Amour, Les 100 trucs à faire avant d'avoir 30 ans
18 commentaires

Pacte de mariage : faut-il en faire un ?

Ross et Rachel ont fait un pacte de mariage
Ross et Rachel, mariés dans Friends

Rachel a bien épousé son meilleur ami, alors pourquoi pas moi ?

Tous les moyens sont-ils bons pour ne pas finir vieille fille ? Moi, j’ai testé le pacte de mariage avec un ami. Est-ce quelque chose à mettre sur la liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans ? Verdict à la fin.


Les fondements (ou comment j’en suis arrivée là)

Premier signe avant-coureur : toute petite déjà, je ne prenais aucun plaisir à effectuer des tâches ménagères telles que débarrasser la table ou encore faire le ménage.

Ensuite, à l’adolescence, non seulement je ne m’intéressais pas aux garçons, mais en plus j’ai eu l’outrecuidance de refuser de fréquenter le fils de nos voisins de vacances, que ma mère trouvait pourtant à mon (son) goût.

Dès lors, le verdict maternel fut sans appel : « de toutes façons, tu finiras vieille fille ».

Le couperet était tombé.

Depuis, je vis avec cette hantise, ayant en tête une image assez précise de La vieille fille :

Mrs Doubtfire, Tootsie et Mary Poppins

3 exemples de vieilles filles : version défoncée aux amphets ; à la coke ; au LSD


Le conte de fées

Amy Adams dans "Il était une fois"

Tout a commencé comme dans un conte de fées…

J’ai rencontré mon prince charmant à la maternelle. Pour protéger son anonymat, je l’appellerai ici Denis, patronyme qu’il a par la suite adopté en classe d’anglais en CM2, quand il a fallu que l’on s’attribue des prénoms anglais. Moi à l’époque, j’étais Clare. Quelle imagination débordante…! Mais revenons à nos moutons.

Je n’ai vraiment appris à connaître Denis qu’à l’école primaire, quand la maîtresse de CE1 a décidé en début d’année de placer chaque fille a côté d’un garçon. Je m’étais alors portée volontaire pour être à côté de lui. A un âge où j’estimais qu’un garçon, c’était vraiment débile, il se trouve qu’il était le seul que j’arrivais à peu près à supporter. Denis n’était pas un garçon comme les autres. Lui au moins ne passait pas ses récrés à jouer au foot et à chicaner les filles.

S’en sont suivies quatre années de franche marrade : j’ai découvert un garçon intelligent, drôle… et aussi farfelu que moi. Un jour, agacée par nos facéties (nous étions en train de réaliser un hybride tube de colle/marqueur fluo, façon Frankenstein – la routine quoi), la maîtresse nous a mis à la porte de la salle de classe pendant 5 minutes, en hurlant que ce n’était pas une manière de se comporter quand on était les meilleurs élèves de la classe. Cette punition a scellé notre complicité. Nous étions de vrais rebelles.

Nous sommes restés proches pendant tout le collège et également au lycée.
Notre relation est toujours restée amicale. Pourtant, Denis était mignon, avec ses grands yeux bleus bordés de longs cils et sa silhouette élancée toujours habillée des derniers vêtements à la mode. Mais moi à l’époque, j’estimais encore plus ou moins qu’un garçon, c’était débile (non, je n’étais pas franchement précoce) et de toutes façons une relation plus sérieuse avec celui avec qui j’avais grandi ne m’aurait pas semblé naturelle.

Cela ne m’a pas empêchée de passer des moments extraordinaires avec celui qui était mon ami, mon camarade de classe et parfois aussi mon confident.

Un jour au lycée, alors que nous étions tous deux célibataires depuis longtemps, nous avons reconnu que l’un comme l’autre nous avions un caractère de cochon, mais que nous le revendiquions sans souhaiter en changer. Partis de ce constat, nous avons convenu que si aucun de nous deux n’était marié à l’âge de 30 ans, ce qui nous paraissait alors tout à fait probable, alors nous nous marierions ensemble.

Michael Douglas et Kathleen Turner dans La Guerre des Roses

La Guerre des Roses, ou l’amour vache à son paroxysme

Nous étions tous deux hilares à cette perspective. Il faut dire que nous avions tendance à l’époque à nous disputer souvent et très violemment. Vous allez me dire « comme tous les vieux couples ». En fait, je nous aurais bien vus finir comme dans La Guerre des roses. On se serait entretués, oui, mais avec un immense respect mutuel.


La réalité

Même si nous sommes restés en contact, nos études nous ont ensuite éloignés.

Les années post-bac ont également été l’occasion pour Denis de réaliser qu’il était gay. La tuile (pour moi hein, pas pour lui).

Après plusieurs histoires plus ou moins sérieuses, il m’a annoncé un jour qu’il s’était marié. Comment ça ?!
En fait, il s’était pacsé. Le salaud.

D’accord, il vit avec un garçon ; d’accord, ils sont très amoureux, blablabla. Tant mieux pour lui. En plus le garçon en question, il me l’a présenté et c’est vrai qu’il est adorable. Je n’ai rien contre lui. Mais et moi alors ? Quid de mon pacte de mariage ?

Les faits sont là : Denis a eu 30 ans en début d’année, moi de les ai eus il y a quelques semaines et avec tout ça, je ne suis toujours pas mariée.


Moi tout ce que je d
emande c’est :

alliances

Une jolie bagouse, ce serait pas de refus non plus

– ne pas finir vieille fille/devenir une femme respectable aux yeux de la société/ne pas être montrée du doigt par les bien-pensants et les ch’tits nenfants
– avoir l’occasion de porter une robe de princesse pendant toute une journée sans passer pour une dégénérée
– avoir quelqu’un qui soit légalement contraint d’être là pour me tenir la main sur mon lit de mort (on sait jamais)

Et tout ça pas forcément dans cet ordre là…

Après, pour le reste (éloignement géographique/logistique/sexe…) on pourra toujours s’arranger. Non mais, il est jaloux son copain ou quoi ? Il faut garder l’esprit ouvert.

Et puis après tout, moi aussi je suis engagée dans une relation sérieuse – avec un homme qui est contre le mariage – mais est-ce que je fais des simagrées pour autant ?


Bilan des courses

J’ai 30 ans + je ne suis pas mariée = je suis vieille fille.
Et comme si ce n’était pas suffisant, il y a encore pire : ma mère avait raison.
Gloups.


A lire également :
La liste des choses à faire avant d’avoir 30 ans (la fausse bonne idée)

18 Commentaires

  1. Bon j’ai voté sur le ton de l’ironie que les hommes étaient tous des salauds (je le pense parfois mais j’en veux un quand même) mais en l’occurence Denis a vraiment été salaud de te laisser tomber sur ce coup 😉

  2. Ancholie says

    Quelle bel hommage à cet amitié si particulière que j ‘ ai l impression d avoir à nouveau sous les yeux en te lisant!! Quand je pense que pour ma part il fut un temps ou je ne croyais pas au mariage et même à la vie commune…. Ct pour moi le meilleur moyen de ne plus s aimer…. Histoire à suivre mais cela va bientôt faire 14 ans de bonheur…. Pas mal pour une génération  » génial mes parents divorcent » 🙂

    • Oui je me souviens quand on était au primaire et que toi tu te voyais pas t’engager plus tard alors que moi je croyais qu’à 18 ans j’allais me marier, avoir des enfants et arrêter de bosser (image hyper rétrograde de la vie de couple !!)… Finalement arrivées à 30 ans, c’est toi qui est mariée et maman de deux enfants !! 🙂 La vie est pleine de surprises

  3. Denis says

    Bon, j’ai voté aussi comme ça je suis en partie déculpabilisé… mais non, je ne donnerai pas ici ma réponse ! Enfin avec le peu de votants, si tu as suivi le scrutin, tu devrais bien avoir une idée.

    Et pour te dire combien tu as raison de penser que les garçons sont débiles, je pourrais te raconter qu’il m’a fallu lire la moitié de ce billet en me disant « tiens c’est bizarre toutes ces similitudes avec mon histoire personnelle » pour enfin comprendre que tu étais l’auteure de cette page de blog 😉

    On repousse le pacte de 5 à 10 ans ? Il paraît qu’on gagne des mois d’espérance de vie chaque année, et ça on ne pouvait pas le deviner il y a 15 ans !

    Bisous 😉

    • Alors déjà c’est gentil d’avoir voté mais les votes sont anonymes et vu les milliers et les milliers de votants qui y ont répondu, je suis incapable de connaître ta réponse. Je sais seulement que tu n’as pas dit « non », ce qui est déjà pas mal.

      Quant à repousser le pacte de 5 à 10 ans, hum j’ai du mal à croire à la sincérité de cette proposition (« Paroles, paroles, paroles… »). Je me demande même si le but ici n’est pas de redorer ton image auprès de mes lecteurs(trices) après tout ce que j’ai écrit sur toi ci-dessus.

      Donc là comme ça, je peux pas te dire… faut que je réfléchisse et que je fasse le tri entre les milliers et les milliers de propositions de ce type que je reçois chaque semaine (prends un ticket !).

      Bisous quand même 😉

  4. Moi je dis que tout est gagné: Vous vous faites confiance, vous êtes toujours amis.
    C’est bien plus important qu’une promesse, qu’une robe de princesse (qui sont souvent très laides).
    Et puis, rien ne t’empêche d’en porter une quand tu veux… si tu veux, je te suis avec une caméra, on croira que tu es actrice. 😉

  5. delphine says

    Suis une vieille fille aussi, et aucun espoir que ça s’améliore… :'( (pis j’ai pas de pote d’enfance…)

  6. Looloo says

    je découvre le blog et du coup farfouille dans les billets (même les plus vieux ^_^)

    Mon meilleur ami je l’ai rencontré en septembre 1998 (ça fait mal d’écrire ça) et en lisant ton article, je me suis souvenue que l’on s’était fait aussi cette promesse d’ados. Je viens de lui demander s’il s’en souvient et il m’a répondu que oui maintenant que je le lui rappelle… Il est assis presque qu’à côté de moi devant notre PC tandis que je suis allongée dans notre canapé sous notre plaid polaire avec nos chats… On n’a pas attendu d’avoir 30 ans… en fait ça va faire 4 ans… ^_^ On était trop pressés !!!!

    • Et bien ça me fait toujours plaisir d’avoir des commentaires sur des vieux billets 🙂
      D’autant plus que c’est une belle histoire. Je suis sûre que vous êtes très mignons tous les 7 (je me pose la question de l’utilité du plaid quand on a 5 chats sur ses genoux).

  7. Le poisson découvre ton blog et tes billets que maintenant ! Mieux vaut tard que jamais ! Il adore ton ton décalé ! Et hop, il va se mettre à te suivre 🙂
    A bientôt,

    Le poisson Marcel

    • Bienvenue cher poisson Marcel. Moi je suis plutôt une fille à chat, mais heureusement ce blog n’est pas sectaire et t’accueille donc à pattes ouvertes…

Laisser un commentaire