Articles classés dans : Marottes et lubies

Femme sorcière

Je ne suis pas superstitieuse, mais…

Je suis quelqu’un de sensé. Je suis rationnelle. Je suis instruite. Je n’ai donc aucune raison d’être superstitieuse. D’ailleurs, j’adore les chats, même noirs, je n’ai aucun porte-bonheur, cela ne me dérange pas d’être la 13ème à table… et si je finis la bouteille (d’eau, of course…), je sais bien que je ne finirai ni mariée ni pendue dans l’année pour autant. Et pourtant, à 30 ans (ou presque), il m’arrive encore d’avoir quelques frissons quand je suis confrontée à certaines croyances…

Une femme cougar

Êtes-vous une cougar ? (test inside)

Passé un certain âge, c’est un mal qui nous guette toutes. Nous sommes toutes à risque de devenir des cougars, dans un avenir plus ou moins proche. Il y a quelques mois, je vous en avais déjà parlé. Nous avions étudié ensemble la théorie, à savoir la cougarisation de la société. Mais si, vous savez, cette tendance – qui nous est vendue par les médias depuis quelques années – qu’auraient les femmes, à partir d’un certain âge, à se rapprocher d’hommes plus jeunes qu’elles. En creusant bien, après une longue introspection et une fréquentation assidue de jeunes éphèbes, j’avais même réussi à trouver au fond de moi que MOI AUSSI, je pouvais être en proie à des pulsions incongrues en présence de certains jeunes hommes… #WTF Aujourd’hui, je vous propose de vous tester, pour savoir si vous aussi, vous risquez de devenir une cougar. Avec ce test très sérieux, vous aurez la réponse – et mon diagnostic – en quelques clics. N’ayez pas peur, je ne mords pas. Enfin, pas encore…

détester la stagiaire

33 raisons de détester la stagiaire

C’est le printemps ! La saison des amours, des pollens et… des stagiaires. En effet, profitant du retour du beau temps, les stagiaires prolifèrent et font leur retour en entreprise, pour quelques semaines, voire quelques mois. Mais souvenez-vous… vous aussi vous avez été stagiaire, il y a très, trèèès longtemps de cela. Heureusement, ça ne va pas vous empêcher de les détester, au contraire. En effet, si vous avez 30 ans (ou presque), vous êtes forcément vous-même passé un jour par la case « stage ». Car le système est le même depuis des années : pour espérer décrocher un jour un job en CDD payé au SMIC, il faut obligatoirement enchaîner les stages café-photocop’ pendant toute la durée de ses études. Ce qui a changé, par contre, c’est que de notre temps (oui, toi aussi cher lecteur, tu es vieux !) les stages n’étaient pas rémunérés. Il n’y avait pas de collectifs comme celui de Génération Précaire pour défendre nos droits. Les patrons pouvaient nous exploiter pendant des semestres durant pour pas un kopeck. Et on …

Les jouets des adultes

Les nouveaux joujoux des grandes filles #2

C’est pas parce qu’on a 30 ans (ou presque) que l’on n’a pas gardé son âme d’enfant ! La preuve en est que les néo-trentenaires restent de grandes gamines quand il s’agit de s’amuser. Jeux, jouets et même gourmandises… nous avons trouvé des substituts pour tout ça. Et l’on s’amuse au moins autant que lorsqu’on était enfants. Mais chut, hein, faut pas le répéter. Petit tour d’horizon des joujoux des gamines de 30 ans (ou presque).

Rencontre avec mon idôle : Amélie Nothomb

En mode midinette : rencontre avec mon idole

Quand on est enfant, on regarde les grandes personnes avec admiration. Avec naïveté, aussi. Certains de ces adultes nous inspirent tellement qu’on finit par les prendre pour modèles. On se projette, en s’imaginant un jour à leur place : on se dit que « plus tard » on sera belle comme Kate Moss, drôle comme Cameron Diaz et qu’en plus de parler 5 langues comme Natalie Portman, on collectionnera les médailles, comme Steffi Graf… Et puis, en grandissant, on gagne en lucidité. Même si l’on peut continuer à aspirer à la grandeur, on prend conscience de ses propres limites mais aussi de celles des modèles que l’on avait jusque là. L’âge adulte est en cela une désillusion, qui souvent signe la fin de l’idolâtrie. Pourtant, quel que soit notre âge, découvrir et rencontrer des gens inspirants nous est bénéfique. Il stimulent notre créativité, notre envie nous améliorer, de devenir meilleur. Personnellement, j’ai un tempérament passionné : je m’enthousiasme facilement pour des sujets, des choses qui me plaisent. Ainsi, à 30 ans (ou presque), je suis encore « fan » de groupes de rock, de films, de séries TV… Pour autant, …

Le parfait sapin de Noël

Mon sapin de Noël régressif

J’adore Noël. Les illuminations, les décorations… Pour moi c’est une fête synonyme d’émerveillement. Pour moi c’est beaucoup plus qu’une simple journée : c’est l’occasion de mettre des rubans, des paillettes et de la douceur dans mon quotidien pendant quelques semaines. Il y a la tradition des cadeaux bien sûr, le calendrier de l’avent qui nous amène doucement jusqu’à la date fatidique du 25 décembre… mais avant tout cela il y a ce moment magique où l’on ressort le sapin du grenier et où on le couvre de décorations. Ce sapin qui trônera au milieu de la maison pendant quelques jours ou quelques semaines viendra embellir notre quotidien. Chaque année je trépigne d’impatience dès la fin du mois de novembre, j’arrive difficilement à me contenir jusqu’au 1er week-end de décembre… mais une fois celui-ci arrivé, je me lâche. Mon sapin est comme je l’ai rêvé, peaufiné d’années en années : un sapin festif, évoquant l’enfance… et la gourmandise.