parfois, je me dis que j’aimerais y retourner. Mais pas longtemps : juste le temps d’une journée. Pour vivre toutes ces choses et puis m’en retourner à ma vie d’adulte…

Peut-on porter un tee-shirt Mickey à tout âge ?

Suis-je trop vieille pour porter un sweat-shirt Mickey ?

J’ai acheté un sweat-shirt Mickey. Je ne sais pas ce qui m’a pris. C’est arrivé un beau matin, en décembre dernier. Oui, je sais, c’était il y a une paye, mais j’ai hésité à vous en parler ici. Peut-être cette hésitation aurait-elle été plus à sa place au moment de l’achat. Mais qu’importe, on ne réécrira pas l’Histoire : les faits sont là, j’ai acheté un sweat-shirt Mickey.

Le parfait sapin de Noël

Mon sapin de Noël régressif

J’adore Noël. Les illuminations, les décorations… Pour moi c’est une fête synonyme d’émerveillement. Pour moi c’est beaucoup plus qu’une simple journée : c’est l’occasion de mettre des rubans, des paillettes et de la douceur dans mon quotidien pendant quelques semaines. Il y a la tradition des cadeaux bien sûr, le calendrier de l’avent qui nous amène doucement jusqu’à la date fatidique du 25 décembre… mais avant tout cela il y a ce moment magique où l’on ressort le sapin du grenier et où on le couvre de décorations. Ce sapin qui trônera au milieu de la maison pendant quelques jours ou quelques semaines viendra embellir notre quotidien. Chaque année je trépigne d’impatience dès la fin du mois de novembre, j’arrive difficilement à me contenir jusqu’au 1er week-end de décembre… mais une fois celui-ci arrivé, je me lâche. Mon sapin est comme je l’ai rêvé, peaufiné d’années en années : un sapin festif, évoquant l’enfance… et la gourmandise.

Diane Kruger et un ours en peluche géant

Suis-je trop vieille pour avoir un doudou ?

Un doudou, qu’est-ce que c’est ? C’est un objet fétiche et souvent honteux… mais dont on ne se séparerait pour rien au monde. Quand on est petit, on a le droit de l’emmener partout, puis, en grandissant, on est amené à s’en séparer petit à petit. Dans un monde d’adultes en costard-cravate, avouer qu’on en a un est souvent mal perçu. Pourtant, il est très fréquent de garder malgré tout un ou deux vestiges de notre enfance. Ces doudous peuvent prendre des formes très diverses : une peluche usée, une vieille paire de chaussettes Mickey, un vêtement qui a du vécu… Et il ne faut pas croire qu’il s’agit là d’une manie uniquement féminine ! Au contraire, ces messieurs aussi ont besoin de s’entourer de choses douces et familières pour se sentir bien. Dès lors, doit-on prendre sur soi et se passer de force de nos doudous quand on a 30 ans (ou presque) ?