Chic j'ai 30 ans !
12 commentaires

30 ans, l’âge des rêves fous

30 ans : l'âge auquel on réalise tous ses rêves

Dans quelques jours, je réalise un vieux rêve. Un rêve que je n’aurais jamais osé formuler tout haut, tant je le croyais impossible. Et pourtant, je l’ai réalisé. Dans quelques jours, je publie mon premier livre.

De nombreuses personnes abordent la trentaine de manière défaitiste, en se disant qu’ils n’ont rien accompli de ce qu’ils auraient souhaité, que leur vie s’est écoulée sans qu’ils aient le temps de réaliser leurs rêves. Eh bien je vais vous révéler une chose : j’ai fêté mes 30 ans il y a cinq ans et j’ai accompli plus de rêves ces cinq dernières années que pendant les 30 ans qui ont précédé.

30 ans, l’âge des rêves et des grands projets

Je pense que certains facteurs sont liés typiquement à l’âge. À 30 ans, on a en général déjà réalisé certains de ses objectifs de vie, que ce soit côté couple, famille ou encore boulot. En tout cas, on sait un peu mieux qui l’on est et ce que l’on veut. Ça aide pas mal pour se concentrer sur ce que l’on veut accomplir par la suite.

Il y a aussi la question de la confiance en soi. Elle grandit à mesure que l’on apprend à mieux se connaître. Si elle n’est pas encore là, rassurez-vous, tout n’est pas perdu, elle croîtra naturellement au fur et à mesure de vos réussites. Il faut juste que vous en ayez assez dans un premier temps pour oser. Pour vous lancer. C’est toujours le premier pas le plus difficile.

La recette pour réaliser tous vos rêves

1–Lister vos objectifs
Vous voulez réaliser vos rêves ? Commencez déjà par les lister ! Je vous ai déjà vanté maintes fois les mérites de la bucket list, qui permet de vous fixer des objectifs atteignables. Alors lancez-vous ! Mais ce qui me paraît aussi important que de lister vos objectifs, c’est d’être à l’écoute de vos envies. Nos rêves sont comme nous : ils évoluent avec le temps. J’ai accompli de nombreuses choses ces dernières années que je n’aurais même pas envisagées il y a quelques temps de cela. Enfin, soyez ouverts aux opportunités. Si vous vous investissez dans un domaine, de nouvelles portes s’ouvriront naturellement à vous au bout d’un certain temps.

2–Prioriser vos objectifs (ou pas)
Tout le monde vous dira de prioriser vos objectifs pour savoir dans quoi vous investir et quand. Sage conseil. Mais personnellement, ce n’est absolument pas ma manière de fonctionner. Je marche à l’envie, de manière instinctive, sans planification. L’inconvénient c’est que comme je ne me concentre jamais sur un seul truc, tout me prend plus de temps. L’avantage, comme j’avance en parallèle sur plein de projets à la fois, c’est que je ne me lasse jamais. Et parfois, tout éclot en même temps.

Transformer ses rêves en objectifs

3–Donnez-vous les moyens de vos ambitions
Il n’y a pas de mystère : pour obtenir ce que vous voulez, il faudra bosser ! On va pas se mentir, certains sacrifices seront nécessaires pour pouvoir consacrer du temps et des ressources à vos objectifs. Car qui dit investissement dit choix. Et qui dit choix dit que l’on renonce à certaines choses. Personnellement, j’adorais passer mes soirées à regarder des séries sur Netflix. Mais j’ai aimé davantage écrire mon livre. Quand vos projets porteront leurs fruits, vous n’aurez plus de regrets.
(Et s’il vous plait, me racontez pas la fin de Narcos.)

4–Acceptez l’échec
Selon moi, l’échec fait partie de la réussite. Ça paraît un peu vide comme formule, mais c’est vrai, Car l’échec pousse à toujours faire mieux, jusqu’à réussir. Ou à changer de voie, quand vraiment cela ne fonctionne pas. Je suis une grande spécialiste de l’échec. Sans vouloir me vanter, je crois avoir déjà échoué au moins une fois dans tous les domaines. Et non, ça n’a pas toujours été facile à accepter. Ça m’a pris longtemps pour comprendre ça, mais désormais, quand j’échoue, je suis fière d’avoir au moins essayé. Je prends cela avec plus de légèreté.

Et le livre alors ?

30 ans (ou presque) le guide SOS crise de la trentaineCe livre dont je vous parlais au début, mon livre (même si ça me fait bizarre de le dire), c’est aussi votre livre, à vous qui me lisez sur ce blog. Puisqu’il s’agit… du guide SOS crise de la trentaine !

Rendez-vous ici jeudi prochain pour en savoir plus 😉

12 Commentaires

    • Merci !!! Mais la suite… quelle suite ? J’ai pas encore pensé à la suite ! Qu’est-ce qui va suivre ? Mystère…

  1. mais c’est tellement cool !!! je suis super contente pour toi !!!! je m’attendais pas à une nouvelle aussi folle comme ça caché dans l’article !!! super!!!!!!

    • Bah quoi ? Tu fêtes tes 30 ans et, comme je suis une bonne copine, je sors un livre dédié à la trentaine quelques jours plus tard. Quoi de plus naturel ? 😉

  2. D’abord bravo pour ton livre et merci de ton partage. Je pense qu’il arrive un moment – selon moi peu lié à l’âge – ou il faut se donner des objectifs et essayer au maximum de ses capacités d’y arriver. Bravo à toi de l’avoir fait !

    • Je suis entièrement d’accord, et en même temps, on se rend compte soi-même quand ce « bon moment » est arrivé. Personne ne peut nous déterminer pour nous quand il est temps de passer à la vitesse supérieure ou pas…

Laisser un commentaire